« Nous avons fait des propositions pour revaloriser le pouvoir d’achat de nos salariés »

  • Share
  • CevherShare
  • Share

Publié le 12/06/2011 à 00:00


Jacques Guillot, DRH de l’enseigne Carrefour Market  / Photo DR

>> Les grévistes exigent une revalorisation salariale de 8 %. Comment réagissez-vous à cette revendication ?

À l’issue de nos négociations annuelles le 31 mai, nous avons fait une proposition qui permet de revaloriser le pouvoir d’achat de nos employés de 4 à 7 %. C’est un ensemble de mesures, composé d’une revalorisation de salaire de 2 à 2,5 %, de la mise en place de tickets restaurant et d’une remise sur achat de 10 % dans les magasins Carrefour. Nous estimons avoir fait un réel effort.

>> Est-ce que ce mouvement de contestation est suivi au niveau national ?

Sur l’ensemble des effectifs de Carrefour Market, nous avons atteint samedi un taux de grévistes de 4,5 %. Moins d’un magasin sur 8 a suivi ce mouvement.

>> Les syndicats vous reprochent une « politique sociale de hard discounteur ». Vous assumez cette image ?

Ils font allusion à une nouvelle organisation du travail qui se met en place dans les magasins. Elle se nomme « Tous commerçants » et vise à répondre aux attentes de nos clients. Cette nouvelle orientation nous permet d’adapter les ressources du magasin en fonction des besoins au cours de la journée. Pour les salariés, cela implique la possibilité d’avoir de nouvelles tâches à effectuer. Par exemple, une hôtesse de caisse pourra être amenée à travailler à la boulangerie. Nous souhaitons donc élargir le champ de compétence de nos salariés, mais cela passe évidemment par un ambitieux programme de formation.

Propos recueillispar Vincent Patrin
You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.