Cours en ligne POLEMIOS jeu de cartes, niveau 1

  • Share
  • CevherShare
  • Share

Le jeu de cartes du serious game PolemiosRappelons en quelques mots que POLEMIOS® se présente sous la forme d’un paquet de services, composé de 5 éléments :
1. Un jeu de cartes pour deux joueurs,
2. Un livre-manuel numérique de 80 pages expliquant les règles et la philosophie du Jeu et de la méthode relationnelle qu’il enseigne qui est : comment faire changer d’avis les gens sans casser la relation, de façon non violente,
3. Un stage en ligne de cinq semaines en cinq étapes pour apprendre à jouer qui permet aux nouveaux joueurs ensuite de jouer de façon autonome,
4. Ensuite les joueurs sont inscrits sur les sites de Polemios et, en particulier sur un site réservé à ceux qui ont suivi les cours, pour continuer à progresser, créer et animer des groupes de joueurs dans les régions et les villes de France… suggérer des améliorations et des modifications…etc.,
5. Le cinquième élément étant que tout joueur ayant acquis le niveau 1 par le stage, pourra, s’il le souhaite devenir partenaire POLEMIOS®, et animateur éventuel des stages dans sa région.

Ce texte a pour but de décrire succinctement les 5 étapes de la formation en ligne du jeu POLEMIOS®, lesquelles suivent les chapitres du manuel.

Le cours pour débutants dure cinq semaines, ce qui souvent est trop peu pour des personnes ayant par ailleurs une activité professionnelle intense. Toutefois, nous maintenons ce rythme sauf cas spéciaux pour deux raisons :

a) Nous savons que plus un stage s’étale dans la durée, moins les personnes sont attentives : les rapides s’ennuient et oublient de suivre le cours, et les trop lents en profitent pour être encore plus lents,

b) Les exercices demandés se passent dans la vie de tous les jours et ne demandent guère de temps supplémentaire ; il faut juste penser à les faire.

1ère semaine : l’entretien dirigé

La plupart d’entre nous, et pour la plupart des sujets de conversations et des sujets de conflits, avons des opinions mixtes, nuancées et souvent peu étayés par des faits et des expériences précis.
Ce qui veut dire que quelle que soit notre opinion sur un sujet, il est rare que celle-ci soit rigide en Oui ou Non à 100%.

L’entretien dirigé est la première méthode simple de faire changer d’avis quelqu’un en quelques minutes, sans tenter de le convaincre. Pour cela, il suffit de dialoguer avec lui sur la partie de son opinion – et donc de son langage – qui va à l’encontre de son affirmation première.
Par exemple, à la question : « Il est normal que les hommes participent aux travaux ménagers », s’il a dit Oui, ce ne sera pas un Oui à 100% ; quelques éléments de langage sont présents dans son esprit qui disent : Non. L’entretien dirigé a pour but de repérer ces éléments du Non, de les élargir, de leur donner le plus d’importance possible dans l’esprit de l’autre, de façon à ce que sa carte mentale change progressivement et que le Non finisse par l’emporter.

Depuis de longues années que nos stagiaires pratiquent cet exercice, nous avons constaté que cela marche une fois sur deux. Et quand cela échoue, il y a trois raisons :
- la personne interrogée possède une opinion à 100%, par exemple quand il s’agit d’un spécialise du sujet abordé, ou quand c’est un passionné du sujet ou un militant de la cause…. Dans ces cas, aucune méthode douce ne marchera.
- quand le stagiaire n’a pas récolté suffisamment de propos allant contre l’avis premier ; dans ce cas il lui manque des cartes pour jouer et l’opinion de la personne reste majoritairement celle du départ.

Mais, qu’il réussisse ou qu’il échoue, cet exercice est salutaire car il montre au stagiaire qu’il est possible de faire bouger l’opinion d’une personne sans le lui demander, sans chercher  à la convaincre et sans la contraindre.

Et rien que cela c’est déjà une grande découverte pour la plupart d’entre nous.

En fait, l’entretien dirigé est la technique centrale méthode POLEMIOS® que nous allons approfondir et préciser dans les autres étapes de la formation, avec les outils appelés Stratagèmes.

 

2ème semaine : partitionner les concepts

Une partie importante des entretiens dirigés a déjà consisté à faire détailler le sujet en sous-sujets par la personne interrogée.
Par exemple à la question sur les travaux ménagers, à laquelle il a répondu Oui, on va lui demander :
- Tous les travaux ménagers ?
- C’est quoi pour vous les travaux ménagers ? Enumérez-les travaux auxquels vous pensez ?
- Dans tous les cas, quel que soit l’homme ou la femme ?
- Même si… l’homme est malade…. ? Etc.

Partitionner les concepts est une opération qui va transformer la question du départ sur les travaux ménagers, toujours générale, toujours trop abstraite, en une foule de situations différentes de plus en plus précises. On peut, à la suite de cet exercice, schématiser les réponses de la personne en un arbre sémantique.
L’important étant que cet arbre soit surtout constitué de branches qui disent : « Non, l’homme ne doit pas aider… » Voici, à titre d’exemple ce que peut donner un arbre sémantique simple après avoir partitionné les concepts de la question : « Faut-il supprimer les émissions érotiques à la télé ? » :

On voit ici que la question de départ va maintenant se poser en des termes plus précis ; par exemple l’expression générale « films érotiques » va se transformer en dialogues sur le film : L’année des méduses, ou en dialogues sur les films d’art ou sur l’utilité de ces films pour la libido des vieux couples…  Cet arbre est simplifié mais quand le travail est bien fait, on peut transformer la question du départ en une grosse vingtaine de sujets plus précis.

3ème semaine : entretiens sur le sujet choisi pour le stage
Les exercices de la phase 2 peuvent avoir lieu sur tous les sujets de polémique choisis par les stagiaires, au gré de leur fantaisie. Plus ils en feront, plus vite ils acquerront la souplesse relationnelle consistant à savoir faire parler, et surtout à écouter et à retenir ce que les gens disent.

La semaine 3, les exercices sont plus complets et ne portent que sur le sujet choisi par l’animateur pour le groupe en formation.
Les stagiaires engagent des conversations de type polémique avec des amis, des membres de la famille, des inconnus (de préférence) sur le sujet du stage et quelle que soit la réponse de l’interlocuteur, ils doivent affirmer qu’ils sont de l’avis contraire, même si ce n’est pas vrai bien sûr. Ils doivent donc défendre l’opinion inverse ou faire semblant de la défendre, ce qui sera alors en plus un excellent exercice visant à leur donner un certain détachement vis-à-vis des opinions et des croyances.

Les savoir-faire travaillés ici sont :
- faire parler longuement les gens,
- partitionner les concepts,
- écouter et ne pas réagir au tac au tac,
- être détaché et pas concerné par le sujet de la polémique,
- mémoriser ce qui se dit et partager ce qu’on entend selon que les propos sont favorables ou défavorables à note objectif.

Les stratagèmes mis en œuvre ici sont les stratagèmes de comportements figurés dans le jeu de cartes par 5 cartes : 3 obligatoires et 2 interdites.

Le stagiaire apprend à se taire et à écouter, à rester dans le sujet et surtout à ne jamais se laisser aller à des phrases du type : « Vous avez tort » ce qui sonnerait la fin de la partie POLEMIOS®.

Cette étape est plus délicate car elle demande un apprentissage de plusieurs techniques et comportements à la fois à partir d’un sujet précis.

4ème semaine : les 9 stratagèmes de base

Maintenant l’exercice sera le même mais avec des outils en plus : les 9 stratagèmes de base, les plus faciles du jeu et de la méthode POLEMIOS®.

Quels sont ces stratagèmes (décrits en détail dans le manuel) :
1. Approuver les propos de l’interlocuteur
2. Poser des questions pour mieux comprendre
3. Réponse à une question par une autre question
4. Relancer sur les points d’accord
5. Dire du bien de son interlocuteur
6. Demander l’avis du partenaire
7. Faire appel aux statistiques
8. Faire appel à l’opinion majoritaire
9. L’exemple qui prouve

Parmi ces 9 premiers stratagèmes, il y en a qui ont déjà été travaillés, tels que celui qui consiste à poser des questions à l’autre pour en savoir plus. La difficulté ici provient du fait que nous devons travailler tous ces stratagèmes à la fois au cours d’un vrai dialogue avec quelqu’un.

A ce stade de la formation, nous conseillons aux stagiaires deux types d’exercices :
- lancer des dialogues polémiques avec leurs relations volontairement en pratiquant tous les stratagèmes ci-dessus jusqu’à ce qu’ils leur deviennent familiers (une semaine n’y suffit pas évidemment),
- travaille séparément les stratagèmes. Dans ce cas chaque stagiaire peut travailler les stratagèmes avec lesquels il a le plus de difficultés, regroupés en sous-catégories :
a) Ceux qui ont pour but d’en savoir plus : 1, 2, 6
b) Ceux qui ont pour but de renvoyer la balle : 3, 4
c) Ceux qui ont pour but de faire réfléchir l’autre : 7, 8, 9
d) Celui qui a pour but de mettre en confiance : 5

La deuxième solution est plus facile surtout pour ceux qui ne sont pas bien à l’aise avec les stratagèmes.

Pratiquer avec des gens qui ne connaissent pas le jeu de préférence au début, avant de passer à des jeux sur table à deux entre personnes ayant reçu la formation.

5ème semaine : jeux avec les 18 stratagèmes

La dernière semaine en fait peut se prolonger pendant encore plusieurs semaines, voire quelques mois. Il s’agit maintenant d’appliquer tout ce qu’on a appris précédemment en utilisant tous les stratagèmes du jeu Standard de POLEMIOS®.

L’apprentissage ici se faire en deux temps :
- dans un premier temps les stagiaires apprennent les 9 nouveaux stratagèmes qui sont plus complexes que les 9 stratagèmes de base, de la même façon de précédemment (voir ci-dessous),
- dans un second temps, ils entrent dans des polémiques dans tous les sujets de leur choix, nous font part de leurs résultats et demandent de l’aide : c’est la phase finale qui aboutit normalement à l’autonomie du joueur et à la capacité de former des groupes de joueurs dans leurs régions.

Le stagiaire qui a fait tous ses exercices avec réussite sera dit validé POLEMIOS® niveau 1.

Voici les 9 nouveaux stratagèmes et comment les apprendre :

10. Appel au rationnel
11. Associer deux faits ou deux idées
12. De deux choses l’une
13. Ne pas répondre aux objections
14. Faire l’âne
15. Faire développer jusqu’à l’absurde
16. Amalgamer et regrouper
17. Recadrer
18. Métacommuniquer

Certains de ces derniers stratagèmes sont assez complexes à comprendre et surtout à pratiquer du moins au début, car ils sont à la fois du domaine relationnel et du domaine cognitif.
Bien lire le manuel et si possible d’autres textes dont particulièrement le Cours théorique d’analyse relationnelle en vente en ligne sur le site des éditions ULRICH.

Apprendre les stratagèmes séparément par catégories :
a) Stratagèmes purement cognitifs : 10, 11, 12, 16, 17, 18
b) Stratagèmes à dominante relationnelle : 13, 14, 15.

Puis, commencer des polémiques POLEMIOS® avec tous les stratagèmes, et avec le plus de gens possible et dans des situations d’un vrai besoin de faire changer quelqu’un, tout en continuant à s’entraîner sur les stratagèmes qui vous paraissent les plus difficiles.

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.