Les actes homophobes ont bondi de 78% en 2013

  • Share
  • CevherShare
  • Share

Voici un fait qui illustre bien les principes de l’école de Palo Alto qui nous a appris que :
- parler d’un sujet ne fait que lui donner une importance accrue et donc souvent augmenter le problème et les conflits au lieu d’aller vers des solutions et des apaisements,
-  l’apparente aggravation des actes observés ne provient parfois que l’augmentation du nombre d’observations et de l’abaissement du seuil de tolérance vis-à-vis de ce problème.
Bref, il est probable qu’il n’y ait aucune augmentation des actes homophobes en France en 2013 et si oui, cela peut provenir du fait même que les loirs récentes les ont mis sur le devant de la scène. Avant ils ne gênaient personne ou presque et maintenant des gens qui n’avaient aucune animosité contre les homosexuels, en ont, au vu du bordel ambiant que les manifs ont généré chez nous par la bêtise d’un gouvernement en mal de  lois inutiles.

http://www.planet.fr/revue-du-web-les-actes-homophobes-ont-bondi-de-78-en-2013.619673.1912.html?xtor=ES-1-601918[Planet-a-la-Une]-20140514

SOS Homophobie constate que la parole homophobe s’est « totalement décomplexée » lors du débat sur le Mariage pour tous.

Les actes homophobes ont bondi de 78% en 2013 en France par rapport à l’année précédente, selon le rapport annuel de l’association SOS Homophobie. Selon l’association, aucun doute n’est permis : cette explosion des agressions est la conséquence des débats houleux qui ont accompagné l’ouverture du mariage aux homosexuels.

« Alors qu’en 20 ans, les témoignages de lesbophobie, de gayphobie, de biphobie et de transphobie reçus par notre association n’ont cessé de croître, leur nombre a littéralement explosé en 2013″, note le rapport.

L’association a recensé plus de 3.500 récits ou signalements faisant état d’insultes, de menaces, d’agressions ou de signes de rejet à caractère homophobe, au bureau ou dans la rue, précise »Le Huffington post », qui a eu accès au rapport.

Une agression physique tous les deux jours

Dans le détail, les insultes représentent 39% des actes et les agressions physiques 6%.

En 2013, une agression physique homophobe a été enregistrée tous les deux jours, soit une hausse de 54% par rapport à 2012. L’association note aussi une « explosion » du nombre des témoignages homophobes liés à internet, « multipliés par près de trois » en un an (1.723 cas contre 656 en 2012).

Déjà en hausse l’année dernière, le nombre des témoignages relatifs au milieu scolaire « continue aussi de croître » (+25%).

« Nous pourrions nous réjouir du vote de la loi sur le mariage pour tou-te-s, [...] de ce nouveau pas vers l’égalité », écrit l’association. Mais « cette victoire laisse un goût…

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.