Comment se servir des réseaux sociaux pour booster sa campagne ?

  • Share
  • CevherShare
  • Share

http://tousnosprojets.bpifrance.fr/Marche-du-crowdfunding/Actualites/Comment-se-servir-des-re-seaux-sociaux-pour-booster-sa-campagne#.VXFmtEb_Y_g

Lorsque l’on lance une campagne de financement participatif, il est indispensable de réunir une large communauté autour de son projet. Et c’est grâce à une campagne de communication agressive que le porteur réussira à atteindre son but. Heureusement, aujourd’hui, il n’est pas nécessaire d’être expert en communication pour y arriver, des outils existent pour se faire connaître du plus grand nombre : les réseaux sociaux. Mais comment s’en servir le plus efficacement possible pour booster sa campagne de financement participatif ?

1) Pourquoi se servir des réseaux sociaux ?

Avec l’arrivée à maturité  d’internet, les réseaux sociaux sont utilisés par une très large communauté. Facebook par exemple est utilisé par près d’une personne sur cinq dans le monde et Twitter par 284 000 000 de personnes selon les chiffres de Novembre 2014. Ces deux réseaux sont les plus utilisés, ils permettront au porteur du projet, s’il est actif de toucher un maximum de monde. De plus, une actualité originale peut vite devenir virale étant donnée l’étendue de la communauté d’utilisateurs. En effet, une campagne relayée par un contributeur, touchera, potentiellement, l’ensemble des personnes avec qui il est en relation.

Ces personnes pourront relayer la campagne à leur tour et toucheront encore plus de monde provoquant ainsi un effet boule de neige qui fera connaître la campagne de financement participatif à une communauté très large.

Hormis les deux géants américains d’autres réseaux sociaux sont importants dans la bonne conduite de la collecte.

  • Youtube par exemple peut être un réseau efficace pour partager la vidéo de présentation du projet. Une vidéo réussie sera relayée par de nombreuses personnes, et même par certains médias !
  • Linkedin, en tant que réseau professionnel pourra porter l’attention de certains investisseurs ou entrepreneurs sur le projet.
  • Google + enfin permettra de référencer l’actualité du projet dans le moteur de recherche Google ce qui permettra de trouver la campagne plus facilement et donc d’en augmenter son audience.

Les autres réseaux sociaux comme Tumblr ou instagram ne sont pas non plus à négliger car ils apportent tous une audience supplémentaire à la campagne de financement participatif. De plus, tous ces outils de communication sont gratuits, alors pourquoi s’en priver ?

2) Comment se servir efficacement des réseaux sociaux ?

Si le porteur de projet est assez libre de choisir ce qu’il publie sur ses réseaux, il y a quand même quelques codes à respecter. D’abord, la publication de l’actualité du projet doit être très régulière pour se rapprocher des contributeurs et leur rappeler qu’ils n’ont pas donné à un robot mais à une vraie personne.

Il est ensuite conseillé de mettre des images qui attirent l’œil dans ses publications. En effet, la plupart des actualités seront noyées dans la masse d’informations. Pour éviter cela, il faut qu’elles sortent du lot et une photo ou une illustration donne plus envie de s’y arrêter qu’un post nu.

Enfin, solliciter sa communauté peut être très utile pour se rapprocher d’elle. Poser des questions ou lui demander son avis sur l’orientation du projet lui montrera qu’au delà du simple remerciement sous forme de contrepartie, le contributeur est impliqué dans le projet.

Pour terminer, il faut savoir que l’entretien et le développement de sa communauté sur les réseaux sociaux est un travail de tous les jours ! Une actualité de temps en temps ne suffira pas. Et même si ce travail est fait correctement, il ne sera pas suffisant. L’organisation d’un événement par exemple ou la préparation de l’après-campagne seront aussi à prévoir.

You can leave a response,or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.