La persuasion clandestine

  • Share
  • CevherShare
  • Share

http://www.planet.fr/revue-du-web-lart-de-la-persuasion-pour-les-nuls-implanter-ses-idees-dans-le-cerveau-des-autres-mode-demploi.852535.1912.html?xtor=ES-14-847476[Planet-Mi-journee]-20150508

Une enquête menée par un chercheur en psychologie de l’université québecoise de McGill sur la base d’un tour de magie banal révèle qu’il est beaucoup plus aisé qu’on ne le pense de nous donner une idée que l’on croit parfaitement délibérée alors qu’elle nous a été inconsciemment imposée. Une manipulation beaucoup plus fréquente que l’on ne pourrait le croire : nos proches, à des fins affectives, comme les publicitaires, à des fins commerciales, en usent au quotidien. Un art de la persuasion à la portée de tous.

Le cerveau est capable de discerner l’imperceptible ce qui peut être utilisé par d’autres pour détourner notre attention

Un chercheur en psychologie de l’université québécoise de McGill a récemment mené une enquête grâce à un tour de magie bien connu (lire ici) qui consiste à demander à des volontaires de choisir dans leur tête une carte pendant que le « magicien » en trie un paquet devant leurs yeux et choisit « au hasard » l’une d’entre elles. Dans 98% des cas, la carte choisie par le chercheur était celle à laquelle pensait la personne face à lui. Son secret : plier rapidement, dans un mouvement quasiment imperceptible, la carte en question. Par ce stratagème, il est parvenu à influencer ses interlocuteurs sans que ces derniers ne s’en rendent compte.

Atlantico : Quels sont les resorts à l’oeuvre dans cette expérience ?

Pascal Neveu : Ce chercheur a simplement profité des connaissances en neurosciences qui démontrent que notre cerveau est capable de discerner l’imperceptible, un peu comme l’erreur dans un environnement identique (ici la carte différente des autres) et de davantage le mémoriser car plus longtemps analysé par notre cerveau.

Ce genre de stratagème mis en place dans tout tour de magie repose sur ce que les magiciens appellent le détournement d’attention. Cela consiste, pour le magicien, à amener, à diriger et concentrer le cerveau et l’attention du spectateur, vers une autre action pendant qu’il opère son tour, à notre insu. Ce sont les sens qui sont mobilisés

Alors que le spectateur recherche à « coincer » le magicien et découvrir son tour, en observant ses mains, le magicien va soudain, de manière inattendue, créer un effet de surprise (par exemple lever sa main droite et sortir une fleur, ou encore lui enjoignant brutalement de ne pas quitter des yeux le jeu de carte) ce qui force par réflexe le spectateur à perdre en une fraction de seconde l’attention sur le jeu de carte afin de le diriger ailleurs (dans ces exemples : la main libre, ou le regard ou la bouche du prestidigitateur), lui laissant le temps nécessaire à retourner dans…
You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.