La somnolence au volant première cause de mortalité sur autoroute

  • Share
  • CevherShare
  • Share

http://www.menly.fr/auto-moto/38532-somnolence-volant-accidents/

subaru-trezia-auto-voiture-automobile

L’excès de vitesse stigmatisé lorsqu’il s’agit de trouver une des causes majeures aux accidents de la route en France, va prendre du plomb dans l’aile après la publication d’une enquête scientifique menée par l’Hôpital Raymond Poincaré de Garches et financée par la fondation Vinci.

Cette étude démontre en effet les ravages causés par la somnolence au volant. A telle enseigne que selon ladite étude  la première cause de mortalité sur autoroute ( un accident sur trois) et dans 15 à 20% des accidents sur l’ensemble du réseau routier, serait la… somnolence au volant.

Concrètement, les médecins responsables de cette enquête ont « mouillé le maillot » en se plaçant à trois barrières de péage afin de mesurer directement auprès des conducteurs le lien entre leurs habitudes de sommeil et la fatigue au volant.

Et leurs conclusions sont édifiantes : lors d’un grand départ en vacances, près d’un conducteur sur trois (31%) accuse au moins une heure de déficit de sommeil par rapport à son temps de sommeil moyen. De surcroît, 42% des conducteurs déclarent avoir roulé sur les bandes sonores qui bordent la bande d’arrêt d’urgence au cours de l’année passée, dont 15,8% à cause d’un épisode de somnolence et 71% par distraction.

Plus effrayant encore, l’année dernière ce sont 9,4% des automobilistes qui avouent avoir évité de justesse un accident, et 2,8% sur le trajet qu’ils venaient d’effectuer avant d’être interrogés. La somnolence au volant est donc à n’en pas douter un facteur accidentogène de premier plan mais très difficilement quantifiable et donc sanctionnable.

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.