Travail et vie de couple ne font pas bon ménage

  • Share
  • CevherShare
  • Share

http://www.journaldesfemmes.com/societe/magazine/travail-vie-de-couple-0814.shtml?een=16f10afd13a15ae0cf3a1a12545c705a&utm_source=greenarrow&utm_medium=mail&utm_campaign=ml85_katemiddletonen

NDLR : voici un article issu d’un journal féminin (!) qui me semble curieux et caractéristique de notre civilisation individualiste. On se plaint que le travail empiète sur la vie de couple (et de famille), mais jamais que la vie de famille empiète sur le travail. Et quand on cite ce proverbe imbécile : « Il faut travailler pour vivre et non pas vivre pour travailler » on dit en même temps que le travail ne fait pas partie de la vie. Dommage ! Quand on sait qu’on y passe les 2/3 de son temps de vie ! Oui, l’avenir est sombre.

Un salarié français sur trois estime que son travail nuit à sa vie sentimentale, d’après un sondage réalisé pour le site Monster.

Le combo métro-boulot-dodo n’est pas qu’un cliché ! Bon nombre de Français se laissent submerger par leur carrière au détriment de leur vie privée et au grand dam de leur conjoint. 29 % des salariés de l’Hexagone ont déclaré que leur job a eu de mauvaises conséquences sur leur vie de couple, d’après une étude réalisée par OpinionWay pour Monster, site de mise en relation entre les personnes et les opportunités de carrière.
Pour concilier la passion amoureuse à l’ambition professionnelle, il y a plusieurs écoles. Quinze pour cent des sondés ont affirmé qu’ils changeraient de métier s’il empiétait sur leur vie sentimentale… Quelles fleurs bleues ! Les plus carriéristes (7 % des interrogés) ont quant à eux déjà vécu une rupture à cause de leur travail qui avait nettement pris le dessus.
La manière de gérer ces deux aspects de la vie diffère selon les sexes, le statut professionnel, la région et l’âge. Une femme sait mieux faire la part des choses que son chéri (on s’en doutait). Soixante-seize pour cent des bosseuses assurent être partisanes d’ »il y a un temps pour tout » contre 66 % des hommes.
C’est dans le Sud-Ouest que les actifs préservent au maximum leur amour ! Quatre-vingt-un pour cent des sondés qui habitent vers Toulouse affirment que leur emploi n’a aucun impact dessus… Peut-être qu’un bon vin et un appétissant plateau de charcuterie partagé le soir viendrait régler tous les petits différends ?
Pour finir, les plus âgés seraient empreints de sagesse : 73 % des plus de 50 ans préservent leur vie amoureuse contre 65 % des 18-29 ans.
Heureusement que Monster est là pour conseiller ses internautes. Pour le site, il faudrait prendre les devants : parler à son employeur pour aménager son emploi du temps afin de passer plus de temps avec son ou sa chéri(e). Autre conseil : parler à un ami pour évacuer son stress. Pour finir, regarder si l’herbe est plus verte ailleurs en envisageant carrément de changer de job…
Travailler pour vivre ou vivre pour travailler ? Telle est la question.

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.