Parité Hommes-Femmes : « Nous sommes toujours en train de pinailler »

  • Share
  • CevherShare
  • Share

http://www.lejdd.fr/Politique/L-UMP-Marie-Jo-Zimmermann-critique-un-decret-gouvernemental-sur-l-egalite-hommes-femmes-interview-333595/?from=headlines

Alors que le gouvernement planche sur un prochain décret concernant l’égalité salariale hommes-femmes, l’UMP organise mardi une convention sur « la place des femmes dans la société ». Au côté de Jean-François Copé, la députée UMP de Moselle Marie-Jo Zimmermann exposera plusieurs propositions. Contactée par leJDD.fr, la présidente de la délégation aux droits des femmes à l’Assemblée indique qu’il reste encore beaucoup à faire.

Etes-vous convaincue par le décret que prépare le gouvernement?
Non, car je crois qu’aujourd’hui il est en deçà de ce que nous souhaitions au départ. Notamment sur une sanction des entreprises qui ne respecteraient pas la mise en œuvre d’un rapport de situation comparée entre les femmes et les hommes dans l’entreprise*. Or, sans cela, nous ne pouvons pas dire aujourd’hui que les entreprises respectent l’égalité professionnelle. Lorsque l’on regarde les propositions, il y a encore de nombreuses raisons pour que les entreprises ne soient pas plus incitées à respecter cette égalité.

Faute de volonté politique?
Tout à fait. Nous avons été obligés d’utiliser la loi sur les retraites pour imposer cette sanction alors qu’en principe elle devait être votée en 2006. A ce moment là, il était déjà question de légiférer si les entreprises ne transmettaient pas leur rapport. En 2007, Xavier Bertrand répétait encore cette volonté. Mais aujourd’hui, en juin 2011, nous sommes toujours en train de « pinailler » par rapport à la légalité du salaire entre les hommes et les femmes.

L’UMP organise une convention sur la place des femmes dans la société, notamment sur leur représentation en politique. A un an des élections législatives, la situation est-elle grave?
Jean-François Copé a été très clair : tous les nouveaux candidats dans des circonscriptions « abandonnées » par des élus devront être pour moitié des femmes. Il y a de la part du secrétaire général de l’UMP une volonté de faire changer les choses. Un travail extraordinaire de formation des militants a déjà été entrepris.

Les tickets mixtes, « un élément qui n’est pas inutile »

Mardi, Françoise de Panafieu estimait dans Le Parisien que l’UMP est en « décalage complet » sur cette question. Vous partagez cet avis?
Oui. Mais demandez à Mme de Panafieu si elle a voté, en mai 2010, contre le projet de loi qui stipule que les futurs conseillers territoriaux sont nommés au scrutin uninominal. Tout le monde sait que ce mode de scrutin est meurtrier pour les femmes. Moi j’ai voté contre cette loi car je considère que cela amènera un recul extraordinaire de la représentation des femmes en politique. Il faut donc que François de Panafieu aille jusqu’au bout de ce qu’elle dit.

Lors des prochaines législatives, des « tickets mixtes » (titulaire/suppléant) comme le propose Jean-François Copé seraient suffisants?
C’est sans doute insuffisant mais c’est au moins un élément qui n’est pas inutile. Jean-François Copé a également indiqué que si la parité n’est pas respectée, l’aide aux candidats serait limitée.

Mais 50% de femmes parmi les nouveaux députés UMP en 2012, c’est possible?
Cela sera dur à réaliser, mais nous aurons tout de même plus de femmes qu’aujourd’hui.

* Ce décret oblige les entreprises à transmettre ce document à l’Inspection du travail avant le 1er janvier 2012. Sans celui-ci, les entreprises s’exposent à payer une pénalité allant de 0 à 1% de la masse salariale. Marie-Jo Zimmermann juge cette ponction insuffisante.

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.