Archive

Archive for the ‘Europe’ Category

La querelle entre Grêce et Autriche sur la crise migratoire s’envenime

http://www.bvoltaire.fr/breves/la-querelle-entre-vienne-et-autriche-sur-la-crise-migratoire-senvenime,241225?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=b15612175e-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-b15612175e-30469153&mc_cid=b15612175e&mc_eid=443cdc6b1

NDLR : ce sujet n’est pas de ma compétence, sauf si j’y trouve des points communs avec les relations entre individus ou groupes. Pour moi, ayant fait quelques années d’études en fac de sociologie et d’ethnologie, j’ai compris depuis longtemps que toutes les civilisations sont respectables et qu’elles possèdent chacune leur propre cohérence à laquelle ses ressortissants croient ferme. A partir de là tout racisme pur et généralisant du type de : « Tous les… sont des … » est stupide. On ne peut pas dire que les civilisations sont inégales en soi, mais on peut préciser en quoi elles sont inégales comme on dira qu’il y a plus de blé dans tel pays que dans tel autre.
Ce que je constate, depuis que journaux et gouvernements se disputent et rivalisent d’incohérences et de décisions irréfléchies sur le problème des migrants, est que l’arrivée en masse d’un grand nombre de personnes n’ayant pas ou peu de points communs dans leurs croyances, philosophies et religions avec nous, ne peut que créer des heurts ; c’est inévitable et normal.  Surtout quand une proportion non négligeable de ces ‘migrants’ sont eux-mêmes assez intolérants pour refuser de s’acclimater à nos façons de respirer l’air. Bref, quoiqu’en disent nos élites qui n’ont d’élites que le nom qu’ils se donnent, on ne peut pas mélanger des gens qui ne se ressemblent pas, sauf si ceux-ci assument une volonté claire de concilier les deux points de vue. Mais cela se traite au niveau interindividuel pas au niveau de la masse, et pas par décrets ni quotas. C’est possible au compte-goutte et en faisant avec le temps.
Mais le plus intéressant dans les événements relatés dans cet article ci-dessous, est que les réactions différentes des pays de l’Europe, montrent à quel point l’Europe n’existe pas en dehors de l’esprit embrumés des nos technocrates autoproclamés qu ont accouché d’un corps monstrueux en oubliant de lui donner un esprit, on aurait dit voici pas longtemps une âme.  Et c’est parce que l’Europe n’est qu’un patchwork de civilisations qui ne se ressemblent que moyennement que chaque pays réagit à sa façon pour préserver son intégrité. C’est pourquoi cette Europe, moribonde avant que d’être adulte, va succomber grâce à ces migrants, en se divisant en sous-ensembles plus homogènes.  Et ce n’est pas plus mal car ça permettra de faire une politique cohérente vis-à-vis de tous les autres vrais problèmes qui se posent à nos gouvernements.

La Grèce a durci le ton vendredi vis-à-vis de l’Autriche sur fond des dissensions sur la crise migratoire, le commissaire européen aux Migrations mettant en garde contre un « désastre » si ces divisions persistent.

Dernière en date d’une série de restrictions aux frontières des pays de la route des Balkans, la Slovénie a annoncé vendredi qu’elle voulait limiter à 580 par jour le nombre de migrants autorisés à transiter par son territoire, ce qui va inévitablement aggraver l’engorgement en Grèce.

Le commissaire européen aux Migrations, Dimitris Avramopoulos, a prévenu que l’Europe irait « au désastre » s’il n’y avait pas « de convergence et une compréhension » lors du sommet extraordinaire UE-Turquie le 7 mars sur la crise migratoire à Bruxelles.

« Tout sera jugé le 7 mars (…) il faut une discussion pour partager la responsabilité entre (les pays membres), une condition pour commencer à trouver une solution au problème », a souligné le commissaire à Delphes, dans le centre de la Grèce, en appelant « à mettre fin à des « actions unilatérales ou bilatérales (…) ».

Vendredi matin, Athènes a refusé de recevoir la ministre autrichienne de l’Intérieur, Johanna Mikl-Leitner, qui souhaitait venir en Grèce pour « expliquer la position autrichienne en détail et directement ».

Le refus grec intervient au lendemain du rappel par Athènes de son ambassadrice à Vienne pour « consultations », en signe de protestation contre la tenue mercredi par l’Autriche d’une réunion des pays des Balkans consacrée à la crise migratoire et dont la Grèce a été exclue.

Les vives tensions entre Athènes et Vienne, ont empoisonné la rencontre jeudi à Bruxelles des ministres de l’Intérieur des pays de l’UE, censée mettre fin à la cacophonie face à l’afflux de migrants qui risque de déclencher une crise humanitaire.

« L’Autriche nous traite comme des ennemis », s’était exclamé le ministre grec de la Politique migratoire Yannis Mouzalas devant ses homologues au cours de cette réunion, selon une source diplomatique.

– Migrants logés sur des ferries –

Athènes reproche à Vienne d’être en amont d’une décision récente prise avec quatre autres pays des Balkans à la mi-février (la Serbie, la Slovénie, la Macédoine et la Croatie) visant à limiter le nombre de migrants « sans papiers » vers ces pays.

Cette décision, qualifiée d’ »unilatérale » par Athènes, a provoqué ces derniers jours un engorgement à la frontière gréco-macédonienne, poussant les autorités grecques à conduire une partie de ces migrants dans les camps d’accueil de Diavata au nord et Schisto près d’Athènes.

Vendredi, 4.000 migrants attendaient à la frontière tandis que seules 100 personnes ont été autorisées à passer en Macédoine à la mi-journée, après 250 pour toute la journée de mercredi, selon la police grecque.

« Jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée à la frontière » gréco-macédonienne, des efforts sont entrepris pour trouver des logements pour les migrants et les réfugiés sur les îles de la mer Egée, principale porte d’entrée en Europe via les côtes proches turques, a indiqué dans la foulée le ministère grec de la Politique d’immigration.

Certains migrants pourraient même temporairement rester à bord de ferries ancrés aux îles, selon le gouvernement.

« Nous essayons de ralentir le flux des migrants (vers la frontière gréco-macédonienne) », a indiqué un communiqué ministériel.

-‘dépôt d’âmes’-

Mercredi, le Premier ministre grec Alexis Tsipras avait menacé de refuser tout accord européen le 7 mars si le fardeau de la crise migratoire « n'(était) pas partagé d’une manière proportionnelle » par les pays membres.

Le flux migratoire ne semble pas se ralentir depuis le début de 2016: plus de 100.000 sont arrivés en Europe, dont la majorité par la Turquie via les îles grecques, selon le HCR.

La plupart de ces réfugiés sont surtout des Syriens et des Afghans, selon la même source.

Outre les personnes noyées en Méditerranée, de nombreuses personnes ont été portés disparues au cours de ce périple migratoire.

Le gouvernement allemand a indiqué vendredi que les autorités ne savaient pas où se trouvent 13% du million de migrants enregistrés en 2015, ceux-ci ne s’étant pas présentés dans les foyers où ils devaient se rendre.

« Les causes possibles (de l’absence de ces migrants) pourraient être par exemple un retour dans le pays d’origine, la poursuite du voyage vers un autre pays ou bien une plongée dans l’illégalité », explique le gouvernement.

Mais quelle Europe voulons-nous ?

http://www.economiematin.fr/news-europe-futur-guerre-culte-resilience-france-sannat
Cliquez sur le lien pour voir la vidéo d’actualité ! Rien n’a changé !

Un extrait du film : Le président, avec Jean Gabin pour nous montrer qu’il faut être sacrément menteur pour parler encore de progrès et de démocratie égalitaire !

Je voulais continuer dans la série « tout était prévisible » et de bien longue date.
Plutôt que de vous faire un bien long discours, je vous propose aujourd’hui simplement de prendre le temps de visionner ou de revisionner Jean Gabin, un immense acteur dans un immense film aux immenses dialogues et prenant avec le recul historique une saveur toute particulière.

Ce qu’il faut en comprendre, c’est que collectivement nous n’avons plus rien à attendre de la société qui ira jusqu’au bout de sa logique mortifère et destructrice. Les gens de bonne volonté quelles que soient leurs origines, leurs couleurs et leurs confessions seront balayés par les vents de l’histoire ou les modérés, hélas ne l’emportent jamais.

Ce film montre bien à quel point cette dérive est ancienne mais aussi puissante. L’Europe est bien devenue celle du totalitarisme marchand et des conflits d’intérêts qui ne sont même plus des conflits… mais carrément de la corruption massive et de la haute trahisons de l’intérêt des peuples.

La bonne nouvelle c’est que tout ce système touche à sa fin, la mauvaise nouvelle étant que cela ne se fera pas sans d’indicibles souffrances.

Si il n’y a plus rien à attendre collectivement, alors il convient de passer dès aujourd’hui à l’étape suivante,celle qui consiste à mettre en place les outils, les techniques, les savoir-faire et les moyens de votre résilience personnelle et familiale. Ceux qui veulent voir doivent avancer maintenant et vite.

Préparez-vous, il est déjà trop tard !

Pour voir la vidéo c’est tout en dessous.

La démocratie en Europe, une vaste plaisanterie… de Charles Sannat

http://www.economiematin.fr/news-democratie-europe-liberte-restriction-ecoutes-police-sannat

Je vous dis régulièrement que nous faisons face à un mouvement mondial de réduction des libertés individuelles, que nous assistons à un recul sans précédent de la démocratie.

Vous le voyez en France où, sous couvert de lutte légitime contre le terrorisme, on cherche en réalité à encadrer et à terroriser le citoyen un peu pétochard qui « n’a rien à se reprocher ou si peu » plus qu’à nous protéger des méchants vilains. Pourquoi peut-on affirmer cela ? Pour une raison très simple. Si les paiements en espèces sont prohibés au-delà de 1 000 euros pour un résident fiscal français, ils restent autorisés jusqu’à 10 000 euros par transaction pour un non-résident fiscal. On se fiche donc ostensiblement aussi bien du financement des filières terroristes que de notre protection. Non, ce qui compte c’est bien évidemment la répression financière, la répression fiscale. Le fait que personne ne puisse échapper à l’État.

Ne soyons pas naïfs, c’est évidemment pour notre bien. Aucune politique de réduction des libertés ne saurait être acceptée par les populations si c’était pour réduire leur liberté. Alors on vous explique que c’est pour votre bien, que c’est pour lutter contre les vilains terroristes ou encore contre les très vilains fraudeurs fiscaux sans doute comme Thévenoud – dont plus personne ne parle mais qui siège toujours sur les bancs bien socialos et bien-pensants de notre gôche moralisatrice pour les autres et nettement moins pour elle-même.

Une justification idéologique évidente : construire l’Europe, augmenter la productivité, globaliser l’économie

Vous devez comprendre, mes chers amis, que lorsque l’on veut construire une Europe des multinationales qui n’a rien à voir avec l’Europe de la paix et de l’amour universel entre les peuples, la démocratie comme l’a si bien dit le ministre allemand de l’Économie c’est assez pénible.

Lorsque l’on veut avancer dans une mondialisation qui n’arrange que les multinationales et les méga-riches et dont personne ne veut, les libertés individuelles ce n’est pas très pratique.

Lorsque l’on veut vous réduire vos « acquis sociaux », vos 35 heures, vos machins formation, ou encore votre sécu ou augmenter le prix des soins, vous laisser protester c’est assez difficile à supporter. Read the rest of this entry »

La fessée ! La fessée !

http://www.bvoltaire.fr/mariedelarue/la-fessee-la-fessee-la-fessee,162275?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=ca4187eef6-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-ca4187eef6-30469153&mc_cid=ca4187eef6&mc_eid=443cdc6b1f

Comme le dit Patrick CRASNIER dans Boulevard Voltaire : « J’ai bien peur que la période actuelle n’attache d’importance qu’au futile et que les polémiques stériles soient devenues le fondement de notre société ». A quoi servent ceux qui croient nous gouverner ? Je croyais qu’ils étaient censés faire de la vraie politique ! Voilà maintenant qu’ils s’occupent des fesses de nos enfants, il feraient mieux de s’occuper des leurs qu’on ferait bien d’aller botter !

Nous y voilà, donc : le Conseil de l’Europe chargé de veiller aux droits de l’homme nous tire les oreilles, en attendant mieux, pour n’avoir pas interdit de façon formelle gifles et fessées. Au coin, au piquet mains sur la tête, bonnet d’âne, vous me copierez cent fois :« Je dois interdire de façon suffisamment claire, contraignante et précise les châtiments corporels. » C’est-à-dire l’inscrire dans la loi avec les peines y afférentes. Et on ne discute pas, sinon… gare à tes fesses !

Il paraît qu’on doit cela à une association anglaise particulièrement vigilante, l’Association pour la protection des enfants (Approach). Il est vrai qu’en matière de panpan cucul (et accessoirement de pédophilie), les Anglais sont d’incontestables spécialistes.

Pour l’instant, nous n’avons pas d’amende à payer mais ça pourrait bien venir, il va falloir rentrer dans le rang. Un certain Gilles Lazimi, « médecin et coordonnateur de la campagne contre les violences éducatives de la Fondation pour l’Enfance », nous dit Le Monde, prévient que « des plaintes seront déposées ». Car« tout coup porté à un enfant est une violence », dit ce monsieur. Et de citer en exemple la Suède qui a interdit la fessée voilà trente ans : « On s’aperçoit qu’on a moins de maltraitance, moins de décès d’enfants maltraités, moins de toxicomanie et moins de tentative de suicide » (à France Info). Read the rest of this entry »

Vers des émeutes géantes et la fin de la démocratie !

Un article de Charles SANNAT, le contrarien

http://www.economiematin.fr/les-experts/item/10473-emeutes-violence-revolution-democratie-dictature/10473-emeutes-violence-revolution-democratie-dictature?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2014-06-21&start=1

Mes sources d’informations sont très diverses, et en bon contrarien j’aime aller aux limites. Si François Mitterrand et bien d’autres consultaient régulièrement des voyants, pourquoi pas vous ?

C’est pourquoi aujourd’hui je souhaitais partager cette vidéo avec vous. Il s’agit de Maud Kristen et de sa vidéo d’alerte qui date du 18 juin… sacrée date !
Il y a ce qu’elle peut dire et ce qu’elle ne peut pas dire mais je pense que vous saurez entendre entre les lignes. Je voulais vous faire connaître cette vidéo car ce qu’elle explique correspond aux conclusions auxquelles je suis arrivé depuis bien longtemps par d’autres moyens. Par des « méthodes » différentes, les constats sont identiques.

Comprenez-moi bien, l’idée ici n’est pas de vous « vendre » de l’or ! J’espère que vous avez compris l’intérêt du métal jaune comme assurance patrimoniale sinon je ne peux de toutes les façons rien pour vous. Non l’idée ici c’est de vous dire justement que se préparer ce n’est pas avoir que de l’or. Acheter de l’or c’est, disons-le, la partie facile (même si c’est indispensable lorsque l’on a 4 sous à protéger).

La partie difficile c’est changer de vie, de cadre tant que vous en avez encore le temps et c’est cette prise de conscience-là et cette décision-là qui va être pour chacun d’entre nous particulièrement difficile.

Pour vous dire le fond de ma pensée, une crise économique aussi violente soit-elle, cela se « gère », en tout cas vous avez des allocations de patrimoines possibles et vous n’êtes pas sans moyens d’action, et puis disons-le aussi, perdre de l’argent ce n’est pas agréable mais ce n’est pas grave non plus ! Il n’y a pas mort d’homme. En clair, on peut échapper en partie à une grande crise économique, on peut même dans certains cas s’enrichir et quand bien même on perd, on se relève et on repart, ce n’est pas la fin du monde (message optimiste).

Dans une crise sociale et sociétale qui a une probabilité de plus en plus forte de nous conduire à une forme épouvantable de guerre civile, il y a évidemment le risque de ne pas se relever…

Je vous laisse donc maintenant avec Maud Kristen, voyante. Peut-être qu’avec ses mots elle saura mieux vous dire que moi qu’il est temps d’agir pour se prémunir. Son discours est le même et pourtant elle ne semble pas connaître notre célèbre PEBC (plan épargne boites de conserve)

Préparez-vous et restez à l’écoute.
À demain… si vous le voulez bien !!

La fin d’un système capitaliste et le début d’une nouvelle ère

http://www.economiematin.fr/les-experts/item/6094-systeme-economique-marches-dette/?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2013-08-31

En 2009 on a commencé à fréquemment entendre parler dans les médias des problèmes liés aux dettes souveraines et de leurs conséquences sur les politiques budgétaires à mener. Le grand public faisait alors connaissance avec des termes qui lui étaient encore « mystérieux » à savoir triple A, agences de notation, PIGS (Portugal, Italie, Grèce, Espagne) etc. La Grèce n’a survécu jusqu’à présent que grâce à l’injection massive d’argent frais. Toujours plus !

Quant aux trois autres « PIGS », ils lutent de toutes leurs forces en se demandant lequel d’entre eux deviendra la nouvelle Grèce de l’Eurozone si cette dernière est définitivement mise à mort par les marchés. A l’époque, les leaders d’opinion nous disaient que globalement la France avait bien résisté à la crise. Mais bien sûr ! Et la marmotte… On se demande d’ailleurs par quel miracle la France est parvenue jusqu’à ce jour à ne pas se faire englober dans le groupe des « PIGS » car notre pays n’a pas de quoi pavoiser. Lorsqu’on rajoute à la dette officielle la dette non officielle à savoir les dettes de certaines entreprises publiques qui ne sont pas toutes juridiquement parlant considérées comme publiques (l’Etat n’a d’ailleurs rien à envier aux grands cabinets de fiscalistes lorsqu’il s’agit d’être imaginatif pour camoufler des choses sous le tapis) et les salaires et retraites des fonctionnaires, on dépasse largement les 100% du PIB d’endettement. On a donc commencé à nous dire que l’Etat Providence c’était terminé. Il fallait se désendetter.

Malheureusement, il y a un gouffre entre les paroles et les actes Read the rest of this entry »

Charles SANNAT : Crise : l’Europe court à la guerre civile

http://www.economiematin.fr/les-experts/item/1866-europe-crise-economique-immigration-islamisation-terrorisme-scenario-guerre-civile-suisse/1866-europe-crise-economique-immigration-islamisation-terrorisme-scenario-guerre-civile-suisse?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2013-07-14&limitstart=0

 


Prévoyant un scénario de guerres civiles dans les Etats européens, la Suisse sécurise ses frontières avec 200 000 nouveaux réservistes. cc/flick/couguar

Page 1 sur 6

Il est des sujets qui sont tellement sensibles que nous préférons tous ne pas les aborder. Ne pas en parler. C’en est presque interdit.

 

Au Contrarien Matin, nous pensons que nous devons pouvoir parler de tout. Poser certains constats, c’est aussi commencer à pouvoir y apporter une réponse. Nous pensons également que nous pouvons parler de tout, si nous en parlons factuellement et sans provocation. Cet article va certainement choquer. En réalité, ce qui est choquant ne sera pas tant ce que vous lirez que les conclusions ou les hypothèses que nous pourrions en tirer.

Ce que nous ne voulons pas voir, d’autres, qui nous regardent, le voient pour nous. Nous ferions mieux, tant qu’il en est encore temps, d’écouter ceux au-delà de nos frontières qui nous observent et ont de nous une image que nous refusons de voir. Si vous êtes une âme sensible, cet article ne sera pas pour vous. Si vous souhaitez dormir tranquillement, cet article n’est pas pour vous. Si vous souhaitez poursuivre votre rêve d’une économie saine où tout va bien, cet article n’est pas pour vous.

J’écrivais il y a quelques mois dans un article intitulé « Messieurs les Allemands, sortez les premiers » le texte suivant: « La fin du « business model » des États-providence Les Etats européens, en particulier français, sont bâtis sur l’idée d’Etat-providence. La « providence » signifie que le cours des évènements est issu de l’action bienveillante d’une puissance divine (généralement Dieu). En l’occurrence, la puissance divine qui veille sur nous de la crèche au cimetière, c’est l’État.

L’État qui, à travers les allocations familiales, les pensions de retraite, la sécurité sociale, Pôle emploi, le RSA, les aides au logement, la CMU, est là pour prendre soin de nous. À tous les niveaux, il existe des « amortisseurs sociaux ». La fin du business model de l’État-providence signifie la fin inéluctable de l’ensemble de ces aides. C’est cela la rigueur, sans la planche à billets pour l’adoucir. Or la société française, par son hétérogénéité, ne pourra en aucun cas supporter une cure d’austérité à la grecque. Nos zones sensibles vivent pour beaucoup de la solidarité nationale.

Culture et idées Idées Débat : Nous, le peuple européen disparu

http://www.presseurop.eu/fr/content/article/3499351-nous-le-peuple-europeen-disparu?goback=.gde_1416777_member_223487737

 

Ruben L. Oppenheimer

 

Aller vers “plus d’Europe” pourrait aider le continent à sortir de la crise. Mais encore faudrait-il créer les Européens. Pour retrouver ce sens d’une destinée commune, que nous avons perdu le siècle dernier, il convient de miser sur l’Education, les échanges culturels et les initiatives politiques, explique un journaliste français.

Ainsi la Grèce ne s’est pas effondrée et l’Europe a commencé à souffler. Mais pas pour longtemps. Les électeurs rebelles d’Italie, qui ont opté pour un milliardaire extravagant et un clown, nous ont rappelé la semaine dernière combien la crise que traversait le continent était profonde.

Pendant ce temps, la France fait cavalier seul au Mali, ou presque, et la Grande-Bretagne parle ouvertement de quitter le navire Europe. Ce n’est pas seulement la monnaie de l’Europe qui est en crise, c’est son âme.

Si tant est qu’elle ait jamais existé, la vision embryonnaire d’une Europe unie se désagrège du fait de l’absence de soutien de ses peuples. Chacun nourrit ses propres ressentiments ou ses propres soupçons à l’égard de ses partenaires. Mais tous souffrent du même manque : très peu de leurs citoyens se considèrent d’abord et avant tout comme des Européens.

L’Europe de 1913, davantage cosmopolite

Comment est-ce possible ? L’histoire européenne de ces cinquante dernières années est généralement décrite comme une progression pas à pas vers un avenir commun. Mais peut-être, pour comprendre où nous en sommes arrivés aujourd’hui, faudrait-il faire commencer cette histoire plus tôt – non pas avec le rapprochement franco-allemand dans les années 1960 -, mais avec le modèle d’Europe qui prévalait pendant la décennie précédant le cataclysme de 1914.

A bien des égards, l’Europe de 1913 était plus cosmopolite et plus européenne que l’Europe d’aujourd’hui. Les idées et les nationalités se brassaient et convergeaient les unes vers les autres dans un creuset de créativité.

Cette année a vu l’apogée du futurisme, les débuts de l’abstraction avec Braque et Picasso, la présentation du « Sacre du Printemps » de Stravinsky, la publication de « Du côté de chez Swann » de Proust. Les collaborations visant à percer les secrets les plus profonds de la science franchissaient aisément les frontières. L’architecture de l’Autriche impériale et de la France républicaine faisait des émules dans de petites villes-joyaux à travers l’Europe centrale et méridionale ; on parlait de « petites Vienne » ou de « petits Paris« .

Il y avait également de vastes communautés d’expatriés cosmopolites – des « passeurs » entre les cultures, notamment les Juifs, ainsi que des minorités allemandes, disséminées à travers l’Europe centrale et orientale. Read the rest of this entry »

Réveillez-vous et redescendez sur terre

http://strategies-et-influence.com/reveillez-vous.htm

C’est le titre d’un nouvel e-book dont voici l’introduction et la conclusion.
Cliquez sur le lien pour en connaître le plan et vous le procurer pour seulement 8 €

Introduction

Quel est le sujet de ce livre ?

C’est l’histoire d’une révolution souhaitée et qui aurait lieu dans nos esprits. C’est l’histoire de ce qui pourrait se passer, si demain, au lieu de penser et d’agir en référence à des principes abstraits, en nous servant d’opinions, de concepts, de croyances et de jugements, nous utilisions un langage concret décrivant au plus près ce qui se passe réellement dans nos vies quotidiennes. C’est l’histoire d’un monde dans lequel personne ne dirait plus : « Il fait froid », mais seulement « J’ai froid », d’un monde où aucun dialogue n’aurait lieu sans avoir préalablement précisé de façon la plus fine possible, quel sera le sujet du débat et le sens des mots employés.
Bref, l’histoire d’un monde où personne ne confondra plus les mots et les choses qu’ils désignent, où le mot chien ne mordra plus personne, et où on aura enfin compris que le mot bonheur n’a jamais rendu heureux personne.

Ce petit texte comprend trois chapitres : Read the rest of this entry »

Alerte, l’Europe veut dérèglementer le vignoble

http://www.marianne2.fr/Alerte-l-Europe-veut-dereglementer-le-vignoble_a213894.html?TOKEN_RETURN

Après le projet de coupage de rosé, l’Union veut déréglementer la plantation des vignobles, rapporte le journal La Provence. En pays d’Aix, les acteurs de la viticulture entendent rester vigilants.

Il a beau se creuser le ciboulot, tourner le problème dans t(photo : filtran - Flickr - cc)ous les sens, Jean-Michel Escoffier ne comprend pas l’intérêt du dernier projet européen en matière de viticulture. « C’est quoi leur idée de libéraliser la plantation des vignes ? De refaire du quantitatif, de revenir au bon temps des années 70 et du Margnat village ? » Read the rest of this entry »

Y a-t-il un risque fasciste en Europe?

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2011/07/28/y-a-t-il-un-risque-fasciste-en-europe.html

Dans les années 1970 les attentats était perpétrés principalement par l’extrême-gauche italienne et allemande. Puis ce fut majoritairement le fait des palestiniens, suivis de l’extrémisme islamiste. Il y a eu aussi quelques agressions antisémites: des attaques contre des synagogues et des profanations de cimetières.

 

nationalisme1-Claude_Monet_043.jpgAprès Oslo

La tuerie d’Oslo a rappelé une autre dangerosité politique: le nationalisme extrémiste local. Suite aux actes d’Anders Behring  Breivik des commentateurs comparent même notre période à celle qui a vu la montée du nazisme dans les années 1920-1940, soit à la croissance et la prise de pouvoir par des idéologies fascistes. Le risque fasciste est-il réel aujourd’hui?

Il y a des points communs avec cette époque, mais davantage encore de différences, selon ce que j’ai pu apprendre de l’Histoire européenne.

Les points communs sont d’abord la crise économique et la paupérisation. Cela favorise l’adhésion à des projets politiques radicaux supposés apporter une forme de salut économique, social et moral. L’envie de punir ceux qu’on estime avoir été des profiteurs ajoute au manichéisme qui pointe dans notre époque. Read the rest of this entry »

L’Europe face aux plans de rigueur

http://www.france-info.com/monde-europe-2011-06-30-l-europe-face-aux-plans-de-rigueur,547379-547379-14-15.html

France Info - Le gouvernement de Silvio Berlusconi a adopté un nouveau plan d'austérité - (c) AFP/Alberto PizzoliLe gouvernement de Silvio Berlusconi a adopté un nouveau plan d’austérité
© AFP/Alberto Pizzoli

L’Europe face aux plans de rigueur

France Info – 30 juin 2011

Adoption de plans d’austérité draconiens et manifestations contre la rigueur : d’Athènes à Londres en passant par l’Italie, le Portugal, les pays européens sont plongés plein dans la crise des dettes publiques.

En Grèce, au lendemain d’une journée de violences urbaines qui ont marqué l’adoption d’un nouveau plan de rigueur draconien, aussitôt salué par l’UE qui craint une contagion de la crise grecque à d’autres pays de la zone euro.

A Rome, le gouvernement a approuvé un plan d’austérité destiné à protéger le pays d’une propagation de la crise de la dette grecque et à réduire à néant le déficit budgétaire en 2014.
Le train de mesures, estimé par des responsables politiques à 47 milliards d’euros, doit désormais être validé par le Parlement sous 60 jours. Read the rest of this entry »

Dossier : Grèce : l’Europe presse, la rue ne désarme pas

http://www.marianne2.fr/Dossier-Grece-l-Europe-presse-la-rue-ne-desarme-pas_a207967.html

Jeudi, sous la pression de l’Europe et de la directrice fraîchement élue du FMI, Christine Lagarde, le parlement grec a adopté un second plan d’austérité en échange d’une rallonge de 100 milliards. Une nouvelle provocation pour la population qui a manifesté violemment son opposition à cette «curatelle renforcée».

Tout juste nommée à la tête du FMI, Christine Lagarde appelait les députés grecs à une entente nationale pour adopter le plan d’austérité proposé par le gouvernement sous la pression bienveillante du FMI et de l’Union Européenne. Sitôt adopté par le parlement, à Athènes des heurts violents ont opposé manifestants et forces de l’ordre. Si les places financières respirent, l’ancien responsable des pays émergents au FMI prévient Lagarde qu’en marchant dans les pas de DSK elle court à la catastrophe. La Grèce avec…

M. Trichet contre la rue et les urnes par Pierre Lévy du Nouveau BRN

Le mouvement des Indignados a fait souffler sur une partie de l’Europe un vent de révolte populaire que les « euroligarques », Jean-Claude Trichet en tête, semblent vouloir ignorer.

Libye, bactérie E.coli, Grèce : le malaise allemand par Gilbert Casasus

Depuis trois mois, l’Allemagne a été confrontée à l’entrée en guerre contre la Libye, à la crise de la bactérie E.coli et au dilemme posé par la Grèce. Pour Gilbert Casasus, le pays ne fait plus figure de modèle et doit accepter non seulement un «gouvernment économique de l’Europe» mais aussi de se diriger vers une «unité politique de l’Europe». Read the rest of this entry »

Europe: faible vent d’optimisme pour débuter le 2nd semestre

http://votreargent.lexpress.fr/bourse/fiches-valeurs/europe-faible-vent-d-optimisme-pour-debuter-le-2nd-semestre-marche_160816.html

Vendredi 1er juillet 2011 à 11:47 – Par Cercle Finance

Les indices européens gravitent non loin de l’équilibre en cette fin de semaine qui fut riche en actualité, marquée notamment par la fin du ‘Quantitative Easing 2’. Les investisseurs entrent dans la seconde partie de l’année de manière prudente, aspirant à un environnement économique plus apaisé.

Madrid grignote 0,2%, Londres avance de 0,3%, Milan gravite autour de l’équilibre dans le vert et Francfort grappille 0,1%. Sur les places d’Euronext, Lisbonne recule de 0,4%, Paris de 0,1%, Bruxelles tourne autour du point d’équilibre en territoire négatif et Amsterdam également, mais dans le vert.

‘La prochaine étape concerne le nouveau plan de soutien à la Grèce début juillet avec une participation des banques et assureurs’, indique Barclays Bourse. ‘Quelle que soit la solution retenue pour l’implication du secteur privé concernant la dette grecque, le pays ne doit pas être déclaré en défaut par les agences de notation.’

Les opérateurs ont pris connaissance dans la matinée d’indices PMI assez ternes. Read the rest of this entry »

Entente sur le plan d’austérité en Grèce

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2011/06/23/021-grece-entente-fmi-ue.shtml

Des syndicats de policiers, de pompiers et de douaniers ont manifesté jeudi devant le ministère des Finances contre les nouvelles mesures d'austérité.
Photo: AFP/Louisa Gouliamaki

Des syndicats de policiers, de pompiers et de douaniers ont manifesté jeudi devant le ministère des Finances contre les nouvelles mesures d’austérité.

Le gouvernement grec a annoncé jeudi s’être entendu avec les inspecteurs dépêchés à Athènes par le Fonds monétaire international (FMI) et l’Union européenne (UE) pour un nouveau plan d’austérité sur cinq ans dans l’espoir d’éviter la faillite. Athènes a d’ailleurs demandé un soutien financier supplémentaire à ses deux partenaires.

Les parlementaires grecs devront se prononcer mercredi et jeudi prochains sur l’accord, dont le texte devrait être déposé au Parlement lundi.

Le nouveau ministre des Finances, Evangelos Venizelos, a précisé que le gouvernement socialiste comptait diminuer à 8000 euros le seuil minimum d’imposition sur le revenu. Il est présentement à 12 000 euros. Une « taxe de solidarité » devrait être imposée. Elle variera entre 1 % et 5 %, selon le revenu des particuliers. Le mazout sera aussi imposé davantage. Read the rest of this entry »

L’Europe s’inquiète de l’Espagne, pas de l’Irlande, selon Noonan

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/economie/20110626.REU3138/l-europe-s-inquiete-de-l-espagne-pas-de-l-irlande-selon-noonan.html

DUBLIN (Reuters) – L’Europe s’inquiète davantage des conséquences pour l’Espagne et pour d’autres grandes économies de la zone euro de la crise financière grecque et moins pour l’Irlande et le Portugal, qui reçoivent déjà une aide internationale, a déclaré dimanche le ministre des Finances irlandais.

Le coût de l’emprunt pour le Portugal et l’Irlande a atteint de nouveaux sommets au cours de la semaine écoulée dans un contexte d’incertitudes sur la voie à suivre pour éviter un défaut grec.

Mais les craintes de contagion ont également mis sous pression les rendements espagnol et italien. Read the rest of this entry »

L’Europe promet une nouvelle aide à la Grèce en échange de l’austérité

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/l-europe-promet-une-nouvelle-aide-a-la-grece-en-echange-de-l-austerite-23-06-2011-1505424.php

L’Europe a promis jeudi un nouveau plan pour sauver la Grèce de la faillite et éviter une contaiogn de la crise à toute la zone euro voire au reste du monde, mais a maintenu la pression pour qu’Athènes adopte en échange un impopulaire programme d’austérité.
La perspective de ce nouveau coup de pouce se rapproche: le gouvernement grec a trouvé un accord dans la soirée avec ses bailleurs de fonds internationaux sur le programme d’économies et de privatisations qu’il doit faire adopter d’ici au 30 juin au Parlement.

Cela constitue une condition pour permett Read the rest of this entry »

Le FMI presse l’Europe de résoudre ses problèmes de dette

http://www.lesoir.be/actualite/economie/2011-06-17/le-fmi-presse-l-europe-de-resoudre-ses-problemes-de-dette-846240.php

« L’occasion qui se présente actuellement de préparer le système économique et financier à des chocs potentiels de nature systémique » pourrait être perdu, s’inquiète le FMI.

vendredi 17 juin 2011, 16:44

« L’occasion qui se présente actuellement de préparer le système économique et financier à des chocs potentiels de nature systémique » pourrait être perdu, s’inquiète le FMI.

Le FMI a estimé qu’il restait peu de temps à l’Europe pour résoudre le problème global de sa dette publique et de la fragilité de son secteur bancaire, face aux inquiétudes croissantes des investisseurs et des opinions publiques. Read the rest of this entry »

Crise de l’Europe : et si Nouriel Roubini avait encore raison ? (1/2)

Renaud Chenu et Nelly Morisot – Tribune | Vendredi 17 Juin 2011 à 12:01 | Lu 7889 fois
http://www.marianne2.fr/Crise-de-l-Europe-et-si-Nouriel-Roubini-avait-encore-raison_a207352.html

Un sondage rendu public par des économistes réunis sous la bannière du « Manifeste pour un débat sur le libre échange », et relayé par Marianne2, prouve que les Français sont protectionnistes. Rien d’étonnant pour Renaud Chenu et Nelly Morisot pour lesquels cela fait longtemps que les économistes ont tiré la sonnette d’alarme sur l’incapacité de l’Europe à protéger.

Jeudi 16 juin 2011 au matin, une bande d’économistes à l’esprit retord réunis sous la bannière du « Manifeste pour un débat sur le libre échange » révèle au monde (entier), via un sondage (1), ce que seuls les aveugles s’entêtent à ne pas voir : le français moyen de ce printemps 2011 est… protectionniste ! Et appelle à des mesures éponymes. Read the rest of this entry »

Crise de l’Europe : réinventer le protectionnisme ?(2/2)

Renaud Chenu et Nelly Morisot – Tribune | Samedi 18 Juin 2011 à 16:01 | Lu 3702 fois

http://www.marianne2.fr/Crise-de-l-Europe-reinventer-le-protectionnisme-2-2_a207354.html

Un sondage rendu public par des économistes réunis sous la bannière du « Manifeste pour un débat sur le libre échange » révèle que les Français sont protectionnistes. Après avoir constaté que la faillite de l’Europe est évidente, Renaud Chenu et Nelly Morisot appellent la classe politique à l’accepter et à inventer de « nouvelles frontières ».

Il est grand temps d’aider nos chères élites, droguées à l’Europe à Papa et incapables de dépasser l’antique compromis libéral passé entre la sociale-démocratie et la démocratie chrétienne. La gauche, en particulier, incapable de sortir de l’incantation des bons sentiments, reste fascinée par ce label européen, qui semble transformer en or tout ce sur quoi il est apposé. L’alchimie fonctionne peut-être dans les esprits, mais l’Europe ne pourra pas s’étonner si elle se réveille un beau jour avec un boulet au pied. De plomb, bien entendu. Read the rest of this entry »

L’Europe réhabilite la théorie de la « souveraineté limitée » de Brejnev

Entre le plan de privatisation massif imposé à la Grèce, et Jean-Claude Trichet qui vient de proposer la création d’un « ministère des Finances de l’Union », l’Europe tenterait-elle de réinstaurer le principe de souveraineté limitée inspiré par Brejnev?

L’Europe réhabilite la théorie de la « souveraineté limitée » de Brejnev

L’Europe, sinon rien

http://www.francesoir.fr/actualite/politique/l-europe-sinon-rien-111023.html

« La crise grecque, ce n’est pas d’abord une crise économique ou financière : c’est une crise politique, et d’envergure. Ce qui se joue, c’est l’avenir de l’euro, la seule construction dont ait accouché l’Europe en quinze ans. Soit l’Europe trouve les chemins d’une vraie fédération à 17, soit elle ne s’en remettra pas… »

Aujourd’hui ministre de l’Agriculture, hier directeur de cabinet de Dominique de Villepin, alors Premier ministre, puis secrétaire d’Etat aux Affaires européennes (dans le gouvernement Fillon), demain possible successeur de Christine Lagarde à Bercy, Bruno Le Maire – 42 ans, désormais émancipé – est l’une des valeurs montantes d’une droite qui n’a pas abdiqué, et croit pouvoir, à l’arraché, gagner en 2012. Le Maire est aussi l’un de ceux qui ont en charge le futur « projet » de l’UMP. Read the rest of this entry »

L’Europe a peu de temps pour résoudre ses problèmes de dette, selon le FMI

http://www.lepoint.fr/economie/l-europe-a-peu-de-temps-pour-resoudre-ses-problemes-de-dette-selon-le-fmi-17-06-2011-1343192_28.php

Le Fonds monétaire international a estimé vendredi qu’il restait peu de temps à l’Europe pour résoudre le problème global de sa dette publique et de la fragilité de son secteur bancaire, face aux inquiétudes croissantes des investisseurs et des opinions publiques. « Les responsables politiques doivent s’efforcer de faire des progrès rapides dans la consolidation du système financier », a prévenu l’institution de Washington, dans une mise à jour de ses prévisions économiques, financières et budgétaires semestrielles publiée à São Paulo. Read the rest of this entry »

L’Europe veut donner une bouffée d’oxygène à la Grèce en crise

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/l-europe-veut-donner-une-bouffee-d-oxygene-a-la-grece-en-crise-19-06-2011-1499707.php

La zone euro envisage désormais de fournir un soutien financier d'urgence à la Grèce, dont une faillite menacerait l'Union monétaire toute entière, tandis qu'à Athènes des milliers de personnes ont manifesté dimanche soir contre les mesures d'austérité.La zone euro envisage désormais de fournir un soutien financier d’urgence à la Grèce, dont une faillite menacerait l’Union monétaire toute entière, tandis qu’à Athènes des milliers de personnes ont manifesté dimanche soir contre les mesures d’austérité. Georges Gobet Zoom 1/3 Read the rest of this entry »

Quand la propagande européenne dérape salement

Le monde de la Bande Dessinée est en ébullition. Tous les mois, de nouveaux assauts sont menés pour bouter les albums nauséabonds et les auteurs séditieux hors du royaume de la bonne lecture graphique case à case, propre, soignée, de bon goût et politiquement correcte. Mais dernièrement, on est tombé sur des pépites…

Avant d’entrer dans le vif du sujet, on pourra se souvenir des récentes exactions d’un certain Hergé qui avait eu, tout de même, le culot de faire de la bande dessinée dès les années 30 et qui n’avait rien trouvé de mieux à faire passer comme message qu’un colonialisme lamentable doublé d’un mépris très nauséabond dans son album « Tintin au Congo ». Read the rest of this entry »