Dénouer les conflits par la médiation : Psychologie Magazine n°307

  • Share
  • CevherShare
  • Share

http://www.mediatoroscope.com/2011/07/11/denouer-les-conflits-reponse-a-larticle-de-psychologie-magazine-n%C2%B0307/

Dans le numéro 307 de Psychologie Magazine, le dossier principal s’intitule : Dénouer les Conflits – 4 solutions pour résoudre ses problèmes relationnels, dossier coordonné par Violaine Gelly. 4 solutions : Engager le dialogue, Oser s’affronter, Prendre la fuite ou Se faire aider (focus sur la médiation). Merci à Bénédicte Delahaye pour avoir abordé cette dernière solution : « Quand la médiation apaise la relation ». Il est notamment fait mention de la « labellisation » de la profession de Médiateur au travers, entre autres, de la directive Européenne, en cours de transposition (juin 2011) et qui doit en fixer les dispositions. A y regarder de plus près, certains points méritent d’être clarifiés.

1/ Les solutions proposées : Dans cet article, il semble que l’on peut ou doit choisir entre l’une ou l’autre des propositions. Dans le cas éventuel d’un échec, nous avons toujours le loisir d’en choisir une autre. Toutefois, il est essentiel de remettre les choses dans l’ordre et d’opter pour le ET plutôt que pour le OU ainsi que d’opter pour le mot Modalité (mode alternatif de résolution des conflits) ou Processus (processus structuré, méthodologie) plutôt que le mot Solution (issue, orientations, propositions).

  • a) Se faire aider dans tous les cas : faire appel à un tiers indépendant, neutre, impartial et indépendant, expert de la communication interpersonnelle et dont le principal objectif n’est pas orienté par l’issue technique ou juridique du conflit mais bien par la relation entre les deux parties.
  • b) + Renouer le dialogue : le médiateur, au travers d’un processus structuré, va tenter de rétablir la communication entre les parties et leur permettre de se rencontrer, à nouveau, afin de se parler et se dire les choses.
  • c) + Pouvoir confronter : par l’intermédiaire du médiateur les parties vont pouvoir confronter (dans le sens de partager et non s’affronter ou se confronter, ce qui signifie être dans l’adversité) leurs points de vue, leurs opinions, leurs ressentis, leurs émotions, pouvoir à nouveau dialoguer, s’exprimer, se dire les choses alors que jusqu’à présent, cette communication était rompue, d’un côté ou de l’autre.
  • d) + Trouver l’issue qu’ils souhaitent à leur conflit : reprendre la relation comme avant, aménager la relation ou encore se séparer définitivement (quitter), les parties pourront, en toute liberté consensuelle, définir ensemble l’issue qu’elles vont donner à leur situation.

C’est l’ensemble de ces éléments, pilotés par le Médiateur professionnel, qui va permettre aux parties d’identifier l’issue à leur conflit.

2/ L’idée du gagnant-gagnant Dans tout conflit, il est utopique de croire que la solution sera « gagnant-gagnant ». Lorsqu’il y a conflit, il y a affectivement ou/et matériellement, voire humainement une perte. On ne sort pas gagnant d’un conflit et donc pas gagnant-gagnant. C’est une illusion intellectuelle. L’issue vers laquelle peut s’orienter un conflit est « la moins insatisfaisante » pour les deux parties.

3/ L’interview A la fin de l’article, Jean-Pierre, 74 ans, ex-PDG d’une entreprise portuaire est interviewé pour témoigner tant quantitativement que qualitativement de l’efficacité de ses actions dans le rétablissement de la relation entre les individus qui le sollicitent. Toutefois, Jean-Pierre est Conciliateur de Justice et non médiateur. Amalgame impardonnable pour les médiateurs professionnels ayant acquis une formation diplômante et dont l’expertise se voit comparée au conciliateur de justice, nommé pour son expertise métier (justice, droit du travail, gestion des RH, expert en habitat, etc.) et ses conseils éventuels. La conciliation est gratuite, le plus souvent réalisée par des ex-professionnels en retraite et les solutions apportées le sont souvent par le conciliateur lui-même plutôt que par les parties. Rien à voir avec la médiation et encore moins avec la Médiation Professionnelle.

4/ Les références Toujours dans cet article, il est fait mention des associations professionnelles qui bénéficieraient des modalités édictées par la directive européennes. Or, la seule organisation professionnelle (la Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation – www.cpmn.info) proposant une formation diplômante (le CAP’M – Certificat d’Aptitude à la Profession de Médiateur) via son école, l’EPMN (Ecole Professionnelle de la Médiation et de la Négociation), ne figure même pas dans la liste. Ces omissions étant à présent réparées, nous remercions encore Bénédicte Delahaye pour avoir abordé le sujet de la médiation et le rôle du médiateur. Nous restons bien entendu à sa disposition pour tout complément d’information.

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.