Croyances sur le cancer : quel impact sur les comportements de prévention?

  • Share
  • CevherShare
  • Share

http://sante-guerir.notrefamille.com/sante-a-z/croyances-sur-le-cancer-quel-impact-sur-les-comportements-de-prevention-o59562.html

Les croyances négatives : un facteur de risque

Depuis la fin du 19ème siècle, le cancer souffre d’une représentation sociale très négative, ayant été assimilé à un fléau social. « Or les mythes culturels sur le cancer influencent les comportements des personnes et le rejet dans certains cas des patients par leur employeur ou leur assureur », explique à l’APM, Norbert Amsellem, sociologue à l’Inca.

Jeff Niederdeppe de l’université du Wisconsin (Etats-Unis) et ses collègues ont conduit une étude afin d’évaluer le lien entre les croyances fatalistes sur le cancer et l’adoption de trois comportements de prévention (la pratique régulière d’un exercice physique, l’arrêt du tabac et la consommation de cinq fruits et légumes par jour) auprès de 6.369 adultes américains interrogés par téléphone en 2003.

D’après leurs résultats, publiés dans la revue « Cancer Epidemiology Biomarkers & Prevention », près de 50% des participants ont affirmé « qu’il leur semblait que presque tout pouvait provoquer un cancer ». En outre, 27% ont estimé « qu’il existait peu de leviers pour réduire le risque de développer un cancer » et 71,5% ont affirmé « qu’il s’avérait difficile de savoir quel conseil sur la prévention du cancer suivre en raison du nombre élevé de recommandations existantes ».

Ces chercheurs américains ont donc montré que les personnes ayant des croyances fatalistes sur le cancer présentaient un risque accru de développer un cancer parce qu’ils adoptaient moins facilement des comportements de prévention. Ces résultats pourraient avoir des implications importantes pour les campagnes de communication et les programmes d’éducation sur le cancer à l’avenir, ont conclu les auteurs.

« Peu d’études françaises ont étudié une telle association entre croyances sur le cancer et attitudes de prévention », précise Norbert Amsellem. Toutefois, des études antérieures ont révélé que les croyances des personnes n’influencent pas systématiquement leurs comportements de prévention en raison de stratégies d’évitement. « Il ne suffit pas aux personnes d’être informées pour adopter les bons comportements de prévention car elles peuvent ne pas vouloir les comprendre ou même les voir », explique-t-il.

Le cancer, une maladie grave comme les autres

« Au regard de plusieurs résultats récents, la représentation sociale sur le cancer semble évoluer positivement, le cancer étant désormais davantage apparenté à une maladie grave comme les autres, probablement grâce aux progrès thérapeutiques et à l’organisation des soins », remarque le sociologue.

De fait, depuis dix ans, les croyances sur le cancer ont largement évolué. En 1998, une enquête de l’Ipsos pour la Ligue contre le cancer révélait que 47% de personnes attribuaient un caractère incurable au cancer. Or, d’après l’enquête Baromètre Santé de l’Institut national de prévention et d’éducation à la santé (Inpes) de 2005, intitulée « Regards sur le cancer : représentations et attitudes du public », 86 % des enquêtés ont estimé que l’on sait guérir de nombreux cancers, même si le cancer reste la maladie jugée la plus grave, loin devant le sida et les maladies cardio-vasculaires.

La campagne de sensibilisation nationale de l’Inca, visait justement à faire évoluer le regard que l’opinion publique porte sur le cancer en faisant parler des représentants des « deux millions de héros ordinaires » que sont les personnes ayant ou ayant subi un cancer. « Je pense toutefois que les comportements évolueront lentement », prévient Norbert Amsellem.

« Il faudra à l’avenir porter davantage d’attention sur le contenu des croyances du grand public sur le cancer », estime le sociologue. Des études qualitatives plus fines devront également être menées afin de mieux cerner le lien entre croyances sur le cancer et comportements de prévention, ajoute-t-il.

Réalisé et validé en collaboration avec des professionnels de la santé
sous la direction du Dr Anne Richard

Dernière modification le 22/06/2011

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.