L’art de la Nudité Féminine.

  • Share
  • CevherShare
  • Share

http://www.lepost.fr/article/2011/06/22/2529838_l-art-de-la-nudite-feminine.html

« Ni Putes ni Soumises »,  » CFCF », « Osez le Clito »,  » La journée de la femme », etc, autant d’associations ou de manifestations prônant la liberté féminine, et l’égalité des sexes (la parité), depuis quelques mois/années, et qui aujourd’hui sont omniprésentes au sein d’une société en pleine recherche de parité sexuelle. Des aspirations à l’égalité des sexes, qui dorénavant sont plus que présente à la fois médiatiquement et artistiquement. Le Politiquement correct est de mise lorsqu’il est de bon ton de parler de la gente féminine à notre époque, et toutes allusions graveleuses ou sexystes, sont automatiquement censurées ou mis au pilori, tout en étant taxées de machisme ou autre atteinte à la dîtes gente féminine.

Le Politiquement correct occupe aujourd’hui une vraie place dans notre vie quotidienne c’est certain. Prenons, le monde des médias, où le monde artistique. Qui peut affirmer aujourd’hui que la liberté de médiatisation ou de création est encore réellement existante?  Par exemple, est-il politiquement correct de montrer une femme (ou un homme) nue sans craintes? Exposer un corps dénudé est-il une entorse aux bonnes moeurs, ou résulte-t-il d’une audace créative en perdition? Risque-t-ont dans ce dernier cas de se voir filer devant la tribune judiciaire pour attentat à la pudeur, ou encore de se voir censurer afin de ne pas troubler l’ordre publique, puritaine de toutes vélléités en rapport avec la sexualité ou la suggestion sexuelle?

L’art au fil du temps, n’a cessé de mettre en avant la beauté de la nudité humaine ainsi que la complexité du corps Humain. Une apologie artistique qui sous forme de dessins, peintures, clichés, a su durant des siècles ravir les sensibilités de tout un chacun. Experts avisés, amateurs, amoureux des beaux arts, etc, l’art n’a cessé d’inspirer, ravir, faire parler, depuis des siècles, et aujourd’hui encore continue de faire parler de lui. Combien cependant, sont-ils aujourd’hui à mettre en avant la nudité Humaine comme principal sujet?

Ces derniers temps, un jeune photographe a décidé de briser les codes du politiquement correct, pour mettre en scène la nudité sous sa forme la plus pure, et la plus artistique. Rien de graveleux ou vulgaire, mais une suggestion de la sexualité en bon uniforme, dosée dans le respect de l’art, et articulée de manière à ce que la force encéphalique fasse l’essentielle de la démarche mentale d’imagination. Un savant mélange entre la simplicité de la nature charnel humaine, et la compléxité de la philosopohie conventionnellement politiquement correcte.

Raphael Guillemin, un jeune trentenaire, armé d’une imagination débordante, a décidé de faire parler le corps féminin, en le mettant en scène, pour un résultat déroutant, et emplie d’une insolence sensuelle de tout premier ordre. Reprenant tantôt, l’esprit des Pin Up Américaines, tantôt, la sensualité cabaret de l’époque libertine de France. Une recette qui auréolé des clichés mythiques des légendaires voitures américaines des années 70/80, a permis à ce jeune photographe de trouver une vraie marque de fabrique dans la lignée des plus grands photographes d’Outre Atlantique comme par exemple le renommé David Perry.

Lien de la page Facebook de Raphael Guillemin, appellée en toute sobriété artistique, « Sans Visage » : http://www.facebook.com/pages/Sans-Visage-Page/214854841880457
Lien du site de   »Sans Visage » : http://www.sans-visage.net/glamour.ws

Un jeune photographe « Made In France », qui malgré tout son talent, à lui aussi du subir les affres de la censure pour avoir porter atteinte à la société « Politiquement Correcte » dans laquelle il vit, et qui pourtant ne cesse aujourd’hui d’assouvir sa passion en dépit des moeurs conventionels de la dîtes société.

Alors aujourd’hui, après avoir vu le travail de ce jeune artiste, est-il concevable qu’à notre époque, de telles prouesses artistiques soient encore clouées au pilori sous prétexte, qu’elles mettent en scène le corps féminin et suggère l’acte sexuel le plus noble qui soit, sans pour autant le mettre clairement en exposition? Doit-on laisser la censure de notre époque inhiber le talent de nos artistes, et nous faire refuser l’acceptation de notre corps pour satisfaire à une philosophie de vie emrpuntée à une société puritaine?

Si vous aussi, vous voulez encourager nos jeunes artistes, et plus précisément ce jeune photographe, alors n’hésitez pas à parler de son fabuleux travail, à le faire partager à vos proches, et à l’encourager via sa page Facebook, car c’est le mutisme artistique qui aujourd’hui engendre le mutisme de l’expression corporelle et la gêne que suscite le corps humain.

« Oui », la liberté de la femme est une notion plus qu’importante à l’époque de la parité, mais l’expression artistique ne doit pas être sacrifiée pour autant sur l’autel du politiquement correct.
Mettre en avant la nudité corporelle féminine, ne signifie pas porter atteinte à la dignité féminine, mais au contraire vénérer la compléxité et la simplicité de la beauté de la Femme. La nudité n’est pas quelque chose qui devrait aujourd’hui être tabou, alors pourquoi rougir devant la mise en scène du corps de ces dames et se sentir gênés?
Faut-il choisir à notre époque entre les bonnes moeurs et l’art pour rester dans le politiquement correct, ou ces deux notions peuvent-elles malgré tout coexister dans notre société?

A LIRE EGALEMENT ET NE SURTOUT PAS MANQUER: Une interview de Raphael Guillemin, le créateur de « Sans Visage » et auteur de photos qui aggrémentent cet article qui revient sur sa passion pour la photographie et pour son art ainsi que sa réflexion et son idéologie sur la photo de femmes dénudées: http://www.come4news.com/la-sensualite-dans-la-photographie-retro-ou-cliche-556257

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.