Le triomphe des croyances

  • Share
  • CevherShare
  • Share

http://blogterrain.hypotheses.org/3193

Savez-vous quelle est la tombe la plus fleurie du Père Lachaise ? Celle d’Apollinaire ? De Balzac ? De Jim Morrison ? De Marcel Proust ? Absolument pas.
C’est celle d’Allan Kardec « fondateur de la philosophie spirite », comme l’indique l’épitaphe inscrit sur l’imposant dolmen en granit. Il est réputé pouvoir exaucer tous types de vœux, et c’est à la gratitude de ses fidèles que se doit cette abondance d’offrandes. « Chaque jour, nombreuses sont en effet les personnes qui viennent se recueillir sur sa sépulture, y déposer une bougie, un bouquet, un petit papier sur lequel est inscrit une demande, puis toucher et parfois embrasser le buste, voire le visage du disparu. Un raccourci logique inviterait à penser qu’elles ont, pour la plupart, une affinité quelconque avec la doctrine spirite. C’est pourtant en interrogeant ce lien que toute l’originalité de leurs pratiques apparaît, révélant la dimension d’« entre-deux » du lieu : en dépit de sa complexité historique, la relation entre spiritisme et catholicisme y est en effet concrètement mise en scène. »*

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.