Pas de baisse du pouvoir d’achat des Français

  • Share
  • CevherShare
  • Share

Contrairement à l’idée répandue, le pouvoir d’achats de nos compatriotes n’a pas fondu comme neige au soleil. C’est d’ailleurs ce que confirme l’INSEE en précisant que les Français n’ont pas hésité à prélever dans leur épargne afin de maintenir leur consommation, et ce, dans quelque domaine que ce soit.

La dernière enquête de l’institut précise que, si nos compatriotes ont pourtant la réputation d’être un des peuples européens les plus épargnants, ils n’ont malgré tout pas hésiter à consommer l’année dernière. Pas dans les grandes mesures, certes,  mais le constat fait tout de même état d’une chute des taux d’épargne de 0,5 points, ce qui constitue un seuil toujours assez élevé (16%) après plusieurs années consécutives de hausse.

Et dans le même temps les ménages ont également consommé davantage (+1,3%, soit 1,29% de plus qu’en 2009).

On peut donc en conclure que, malgré une très faible hausse de leur pouvoir d’achat, nos compatriotes ont tout de même continuer à dépenser.

Mme Bessone, experte de l’Insee et co-rédactrice de l’enquête qui vient de paraître, précise :

« Tout ceci peut aussi s’expliquer par les hivers rigoureux qui ont occasionné beaucoup de frais de chauffage. Mais ce n’est pas tout car la consommation de biens culturels et de loisirs, elle aussi a pris de l’essor par rapport à 2009, on pense notamment ici aux places de cinéma et aux jeux, qu’ils soient de hasard ou électroniques, notamment les jeux de console.

A contrario une baisse notable a été constatée pour l’achat de véhicules, et ceci s’explique par la suppression de la prime à la casse par le gouvernement ».

Cette hausse de la consommation des ménages est assurément un point positif pour notre économie car elle a clairement servi de starter –à hauteur de 65%-  à la croissance du pays. Ce qui représente un point par rapport à la hausse du produit intérieur brut de 1,5% l’année dernière. Ce que souligne l’enquête de l’Insee qui affirme que ce redémarrage de la consommation touche presque tous les postes.

Il y a les bilans, certes positifs, mais il y a également le sentiment général ressenti par nos compatriotes, à sa voir que leur pouvoir d’achat stagne voire même recule, et ce, alors que l’économie, elle, semble enfin vouloir redécoller après la crise de 2008.

Le Président de la république, qui a fait du pouvoir d’achat l’une de ses priorités lors de son mandat, vient de déclarer ceci (propos rapportés par le Figaro) :

« J’imagine très bien l’anxiété ressentie par tous ceux qui ont le sentiment d’avoir toujours trop peu dans leur assiette, même si je tiens à souligner que le pouvoir d’achat est en hausse ».

De son côté, l’INSEE rappelle tout de même que le pouvoir d’achat du revenu par unité de consommation affiche malgré tout une petite baisse (passant de –0,1% à +0,8%) dès lors qu’ont été réglées tous les frais liés à l’habitation, tels le gaz, l’électricité, l’eau… Auxquels nul ne peut échapper. Et ce n’est pas la flambée du cours du baril de pétrole qui amélioreront les perspectives pour l’année en cours.

En conclusion, si nos compatriotes possèdent sans doute plus d’épargne que ce que l’on aurait pu croire, vont-ils pouvoir puiser encore longtemps dans leur bas de laine ?

Rien n’est moins sûr…

Cette entrée a été publiée le Mardi 14 juin 2011 à 23:39, et rangée dans Finance / Budget. Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via son flux RSS 2.0.

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.