Smartphones et réseaux sociaux au travail, les français sont méfiants

  • Share
  • CevherShare
  • Share

http://www.zdnet.fr/blogs/watch-it/smartphones-et-reseaux-sociaux-au-travail-les-francais-sont-mefiants-39774118.htm

D’après une récente étude européenne de l’Institut BVA, il semblerait que les français soient peu téméraires (et donc en retard) concernant l’utilisation de smartphones ou des réseaux sociaux dans le cadre professionnel. 

Sur le vieux continent plus des deux tiers de la population a accès à Internet. Pourtant, les français restent assez prudents quand il s’agit d’utiliser les nouvelles technologies au travail. Commandée à l’institut BVA, une étude du Syntec Numérique montre que dans l’hexagone on n’abuse pas des smartphones fournis par les employeurs et encore moins des réseaux sociaux.

Le numérique au travail

En matière d’équipement, les chiffres sont tous assez proches. Le baromètre rapporte qu’Internet dispose globalement d’un fort taux de pénétration. Réalisée dans cinq pays : l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, le Royaume-Uni et la France, l’étude dévoile que 68% des européens ont accès à la Toile depuis leur bureau. Par comparaison, ce résultat chez nous est de 70%.

Pour le reste, 66% des français ont une messagerie, contre 64% des européens. 65% des français estiment disposer de matériel informatique moderne, contre 57% des européens. Et enfin, 58% des sondés en France déclarent utiliser des logiciels récents et de qualités, contre 54% des autres populations interrogées.

Mais…

Les chiffres diffèrent lorsqu’il s’agit de comptabiliser les smartphones fournis par les employeurs. Alors que pour les cinq pays sondés la moyenne est de 19%, la France atteint tout juste les 8%. Même constat avec l’utilisation des réseaux sociaux au travail : la tendance internationale est de 40% tandis que seulement 31% des français y accèdent.

Un retard de la part des dirigeants et un manque de formation chez les employés pourraient expliquer ces écarts, mais ça n’est pas le cas. Les salariés eux-mêmes le reconnaissent : ils se méfient. En effet, là où 61% des britanniques et 75% des italiens considèrent le fait d’avoir un smartphone professionnel comme une chance, 59% des français y voient une menace pour leur vie privée.

Les éditeurs de logiciels en hausse

Fort heureusement, le tableau n’est pas tout noir. Sur fond de crise économique, les éditeurs français de solutions informatiques semblent plutôt optimistes. Le Syntec rappelle qu’ »après avoir chuté à 44 % en décembre dernier, leur taux de confiance en l’avenir suit une remontée spectaculaire« . Soit 60% des sondés qui se disent aujourd’hui rassurés quant au futur de leur entreprise.

Conséquence (et pas des moindres) : 70% des éditeurs de logiciels ont prévu d’investir dans de nouveaux projets d’ici les trois prochaines années, et 55% envisagent d’augmenter leurs effectifs en 2012. Bonne nouvelle !

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.