Les nouvelles définitions politiquement correctes : ne dites plus…

  • Share
  • CevherShare
  • Share

Pour faire perdre pied, il suffit de brouiller le langage, car les mots modifient la manière de penser. Les politiques sont très forts pour cela. Et les médias aussi. Alors le peuple de France ne sait plus où il en est, oscillant entre une politique d’exclusion et sa culture de la solidarité.

Le politiquement correct pose un voile sur la vraie vie. Cette attitude se veut pudique mais elle est tout simplement hypocrite. C’est un carcan intellectuel imposant des regards totalitaires sur des réalités tangibles et des évidences palpables. Pour l’historien américain Jacques Barzun, « le politiquement correct ne proclame pas la tolérance : il ne fait qu’organiser la haine ».

Peut-être une réponse en mai 2012 ?

Ne dites plus clandestin ou sans-papiers, mais privés de papiers.

Ne dites plus discrimination positive mais encadrement différencié (en Belgique).

Ne dites plus originaire d’Afrique mais issus de familles sahéliennes.

Ne dites plus agressions, violences ou guerre de gangs mais incivilités, incidents, voire inconduites, ou encore mieux : bêtises.

Ne dites plus immigré mais client (en Finlande).

Pour la suite, pas besoin de références. Vous remarquerez que les nouvelles expressions sont toujours plus longues que les anciennes. Et du coup, elles se comprennent évidemment moins bien.

Ne dites plus fraude mais optimisation fiscale.

Ne dites plus bandes mais identités de quartier.

Ne dites plus nous sommes en récession mais en croissance négative.

Ne dites plus attraper les  voleurs mais lutter contre les délits d’appropriation.

Ne dites plus voyou notoire mais individu défavorablement connu de la justice.

Ne dites plus église, temple, synagogue ou mosquée mais centre culturel et religieux.

Ah j’oubliais. Ne dites plus non plus raciste, mais Français attaché à son pays, sa culture et ses traditions.

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.