Etats-Unis : la ville de Richmond paie ses habitants pour qu’ils ne tuent pas

  • Share
  • CevherShare
  • Share

http://www.planet.fr/international-etats-unis-la-ville-de-richmond-paie-ses-habitants-pour-quils-ne-tuent-pas.643952.29335.html?xtor=ES-1-638314[Planet-a-la-Une]-20140623

Une idée à reprendre : si on payait nos hommes et femmes politiques pour ne pas faire des lois inutiles, ridicules et arrêter de dire n’importe quoi ?!

Depuis 2007, la ville de Richmond située dans l’Etat de la Californie, au Sud-Est des Etats-Unis, a créé une allocation attribuée aux personnes les plus susceptibles de tuer ou d’être tuées. Et le résultat est surprenant : le taux d’homicides de la ville a été depuis divisé par trois.

Entre 300 et 1000 dollars. C’est la somme distribuée chaque mois par la municipalité de Richmond, ville américaine de la Californie, à 68 habitants susceptible d’être à l’origine d’homicides ou d’être tuées. En place depuis 2007, le programme aurait permis de diviser le taux d’homicides de la ville par trois. En 2007, Richmond comptait 47 homicides pour 100 000 habitants, un chiffre désormais de 15 personnes tuées pour 100 000 habitants.

L’initiative d’un ancien délinquant

Le programme a été imaginé par DeVone Boggan, membre du Bureau pour la sécurité du voisinage de la ville (« Office of Neighborhood Safety »). Les membres de l’association croisent les données de la police de la ville et les informations collectées dans la rue. Une fois qu’ils ont identifié les personnes à risque, l’association va auprès de ces dernières afin de leurs proposer une subvention mensuelle allant de 300 à 1000 dollars. Seule condition : rester à l’écart des problèmes. Et la subvention augmente en fonction des critères et des objectifs atteints par la personne bénéficiaire.

Après 47 mois d’expérience, 65 des 68 personnes prises en charge par le programme sont toujours en vie. Un résultat tout de même tempéré par les détracteurs de cette initiative car une baisse du nombre d’homicides a été recensée sur l’ensemble des Etats-Unis depuis 2007. Cette baisse est toutefois moins importante en comparaison avec celle de la ville de Richmond, a récemment noté le magazine américain Mother Jone

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.