L’argent et le couple: un guide pour concilier amour et finances

  • Share
  • CevherShare
  • Share


Québec) S’aimer à la folie ne garantit pas la saine gestion des affaires du couple, d’autant que l’argent traîne son lot de mythes. Même un adage dit qu’il ne fait pas le bonheur. C’est en misant sur le rapport à l’argent dans les couples, jeunes ou vieux, mariés ou vivant en union de fait, que les ACEF de la Rive-Sud (Lévis) et de Lanaudière ont lancé mercredi un fascicule pour démystifier les finances personnelles dans les relations de couple.
La page couverture du guide… (Fourni par l’ACEF Lévis) – image 1.0

Fourni par l’ACEF Lévis

Le guide À vos amours, à vos affaires propose donc des outils et des pistes de réflexion pour les couples afin de résoudre les incompréhensions, les petites chicanes pour trouver une harmonie dans leurs finances avant que les sources de discorde ne dégénèrent en catastrophe.

«Souvent, dans nos rencontres de consultation budgétaire, nous rencontrons des couples qui veulent une solution à des problèmes imprévus», précise Édith Saint-Hilaire de l’ACEF Rive-Sud. «Par contre, s’ils avaient pris le temps de réfléchir ensemble sur certains points, ils auraient vu les impacts de leurs choix sur leur situation financière.»

Selon les responsables des deux ACEF, le nouveau guide vient donner des moyens au couple pour prendre conscience de sa situation financière afin de mieux s’organiser. Selon que le couple soit marié ou non, il peut y avoir des écarts importants dans les salaires, et la règle de l’égalité dans les dépenses n’est pas toujours le meilleur choix et l’effet des décisions financières est aussi différent.

«C’est pourquoi il y a des pistes pour viser l’équité et non pas juste l’égalité», ajoute Lise Dalpé de l’ACEF de Lanaudière.

Selon les deux organisations, il y a moyen dans un couple d’être partenaire de vie et partenaire d’affaires, mais il faut connaître son rapport avec l’argent, défaire quelques mythes et bien évaluer les besoins de chacun. Cela s’applique dans la gestion des biens personnels et des biens communs, dans l’organisation budgétaire à mettre en place. Parmi les exemples, on souligne qu’en 20 ans d’union, un couple brassera un chiffre d’affaires de 1 à 1,5 million $.

Des décisions

Et il y a des décisions à prendre pour les assurances, au fait d’être marié ou non, des informations à connaître sur les lois fiscales et les éléments à prévoir, comme les testaments et les mandats d’inaptitude. Tous ces thèmes font partie de la dizaine de chapitres du fascicule qui sera vendu 2 $ dans les ACEF (www.acefrsq.com et www.consommateur.qc.ca/acef-lan/index.php) ou par la poste.

Un autre guide est en préparation au sujet des finances des familles recomposées.

Le projet a été réalisé avec l’aide du fonds d’éducation et de la bonne gouvernance de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

You can leave a response,or trackback from your own site.

Comments are closed.