Haute-Loire – Faits divers. Morts sur la route : l’alcool et la vitesse souvent impliqués

  • Share
  • CevherShare
  • Share

http://www.leprogres.fr/haute-loire/2011/06/22/morts-sur-la-route-l-alcool-et-la-vitesse-souvent-impliques

Un énième accident mortel est survenu en Haute-Loire lundi soir au lieu-dit «Ribains» sur la commune de Landos.La victime est Michel Frévol, qui demeurait au hameau de «Freycenet». Sa voiture a quitté la route et percuté un arbre avant de terminer sa route en contrebas contre un muret. Une perte de contrôle inexpliquée… Et hier, les gendarmes étaient encore dans l’expectative quant aux raisons de cet accident, les analyses n’ayant pas indiqué si l’alcool était présent.

Alors qu’on se situe quasiment à mi-parcours de l’année 2011, la Haute-Loire affiche désormais dix tués sur la route. Si les chiffres sont légèrement supérieurs à ceux de 2010 à la même époque (huit morts dans sept accidents) ils se situent en deçà de la moyenne annuelle établie sur les cinq dernières années, de vingt-quatre morts par an. Avec seulement seize tués au total, l’année 2010 avait été « exceptionnellement bonne » et la comparaison est d’autant plus difficile.

Les gendarmes chargés de la sécurité routière notent depuis le début de l’année l’importance de l’alcool chez les victimes, à hauteur de quatre accidents mortels sur six, mais aussi, dans une moindre mesure de la vitesse, avec deux accidents mortels où elle est impliquée directement.

La répartition des accidents mortels (sept au total) s’effectue pour trois dans l’Yssingelais, trois dans le Brivadois, et un sur le sud du département.

« Le nombre de morts cette année est impacté par le fait qu’il y a eu deux accidents avec plusieurs tués : trois morts à Saint-Eugènie-de -Villeneuve, et deux morts sur l’accident de Montregard, ce qui alourdit les chiffres : les gros accidents font mal », note la gendarmerie.

En marge de l’alcool et de la vitesse figurent quelques autres causes d’accidents mortels, comme le défaut du respect du code de la route dans de moindres proportions. « En 2010 l’alcool était moins présent, avec plutôt la vitesse, les inattentions, défauts de maîtrise ou refus de priorité. Cette année, vitessse et surtout alcool sont au premier plan ».

On note également dans les tendances de ces dernières années que la majorité des accidents se situe entre 17 et 21 heures, du lundi au vendredi. Autre constat pour 2011 : l’absence d’accidents mortels en zone Police sur l’agglomération ponote. « 80 % des accidents en Haute-Loire sont le fait d’autochtones, sur un réseau routier pas facile avec de nombreuses petites routes et les accidents s’y produisent aussi bien que sur les grands axes. Les gendarmes ne peuvent pas être partout face à ce réseau trop dense et très diffus..».

Sinon 2011 sera marquée par l’arrivée de nouveaux radars installés sur des sites accidentogènes qui enregistrent effectivement un mieux.

Gérard Adier
You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.