Archive

Archive for the ‘Internet’ Category

Une nouvelle sorte de réseau social

Il y a beaucoup de réseaux sociaux certes, mais je me suis interrogé sur leur rôle, et donc sur leur organisation et leur finalité. Il semble tout d’abord que la plupart des réseaux dits sociaux soient orientés vers leur propre intérêt ; faire du nombre semble être la vraie raison de leur existence, et cela depuis les tous premiers, à l’époque de MultiMania, fragile étoile qui a brillé entre 1998 et 2009 et fait quelques millionnaires avant de s’éteindre.

Nous avons décidé avec quelques amis aussi fous que moi, ou presque, que nos réseaux seraient orientés dans l’intérêt de leurs membres de façon claire.

Ensuite, dans les réseaux les plus connus, chacun est libre ou presque de s’exprimer dans tous les sens, ce sont des réseaux généralistes où chacun tente de puiser des relations, des renseignements, pour faire avancer ses affaires. Nous avons décidé de créer des réseaux autour d’une méthode de vie, inspirée de quelques penseurs peu connus, et nous avons appelée cette méthode : l’Analyse Relationnelle, dont le but est d’enseigner des méthodes comportementales pour devenir plus efficaces, plus influents, et appliquer les comportements menant vers la réussite de nos objectifs quels qu’ils soient, pas obligatoirement commerciaux. Une méthode qui rend des services inédits aux TPE et petites entreprises surtout dans la mesure où elles sont les plus démunies vis-à-vis de la complexité sans cesse croissante de ce qu’on demande à un entrepreneur.

Enfin, la plupart des réseaux n’ont pas encore réussi à fidéliser leurs membres en créant des liens et lieux virtuels ou physiques vivants, où se retrouver pour travailler ensemble sur des sujets qui les préoccupent.

Depuis quelques semaines, il existe une première tentative de création de ce type de réseaux sur les Deux Charentes appelée Les Compagnons Charentais. Cela intéresse vraiment beaucoup de monde, et les entreprises se sentent moins isolées dans ce nouveau cadre. C’est un réseau en construction qui donne le choix à ses membres d’aller dans 7 directions, en fonction de leur besoin, de leurs compétences, et de leurs objectifs. Voici les 7 voies du réseau ! Nous les avons réunies en un seul site : https://adevar.biz/ (1000 heures de travail !)

Voici une partie de ce nous offrons à nos membres !

-1. Tout l’écosystème du site Adevar.biz est mis à leur disposition gratuitement,

– 2. Ils peuvent arrondir leurs fins de mois, grâce à un système d’affiliation,

– 3. Ils disposent de 2 ou 3 pages sur le site pour présenter leurs services, produits, projets…

– 4. Ils peuvent ajouter à notre catalogue leurs propres services et produits et les vendre,

– 5. Ils constitueront un annuaire des membres dans chaque réseau,

– 6. Ils pourront se faire connaître par des actions d’e-mails marketing,

– 7. Et bien sûr, nous (animateurs et autres membres) répondrons à toutes leurs questions concernant leurs problèmes relationnels ou de marketing…etc.

De plus, tout ce travail est supporté par une association, dont le but est d’enseigner et de faire des recherches sur les interactions entre les individus et améliorer notre maîtrise des relations par l’Analyse Relationnelle.

La base du système est la conception du monde la Sémantique Générale dont voici la vidéo de présentation que nous avons faite (plus de 12000 vues à ce jour et sans aucune publicité).

 

Comment l’intelligence artificielle va rendre notre vie terriblement ennuyeuse

https://www.maddyness.com/2018/06/04/comment-intelligence-artificielle-vie-ennuyeuse/  par Celine DELUZARCHE

Elle s’occupe de tout : réserver nos vacances idéales, écrire le scénario du film que nous allons adorer, trouver le partenaire parfaitement raccord avec nos goûts, définir ce que nous allons manger pour rester en bonne santé… Un monde certes plus sûr et plus efficace, mais tellement insipide.

L’intelligence artificielle (IA) s’immisce partout : elle effectue des diagnostics médicaux, écrit des articles de journaux, crée des oeuvres d’art, rend tous nos objets «intelligents», répond à nos questions les plus difficiles. Tout cela avec une efficacité redoutable. La voiture autonome éviterait ainsi 90% des accidents de la route. Les algorithmes détectent les cancers plus tôt et plus précisément qu’un médecin. L’IA serait aussi plus impartiale, évitant par exemple les préjugés de genre ou de race lors des décisions de justice. Elle nous délivrera des tâches fastidieuses et chronophages. Elle évitera les bulles financières et les recrutements ratés. Elle mettra au points des produits parfaits, rendra simple ce qui était autrefois complexe. Un rêve.

 

Libérés du travail, mais pour quoi faire ?

Sauf qu’à force de rêvasser en permanence, on va peut-être finir par avoir envie de se réveiller. Prenez le travail par exemple. La robotisation et l’automatisation devraient supprimer entre 14% et 47% des emplois selon les différentes études. Une très bonne nouvelle pour ceux qui ont un job ennuyeux et pénible, mais les avocats, les chirurgiens, les artistes et les commentateurs sportifs ont-ils vraiment envie d’être «libérés» de leur travail ? Et que va-t-on faire de nos journées «débarrassées» de toutes nos tâches habituelles ? Les courses et le ménage ? Les robots s’en seront chargé avant. Réserver nos prochaines vacances ? Une application s’en sera déjà occupé. Aller faire du shopping ? Amazon nous aura déjà trouvé des vêtements adéquats. Écrire un livre d’histoire ou de comptines pour enfants ? Aucune chance de rivaliser avec les «algorithmes écrivains». La journée meublée par l’IA va finalement peut-être paraître bien longue.

Ce film si prévisible

Car le divertissement risque lui aussi de s’affadir. Plusieurs startups proposent déjà d’assister les producteurs de Hollywood. Vault prétend ainsi pouvoir prédire à 75% le succès d’un film à la seule lecture de son scénario, en analysant des centaines de milliers de paramètres. D’autres startups démarchent les studios en leur expliquant quel type de super-héros, quelle intrigue et quelle chute ont le plus de chances de séduire les spectateurs.

La télé aussi s’y met. Pour sa série «Orange is the New Black», Netflix a analysé précisément ses données pour en tirer les bases d’un futur succès : la thématique des prisons et du crime, les comédies noires et la présence d’un premier rôle féminin charismatique. De quoi renforcer le «formatage» des productions. «C’est mon pire cauchemar», s’affole déjà le scénariste Ol Parker. «C’est l’ennemi de la créativité, ça ne sert qu’à répliquer ce qui a déjà marché et ne peut conduire qu’à un affadissement ou une homogénéisation des films». Un bon navet comme Shark Attack ou Les Bronzés, c’est pourtant parfois aussi rigolo qu’une comédie peaufinée par un algorithme. Read the rest of this entry »

A paraître l’e-book : Le Marketing Sémantique

Marketing Sémantique

Le mois de Mai 2018 avec tous ces ponts et ces grèves ont été une occasion pour Pierre Raynaud, encore une fois, de se mettre à sa table de travail pour écrire son 15ème livre consacré cette fois à un récit de ses 40 ans de travaux avec les entreprises, mais surtout des travaux orientés Marketing et Communication plus que formation.

Le livre est d’ores et déjà en vente en souscription en attendant sa sortie officielle sur la page dédiée

Vous y trouverez quelques informations supplémentaires : le plan, la vidéo des 93 aphorismes du Marketing Sémantique, et des extraits… et la possibilité de vous inscrire pour devenir affilié et revendre le livre à vos amis avec bénéfices.

A très vite.

Le management est mort, vive les managers !

 

Management Non-Dualiste

Management Non-Dualiste

Depuis que le management existe, ou plutôt depuis que le mot ‘management’ existe, et que cette matière est devenue une source de revenus pour les cadres d’entreprises et les cabinets qui l’enseignent, on a créé des dizaines de théories et d’outils pour améliorer les relations dans les entreprises. Mais, tous ces outils, aussi perfectionnés soient-ils, sont en fait volatiles car, une mode chassant l’autre, on innove sans cesse.
En 2017, ce qui est sûr est que tous les cabinets s’accordent pour dire que le management à la dure de nos grands parents est mort, et qu’après l’autorité incontestée du chef, on est passé au dialogue avec les collaborateurs, voire même pour certains illuminés, à l’ère des entreprises libérées. Libérées de quoi, on se le demande !

Pour notre part, nous portons sur tous ces outils,  au demeurant parfois intéressants et fructueux, au moins pour les cabinets qui les proposent,  (et parfois aussi pour les entreprises, soyons honnêtes), un regard dubitatif pour ne pas dire fortement critique.

Car ils ont tous en commun deux gros défauts :

  1. Ils encombrent quelque temps les esprits des managers qui cherchent à suivre à la lettre les recommandations, leur faisant oublier l’importance de rester toujours et d’abord en relation avec collaborateurs, collègues et hiérarchie, à leur écoute,
  2. Ils font l’impasse sur un outil bien meilleur, un outil puissant, inépuisable, souple, malléable, adaptable à toute situation, pouvant résoudre le manque de confiance, les malentendus, les conflits, et cela les mains dans les poches : leur esprit.
    Nous possédons tous cet outil merveilleux, mais pas toujours le mode d’emploi.

Et c’est là que va intervenir le Management Non-Dualiste (alias MND). Il va apprendre à tous les managers à manager d’abord et avant tout, leur propre esprit, avant de manager les autres, mais pour mieux manager ensuite les autres.

 Le MND intervient en amont de toutes les autres méthodes de management, car tout manager est d’abord et avant tout un homme qui pense, qui parle et qui agit. Le MND ne s’intéresse pas au management ; elle s’intéresse aux managers.

Au fil des années, de nos recherches et expériences, nous avons découvert les 8 principes + 1 qui définissent et gèrent les comportements des bons managers.

C’est cela que  nous enseignons et que nous proposons à toutes les entreprises, associations… En fait, pour simplifier et terminer : le MND c’est l’apprentissage de la maîtrise de nos relations avec les autres.

Éric Zemmour devant le tribunal pour « incitation à la haine raciale »

http://www.ojim.fr/eric-zemmour-devant-le-tribunal-pour-incitation-a-la-haine-raciale/?utm_source=Newsletter&utm_campaign=b0e87aaf7b-mailchimp&utm_medium=email&utm_term=0_ca15a58a97-b0e87aaf7b-50052817

NDLR : dorénavant pour être informé, il ne faut plus lire les journaux des kiosques, ni regarder la télé… il faut parcourir le Web, et alors on voit à côté des mensonges habituels des autres médias, toute une cohorte d’informations qu’on voudrait nous cacher. Il serait intéressant que quelqu’un ait le courage d’en faire un petit recensement, et je suis sûr que, rien qu’en 2015, il y aurait de quoi écrire une vrai encyclopédie. Il est clair que la dictature de la pensée est arrivée quand on nous dit qu’il faut respecter la liberté d’expression mais que certaines chose ne doivent pas être dites. Le pire étant qu’on condamne des gens qui ne font que rapporter une réalité, et parfois des propos que nos gouvernants ont dit eux-mêmes sans jamais être inquiétés.
Alors merci, entrer autres, à Claude Chollet et au site de l’Ojim d’exister !

Éric Zemmour devant le tribunal pour « incitation à la haine raciale »

Éric Zemmour devant le tribunal pour « incitation à la haine raciale »

le 25 juin 2015 dans

Les parallèles historiques vont-ils désormais être interdits ? Mercredi, Éric Zemmour était jugé par le tribunal correctionnel de Paris pour « incitation à la haine raciale » après une chronique sur RTL.

Le 6 mai 2014 sur les ondes, le chroniqueur avait en effet déclaré : « Les Normands, les Huns, les Arabes, les grandes invasions d’après la chute de Rome sont désormais remplacés par les bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d’Africains qui dévalisent, violentent ou dépouillent. » Des propos qui avaient fait bondir les associations autoproclamées antiracistes.

CRAN, Mrap et Licra avaient ainsi saisi le tribunal pour faire tenter de faire condamner le journaliste, coupable à leurs yeux d’un constat inadmissible. Me Alain Tamegnon Hazoume, avocat du CRAN, avait estimé qu’il était « déterminant d’agir et de limiter ses interventions », se réjouissant au passage de l’efficacité de ces actions, dans la mesure où « il [Zemmour] s’exprime beaucoup moins ». Au moins, les choses sont claires : il s’agit bel et bien de museler le polémiste. Esprit Charlie es-tu là…

Pour l’avocat de M. Zemmour, Me Olivier Pardo, son client n’a fait « que reprendre le constat de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) ». Et celui-ci de dénoncer une action de censure : « On interdit à un journaliste de décrire le réel, de diffuser une information donnée par un organisme d’État, c’est gravissime, cela va au-delà de l’entrave à la liberté d’expression, il s’agit de la liberté d’informer. »

À l’époque, pour ces propos, le CSA avait « mis fermement en garde » RTL, considérant que ces derniers étaient « de nature à encourager des comportements discriminatoires vis-à-vis des populations expressément désignées, et de pouvoir inciter à la haine ou à la violence à l’encontre de celles-ci ».

Après l’affaire de la déportation imaginaire, qui lui a valu son renvoi d’i>Télé, Éric Zemmour n’en finit plus d’être la cible de ces nouveaux censeurs qui veulent faire taire ceux qui ne pensent pas comme eux sous prétexte d’antiracisme.

Une amende de 5000 euros a été requise à l’encontre d’Éric Zemmour. Jugement le 22 septembre.

Comment les réseaux sociaux ont fait de nous des touristes de nos propres vies

http://www.courrierinternational.com/article/2015/03/06/comment-les-reseaux-sociaux-ont-fait-de-nous-des-touristes-de-nos-vies

NDLR : avant, nos ancêtres vivaient leur vie et vivaient avec leur famille et amis, aujourd’hui ils ne vivent plus, ils se regardent vivre et ils regardent les autres les regarder vivre. Mais ce n’est pas nouveau, juste pire qu’avant. Il y a fort longtemps, avec mon amie de l’époque, nous avons visité un joli coin d’Allemagne et suivi quelques moments un groupe de japonais qui n’ont rien regardé, ni le clocher de cette belle église, ni le retable célèbre dans le chœur, ni la beauté des montagnes au soleil  couchant… ils ont tout pris en photo pour enfin pouvoir regarder tout ça bien au chaud chez eux. 

Pour le journaliste et critique américain Jacob Silverman, les réseaux sociaux ont fondamentalement modifié notre rapport à ce que nous faisons, ce que nous lisons, ce que nous vivons.
Que celui qui n’a jamais interrompu une activité pour prendre une photo et la poster sur les réseaux sociaux lui jette la première pierre. Dans le long article que signe le journaliste et critique américain Jacob Silverman* dans The Guardian, il prend soin de ne pas s’exclure de l’analyse qu’il déroule et qui pourrait se résumer en une phrase : le fait de partager ce que nous faisons sur les réseaux sociaux a fait naître un nouveau mode de vie. »Dans un paysage numérique construit sur la visibilité, le plus important, ce n’est pas tant le contenu de ce que vous postez que l’existence même de vos publications », écrit-il. Et d’ajouter que les réseaux sociaux ont tellement modifié notre comportement que cette pulsion de partager ce que nous faisons pour le faire savoir aux autres est presque devenue une seconde nature.

Toute-puissante notification

On pourrait se demander ce qui nous pousse à rester sur Facebook ou sur Instagram, à continuer de suivre, encore et encore, des flux de photos et de statuts. « L’explication, c’est que tout le monde le fait. Un milliard d’individus sont sur Facebook, des centaines de millions sont répartis sur les autres réseaux ; qui voudrait rester à l’écart de tout ça ? […] Par ailleurs, une fois que vous en êtes et que les mises à jour défilent, le petit pic d’endorphine que produit un ‘like’ ou un partage fait office de petite récompense pour tout cet investissement. » A l’ère du tout-réseaux-sociaux, il n’y a sans doute rien de pire que de rechercher la visibilité et de finir sans la moindre notification. Read the rest of this entry »

10 stats Inbound Marketing à tomber de votre chaise

http://ludismedia.com/10-stats-inbound-marketing-infographie/

Dans mon article précédent, je vous ai parlé d’inbound Marketing, tout en chiffres. Pour faire suite à cette publication, j’ai demandé à mon collègue Kaven Murray de nous créer un visuel plus attrayant qui nous permettrait de mieux envisager les données dans leur ensemble.

Étant des marketeurs, nous pouvons être créatifs et intuitifs tout en étant rationnels et stratégiques. L’objectif étant de pouvoir prendre des décisions plus éclairées, et répondre à des objections du type, «mais ça ne marche pas ça» ou des «non non, pas besoins de bloguer tous les jours» basées souvent sur des expériences personnelles et des perceptions que nous nous faisons nous même de nos produits ou services.

Ces données sont issues de plusieurs études combinées, et résument bien le paysage du Inbound marketing de nos jours.

Si comme moi, vous préférez les chiffres aux devinettes, cette infographie répondra certainement à quelques questionnements

Read the rest of this entry »

Censure sur Twitter, la France est le 2ème pays après la Turquie !

http://www.economiematin.fr/news-twitter-censure-france-chiffres-transparence?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2014-08-06

Que la Turquie soit le premier pays en termes de demandes de suppression de posts sur Twitter, au vu de la politique de Recep Tayip Erdogan concernant les réseaux sociaux, n’est pas étonnant ; mais que la France soit le deuxième pays au classement paraît bien plus surprenant. Surtout vu l’écart avec le troisième, la Russie.

Le rapport de transparence de Twitter

Twitter a publié son rapport semestriel (janvier – juin 2014) sur la transparence des demandes d’informations et de suppressions de posts de ses utilisateurs. Des demandes qui ont augmenté de 46% par rapport aux six mois précédents. Avec quelques surprises.
Au total, 2 058 requêtes d’informations sur les utilisateurs ont été formulées au réseau social en provenance de 54 pays différents. La grande majorité, sans surprise, provient des Etats-Unis : 61% (1 257 demandes). Suivent, de loin, le Japon (192 demandes), l’Arabie Saoudite (189 demandes) ou encore le Royaume-Uni (78 demandes).
De ce point de vue, la France semble rester calme avec seulement 36 demandes d’informations effectuées ; mais seuls 8% des comptes concernés ont vu leurs informations communiquées.

La France vice-championne de la suppression de posts Read the rest of this entry »

Le saviez-vous ? Internet a été imaginé par un Belge en…1934 !

http://www.planet.fr/technologies-le-saviez-vous-internet-a-ete-imagine-par-un-belge-en1934.651363.29339.html?xtor=ES-1-648593[Planet-a-la-Une]-20140703

Paul Otlet, bibliographe à l’origine de la classification décimale universelle, avait publié en 1934 les plans d’un projet de réseau de communication ultra-connecté et surdéveloppé. Le Belge avait imaginé les prémices de l’Internet. Son travail a hélas été détruit par les Nazis en 1940.

©Dessin Paul Otlet

Le Festival de la Science, lequel a récemment eu lieu à New York, a permis d’en savoir un peu plus sur la naissance d’Internet. Si les Américains en sont à l’origine dans la réalisation, c’est un Belge qui a eu l’idée originale en… 1934 !

Le « Mundaneum », un réseau de communication mondial

Paul Otlet, bibliographe belge, aurait été le précurseur d’Internet. Dès 1934, il a publié de nombreux schémas et plans, lesquels représentaient un réseau de communication très sophistiqué permettant de connecter les consoles (ordinateurs) et les téléphones entre eux partout à travers le monde. Le bibliographe avait même intitulé son projet le « Mundaneum ». Le hic, les Nazis ont, en 1940, brûlé les travaux du chercheur, à qui nous devons également l’invention de la classification décimale universelle.

Ce sont les recherches d’Alex Wright, auteur d’un livre sur le recueillement et la classification des informations, qui ont permis de remonter aux croquis de Paul Otlet et son invention : l’Internet.

Pour mettre en place un tel système, le chercheur envisageait d’expérimenter ce réseau à l’aide des libraires. Ces derniers étaient supposés envoyer des pages de lecture à l’aide de signaux télévisés : cette idée est l’ancêtre de l’ebook, le livre numérique !

Le Noël 2012 de l’Analyse Relationnelle

Le Noël 2012 de l'Analyse Relationnelle Le groupe de l’Analyse Relationnelle prépare pour le 1er trimestre 2013, une nouvelle plateforme d‘accès à tous ses produits, services, outils et stages.

Mais en attendant, nous avons décidé d’écrire au Père Noël pour savoir s’il était prêt à offrir des cadeaux à tous nos partenaires.
Et voici ce qu’il nous propose : vendre à demi-tarif (pendant la période de Noël seulement : fin des cadeaux le 1er janvier au soir) tous nos produits, services, stages, serious game…etc.

Il propose deux solutions :
– commander un des trois paquets-cadeaux qu’il a confectionné : l’un pour découvrir votre personnalité, l’autre pour apprendre à jouer à Polemios et faire changer d’avis vos relations sans jamais leur donner tort, et enfin le dernier pour apprendre les rudiments de l’Analyse Relationnelle avec des mini-stages appropriés, tels que : comment devenir stratégique, apprendre à parler un langage concret, résoudre un conflit précis, faire changer d’avis une personne en moins d’un quart d’heure…etc. Chaque paquet-cadeau s’accompagne de services bonus gratuits.
Le lien pour cela est : http://strategies-et-influence.com/noel2012.htm
– et si aucun de ces trois cadeaux ne vous convient, vous pouvez remplir vous-même la hotte du Père Noël, et faire votre marché en choisissant les produits que vous voulez.
Le lien pour cela est : http://strategies-et-influence.com/hotte.htm

Et si rien de tout ça ne vous tente dans l’immédiat nous vous proposons de vous abonner à notre newsletter pour rester au courant des nouveautés et être les premiers à utiliser notre future plateforme. Pour cela aller sur ce blog remplir le formulaire (en haut à droite).
Vous recevrez aussitôt un e-book de 120 pages gratuit : « Changer votre vie grâce à l’Analyse Relationnelle », ainsi que l’e-book : « Panorama de nos formations ».

Et, de toute façon, bonne fin d’année et joyeux Noël à tous.

Tous nos produits en affiliation !

L’Analyse Relationnelle est notre méthode ; elle existe depuis plus de quarante ans et a été implantés dans un grand nombre d’entreprises depuis.

Elle est maintenant disponible aux particuliers aussi bien qu’aux entreprises, sous la forme de stages, de livres, e-books, serious game… et diverses opérations concrètes. La plupart des éléments théoriques et textuels se trouvent dans ce blog, mais si vous voulez voir les affiliations que nous proposons et que vous êtes intéressés à devenir affilié, alors allez visiter notre site des affiliations :

Nous vous conseillons particulièrement d’examiner le mini-stage appelé entretien dirigé ou entretien d’influence qui vous apprend rapidement et simplement à faire changer d’avis les gens en moins de 15 minutes. C’est la meilleure porte d’entrée pour commencer à comprendre la méthode.

influencer, faire changer d'avis, persuader

Très riche en apprentissage, accompagné d’un animateur de l’AR, vous progressez rapidement dans cette technique utile au quotidien. Pour une mise de fond modeste de 60 € (jusqu’au 31 décembre 2012) vous recevez 30 € de commission chaque fois que vous nous apportez un nouveau stagiaire.

Faire changer quelqu’un d’avis en 10 minutes !

Définitions de l’entretien dirigé ou entretien d’influence

Oui, c’est possible et nous dévoilerons très bientôt quelques points de cette méthode qui s’apprend rapidement.

Mais, avant d’étudier un sujet, quel qu’il soit, on oublie trop souvent de donner une définition précise de ce sujet, de tracer un périmètre du problème que l’on va traiter.
Alors quels peuvent être les différents sens du mot « entretien » ? Et quelle est la place de l’entretien d’influence au sein de ces différentes sortes d’entretien ?

J’en vois au moins QUATRE :
1. Avec nos amis, nous nous entretenons souvent de choses et d’autres comme on dit. On se raconte nos vacances, les soucis du bureau, la dernière dent de la petite, la beauté de nos copines… et quelques milliers d’autres sujets que personne ne semble avoir eu le courage de recenser. Ce sont des conversations à bâtons rompus où l’on passe, sans même s’en rendre compte, d’un sujet à un autre. Ces entretiens semblent ne pas avoir de règles bien définies, bien que des chercheurs tels que Catherine KERBRAT-ORECCHIONI (« La conversation », Mémo Seuil, 1996) ont su montrer qu’il n’en est rien et que chaque conversation, même la plus anodine avec nos amis, abrite une foule de règles toutes aussi peu conscientes les unes que les autres. Mais ce n’est pas le sujet ici.

2. Il ya aussi les Entretiens entre savants, experts et sommités de toutes sortes, comme on dit par exemples : les Entretiens de Bichat, les Entretiens du G20…
3. Il y a encore les entretiens quand on veut savoir ce que pensent les gens d’un sujet. Très usités en marketing, nous interviewons des personnes en leur demandant comment ils voient et ce qu’elles pensent de telle ou telle entreprise, de tel ou tel produit ; ensuite ces entretiens sont analysés afin d’aboutir à une conclusion et à des recommandations  pour le client. Dans ce cas les entretiens doivent suivre des protocoles bien définis. Généralement on conseille aux interviewers de rester neutre, de ne poser que des questions ouvertes afin de ne pas induire chez la personne interrogée des opinions qu’elle n’a pas, ou des mots qu’elle n’aurait pas prononcés si on ne les avait pas prononcés avant. En fait la qualité des informations recueillies au cours de ce type d’entretien dépend de la qualité du questionnaire et de la personne qui interroge. Read the rest of this entry »

Nos stratégies d’influence et le jeu POLEMIOS

Vous êtes intéressé par l’idée d’augmenter votre pouvoir de persuasion, d’avoir plus d’influence sur les gens qui vous entourent, de bien connaitre les techniques de persuasion et de les utiliser, de réussir plus souvent faire changer d’avis ou de comportements vos relations sans pour autant vous fâcher avec eux, dans ce cas notre groupe peut vous proposer de vous apprendre cela.
Mais aussi de venir étudier avec nous les stratégies d »influence et de publier des dossiers, des e-books ou de livres papier sur ces sujets.

Ce serious game, accompagné de son manuel et de son paquet de cartes (en option), vous donnera une plus grande aisance relationnelle et une maîtrise parfaite de vos relations.

D’une façon plus générale, les techniques d’influence, de persuasion et de manipulation vous intéresse : alors vous êtes à la bonne adresse car ce sont les thèmes de nos recherches, de nos livres, stages, et de nos deux newsletters.

La première chose à faire tout de suite est de vous inscrire à notre newsletter sur ce site  (menu de droite) et vous recevrez immédiatement en cadeau de bienvenue notre e-book gratuit de 120 pages  « Changer de vie grâce à l’Analyse Relationnelle« .

Et en cadeau bonus : vous pourrez le vendre au tarif de 7 € en vous affiliant. (Nous vous indiquons comment faire dans les premières pages de ce livre.

Ensuite, vous avez plusieurs choix devant vous :
– acquérir ce jeu (avec le jeu de cartes ou non), et apprendre à jouer dans des groupes de débutants,
– demander à devenir affilié de l’ensemble de nos produits et services et gagner au minimum 50 % des prix de vente de nos formules,
– ou plus simplement rester à l’écoute et recevoir nos articles, nos nouvelles recherches, nos textes et améliorations qui ne figureront pas sur notre site central en vous abonnant à nos newsletters ci-dessous. Vous deviendrez alors un nouveau membre de notre communauté de joueurs et de personnes intéressées par le sujet, le jeu, et comment acquérir ces savoir-faire précieux.

Pour rester au courant, outre le fait de vous abonner à la LETTRE de l’AR et de Polemios, nous vous accueillerons sur notre site qui liste nos actions et affiliations  : http://strategies-et-influence.com/