Enfants non scolarisés de la secte de Sus : verdict le 30 juin

  • Share
  • CevherShare
  • Share

Le tribunal administratif de Pau, qui rendra son délibéré le 30 juin, s’est penché pour la première fois, hier, sur une requête émanant de familles appartenant à la communauté Tabitha’s Place, de Sus.

Ces parents de 4 enfants non scolarisés demandaient à la justice «d’annuler la décision prise par l’inspecteur d’académie» qui en septembre 2009 les avaient mis «en demeure de scolariser» leur progéniture.

Recevant une instruction à domicile, ces enfants doivent se soumettre, une fois par an, à des tests de l’Education nationale. Or, dans ses conclusions, Philippe Carrière, prédécesseur de l’actuel inspecteur départemental, avait souligné l’absence de plusieurs de ces mineurs lors de la seconde batterie d’examens, en juin 2009 à Bizanos.

Hier, la représentante du ministère public a indiqué que la décision prise par l’administration aurait plutôt dû s’appuyer sur «l’insuffisance des résultats scolaires» obtenus par ces mêmes enfants. C’est donc sur la forme que les membres de ce mouvement installé à Sus depuis un quart de siècle pourraient obtenir gain de cause. Chargée de représenter la communauté, et s’appuyant sur une «jurisprudence rare mais existante», Me Françoise Selles n’a pas manqué de s’interroger sur la régularité des fameux tests de contrôle.

Une quinzaine d’enfants

On estime aujourd’hui qu’une quinzaine d’enfants restent, au sein de la secte de Sus, hors du cadre scolaire classique et reçoivent un enseignement souvent qualifié de «rudimentaire». Pour autant, «si la scolarisation est obligatoire dans notre pays, l’instruction peut, elle, s’effectuer par choix à domicile», rappelle l’inspecteur d’académie Philippe Couturaud.

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2011/06/17/enfants-non-scolarises-de-sus-verdict-le-30-juin,199338.php

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.