Comment les élites occidentales cachent la grandeur de la Chine à leurs peuples

  • Share
  • CevherShare
  • Share

http://chine.aujourdhuilemonde.com/comment-les-elites-occidentales-cachent-la-grandeur-de-la-chine-leurs-peuples

Dans un éditorial intitulé « un seuil sur le chemin pour connaître l’Occident », le Quotidien du Peuple met à jour la manipulation indigne des « élites occidentales », dont l’unique but est d’induire en erreur les opinions publiques sur la Chine. En voici le texte intégral.

Sur le long chemin pour connaître l’Occident, il y a un seuil : l’acte volontaire et intentionnel de l’élite visant à bloquer et à induire en erreur l’opinion sur la Chine. Cet acte remonte au 19e siècle.

Quand je suis arrivée en France, j’ai entendu souvent un adjectif « mystérieuse », quand il s’agissait de la Chine et de la civilisation de la nation chinoise. C’est le mot le plus amical utilisé dans le cas présent.

Mais L’opinion publique a effacé ce fait fondamental: la civilisation de la nation chinoise a eu une grande influence sur l’histoire de l’humanité et a été plus développée que la civilisation de l’Occident avant l’époque contemporaine et plusieurs inventions importantes qui ont impulsé le progrès de l’humanité provenaient de la Chine.

Le mot « mystérieuse » était un adjectif employé au 18e siècle pour raconter la Chine. Comment cet adjectif est-il encore utilisé dans ce sens 300 ans après ?

Quand j’ai visité une « Exposition sur la culture daoïte » au Grand Palais, j’ai trouvé avec surprise tant d’ouvrages chinois anciens en provenance du Musée Guimet : sur les plantes médicinales comme sur l’acuponcture, sur la gastronomie comme sur le culte et les funérailles, sur la calligraphie comme sur l’art d’artisanat, sur la peinture comme sur la philosophie, qu’ils soient des manuscrits ou sortis des impressions anciennes, tous provenaient des archives de la Bibliothèque nationale de France.

Je me disais alors que c’est un acte de pillage planifié d’une civilisation. En fait, la Chine a perdu depuis longtemps son caractère « mystérieux » aux yeux de cette couche de l’élite. Celle-ci a compris qu’elle nous connaissait mieux que nous la connaissions. Et cela au moins il y a un siècle.

Le mot « mystérieux », une épée à double tranchant

J’ai compris petit à petit que le mot « mystérieuse » est un prétexte utilisé expressément par la couche de l’élite pour semer la confusion, pour faire accroître que la Chine est incompréhensible et inexplicable. En ce faisant, elle a relégué la civilisation de la nation chinoise au rang de civilisation primaire.

Leur intention réelle est que la civilisation de la nation chinoise ne peut pas être traitée sur un pied d’égalité avec la civilisation occidentale. Le mot « mystérieux » est une épée à double tranchant. Elle vise à duper les Occidentaux et à cacher son intention réelle aux Chinois.

La civilisation primaire ne peut que faire l’objet de visites. Il est impossible qu’elle puisse dialoguer, qu’elle ait le droit de parole. Voilà le but réel de cette élite. Celle-ci veut faire disparaître tout concurrent réel et tout dialogueur dans les alentours de la civilisation occidentale.

Cela peut être confirmé par d’autres faits. Il y a des expositions temporaires organisées dans les musées de Paris. Dans l’Exposition sur le culture taoïste que j’ai mentionnée ci-dessus, l’introduction et le contenu de l’exposition ont donné l’impression que le taoïsme n’est qu’une religion primaire.

Les porcelaines de Chine, disposées à des places secondaires!

Dans l’Exposition sur la civilisation indienne de l’Amérique latine tenue il y a six mois au Musée du Quai Branly, il y avait une chronologie sur les civilisations de l’humanité. On n’y a pas trouvé la civilisation de la nation chinoise.

Il en était de même dans une exposition organisée au Musée des Beaux-arts de Paris près de la Madeleine.

Pendant l’année culturelle sino-française organisée il y a quelques années, une exposition sur la civilisation Sanxingdui n’a eu lieu que dans une galerie de la Mairie de Paris, à titre gratuit.

Dans le musée de la Porcelaine de Paris, il y a des vitrines réservées aux porcelaines européennes, japonaises et islamiques. Mais les porcelaines de Chine n’ont été disposées que sur des places secondaires, alors que la fabrication de porcelaines européennes était en retard sur celle de porcelaines chinoises de plus de 100 ans.

Le musée Guimet est un musée sur la culture asiatique. Ses 50% des objets cultuels proviennent de Chine. A quoi s’ajoutent les objets des régions qui ont subi l’influence de la civilisation de la nation chinoise, en tout trois objets sur 5 proviennent de la Chine.

Mais sur le magazine « Pariscope », on trouve une telle publicité : le Musée Guimet collectionne plus de 45 000 objets asiatiques provenant du Cambodge, du Vietnam, du Myanmar, du Népal, du Tibet… Il fournit au public un panorama des arts de l’Asie du Sud-Est, de l’Inde, du Japon, de la Corée et de l’Asie centrale. Mais sans la Chine.

Sur un autre programme de divertissements, également hebdomadaire de Paris, le programme du « Centre culturel de Chine » ne s’y trouve pas non plus.

Occuper le point le plus élevé de la civilisation

Tout cela ne vise qu’à un but, celui d’occuper le point le plus élevé de la civilisation, occuper le centre de toutes les stratégies et de posséder le droit de parole.

Généralement, on croit seulement que le droit de parole est le symbole de la puissance réelle et le produit de l’hégémonie. Mais on néglige qu’il est un système de manipulation minutieuse. Quiconque manipule le droit de parole le possède.

Image of J'ai travaillé pour la propagande chinoise

Manufacturer: Editions du Moment
Part Number:
Price: EUR 17,95

Pour occuper le point le plus élevé de la civilisation, l’important est d’avoir la confiance en la civilisation. A l’époque, les agresseurs ont détruit à coup de canons notre confiance en notre civilisation millénaire.

La civilisation disparaît, de même que la perte de la confiance. La Chine contemporaine a rencontré des envahisseurs qui ne font que se flatter d’eux-mêmes et diffamer les autres. Ils ont établi leur confiance en leur civilisation, en détruisant la confiance de leurs adversaires en leur propre civilisation.

La possession du droit de parole est une guerre complotée avec minutie. Un sinologue français a dit : la Chine se trouve à ce jour encore dans un état de non-défense dans cette guerre tramée depuis si longtemps.

Oui. La possession du droit de parole n’est nullement l’échange d’informations, mais considérée depuis toujours comme une guerre.

Comment les médias occidentaux nient la supériorité des Chinois

Le monde occidental contrôle strictement la « plate-forme de la parole ». Aucun maillon n’a été négligé, dans tous les domaines, depuis la culture jusqu’aux sports. Il ne diffuse pas les compétitions sportives dans lesquelles les Chinois possèdent la supériorité.

Il ne diffuse pas les rencontres sportives que la Chine organise, ni les informations sur la participation de Chinois aux compétitions internationales. Par exemple, le comité d’Organisation du Tour de France (cyclisme) a invité des sportifs sélectionnés chinois à y participer, mais sans que le public français en soit informé.

En occident, la liberté de presse est plutôt la liberté de manipulation. Les Français ne savaient pas que la Chine a lancé la sonde lunaire Chang’e 2.

Ils ne savent pas non plus que le train à grande vitesse de la Chine est plus rapide que celui de la France. Ils ne savent pas que la Chine applique le système de retraite et le système dit « à travail égal, salaire égal » pour les femmes et les hommes (en France, le salaire des femmes est de 30% de moins que les hommes pour un travail égal).

Ils ne savent pas non plus que la Chine peut utiliser des hautes technologies pour tisser des tissus et construire des autos (la plupart des Français estiment que les Chinois volent la technique française pour tisser des tissus), que la fabrication de porcelaines, du papier et l’impression provenaient toutes de la Chine. Ils ne savent pas que la France avait participé à la seconde guerre de l’Opium et incendié le parc Yuanmingyuan …

Une guerre ouverte

L’information sur le Festival du cinéma de Shanghai a été aussi hermétiquement bloquée, car c’est la plate-forme clé pour déterminer la valeur.

Le droit d’appréciation de la valeur concerne directement l’existence de la civilisation. Economiquement, il détermine aussi le droit de fixation des prix pour tous les produits, qu’ils soient marchandises ou oeuvres littéraires. Les prix des marchandises « made in China » sont inférieurs aux prix des marchandises de même qualité. Cela a été déterminé par une main invisible qui a contrôlé le droit de parole dans le monde.

Le droit de parole est une arme de la guerre moderne. Sa possession peut déterminer la vie ou la mort d’un état et de sa civilisation. Il faut se connaître et connaître son adversaire comme sur un champ de bataille et on doit procéder à des études approfondies.

(Extraits d’un article écrit par Bian Qin, écrivain chinois résidant en France, sélectionnés par le Quotidien du Peuple)

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.