Bioéthique : non à la dictature de la science et à l’eugénisme !

  • Share
  • CevherShare
  • Share

http://www.lepost.fr/article/2011/06/28/2535882_bioethique-non-a-la-dictature-de-la-science-et-a-l-eugenisme.html

Clonage. Recherches sur les cellules souches d’embryon. Marchandisation du corps humain. Les enjeux moraux des progrès des biotechnologies nous imposent de définir des limites à ne pas franchir si nous ne voulons pas devenir esclaves d’une science sans foi ni loi.

La Science a apporté énormément de choses à l’humanité et elle ne doit pas être abordée avec craintes et crispations. Néanmoins, et pour reprendre le vieil adage, « science sans conscience n’est que ruine de l’âme » et si les Politiques renoncent à maîtriser et encadrer les génie créateurs des scientifiques, le monde se dirige vers des monstruosités dignes du « Meilleur des Mondes » et autres contes de sciences-fiction.

En matière scientifique, des considérations d’ordre moral doivent toujours servir de cadres pour éviter les tentations prométhéistes. Non pas que les scientifiques doivent être « moraux » ou « orientés » (ce qui a défini les sciences des régimes totalitaires), mais les représentants politiques doivent jouer pleinement leur rôle de régulateur.

Or, dans une France déboussolée, peu sont les députés et ministres à avoir les idées claires sur ces enjeux cruciaux pour l’avenir de l’humanité. Entre scientisme aveugle et incompréhension, le personnel politique français semble naviguer à vue.

Sur ces questions, Christine Boutin, que l’on soit ou pas d’accord avec ce qu’elle propose, a le mérite d’avoir les idées claires et de ne pas cacher ses idées derrière son petit-doigt. Pour la candidate à la présidentielle, la Science devient un danger dès lors qu’elle n’a plus pour but de servir l’Homme, mais qu’elle se sert de lui.

Parmi les combats menés de longue date par Christine Boutin, on peut citer l’interdiction de la recherche sur les embryons, le respect de la vie humaine et le refus de toute forme de marchandisation et d’exploitation du corps humain, l’encadrement du diagnostic prénatal pour éviter les risques d’eugénisme (notamment en cas de handicap de l’enfant).

Des combats qu’elle compte bien porter encore au cours de la campagne présidentielle qui débute.

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.