Pouvoir d’achat : l’étonnante bourde de Que choisir

  • Share
  • CevherShare
  • Share

http://www.marianne2.fr/Pouvoir-d-achat-l-etonnante-bourde-de-Que-choisir_a213884.html?TOKEN_RETURN

L’UFC-Que Chosir publie une enquête sur « la vérité du pouvoir d’achat ». Le magazine de l’association de consommateurs disculpe l’euro comme principale source d’augmentation des prix et incrimine le manque de concurrence. Marianne revient sur les calculs de l’UFC. Pour déterminer le temps de travail nécessaire a l’acquisition d’un bien, l’UFC a choisi le Smic brut, nous lui préférons le salaire moyen d’un employé net de charges sociales. Et les résultats sont détonants.

qwrrty (Flickr - cc)
Combien de temps doit-on bosser pour se payer son pain quotidien ? Cette question de l’UFC dans son mensuel de janvier, qui ne se l’est pas posée ? Pour une baguette de 250 grammes, calcul l’UFC, un smicard devait travailler 5 minutes et 53 secondes en 2002, contre 5 minutes et 33 secondes en décembre 2011. Bref une baisse de 20 secondes de la quantité de travail nécessaire à l’acquisition d’un quart de kilo de pain. Si le résultat, une baisse, est contre intuitif, il est cependant confirmé par d’autres exemples de produits (riz, Chocolat en poudre, etc…).

Comment l’association en est-elle arrivée là, alors même que le prix de la baguette a augmenté de 27% ? La réponse se trouve dans le référent : le Smic brut… Outre qu’il est étonnant d’avoir retenu un salaire brut, quand une fois les cotisations sociales déduites ce qu’on a réellement dans la poche est au moins 20 % plus petit. Le référent Smic donne un sacré effet d’optique. En effet durant la période retenue, les 7 Smics nés à la suite des différentes lois sur les 35 heures ont été unifiées sur le haut de la fourchette sous le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. Voilà comment, l’UFC retient, pour l’évolution des salaires, le chiffre extravagant de 34,5 % en 10 ans (qui n’a en réalité concerné que moins de 20 % des Smicards) ! Deux fois l’inflation laquelle sur la période atteint 15,2%…

Pouvoir d'achat : l'étonnante bourde de Que choisir
Marianne a donc refait les calculs de l’UFC en prenant comme base, non pas un Smic brut, mais le salaire moyen employé net. Le tableau en est différent. En effet, en 2002, un employé gagnait en moyenne 15 574 euros net par an, soit un peu moins de 1 300 euros par mois, et 8,7 euros par heure. Dix ans plus tard (nous avons fait une estimation sur 2010 et 2011), cela donnait respectivement 18 503 € annuel, soit 1 541 € mensuel, et 10,4 €/h.
You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.