Archive

Archive for the ‘automobiles’ Category

En Charente, 8,4 % de morts en plus sur les routes en février 2016 par rapport à février 2015

http://www.charentelibre.fr/2016/03/11/hausse-de-8-4-du-nombre-de-morts-sur-les-routes-en-fevrier,3022085.php#xtor=EPR-2-[Newsletter]-11032016

NDLR : 8,4 % de morts en plus soit 20 de plus qu’en février 2015. Mais où est la significativité statistique de tout ça ? On ne tient aucun compte de facteurs externes.
Déjà Février 2016 comprenait 29 jours soit 4% de jours en plus que février 2015.  Restent plus que 10 morts à trouver. Et Février 2016 fut particulièrement un mois de brouillards matinaux… et savons-nous sur combien de voitures cette statistique s’appuie-t-elle ? D’autre part février 2016 comptait 4 weekends plein (un samedi ET un dimanche), alors que février 2015 n’en comptabilisait que 3 + un dimanche et un samedi donc des demi-weekends et s’il y a eu des morts pendant ces weekends tronqués, peut-être qu’ils appartenaient au premier samedi donc au mois de janvier, ou au dernier dimanche donc au mois de mars ! Et savons-nous combien de voitures ont circulé ces deux mois-là, selon la température et plein d’autres paramètres que l’on pourrait rechercher si on avait le courage. Alors tout bien considéré en appliquant les écarts-types et mieux encore le théorème de Bayes, je suis quasiment sûr que ce chiffre n’est pas statistiquement significatif et qu’il n’y a pas eu plus de morts en 2016 qu’en 2015. Donc, une fois encore, on va statuer, sanctionner, nourrir quelques fonctionnaires, et peut-être même, faire encore de lois toujours des lois, des petites lois, des grandes lois sur…. du VENT. Des résultats faux. Grandeurs et misère de notre civilisation ! 

Le nombre de morts sur les routes françaises a augmenté de 8,4% en février, avec 259 personnes tuées, soit 20 de plus qu’au même mois de 2015, a annoncé ce vendredi la Sécurité routière. En Charente, un jeune motard a perdu la vie à Saint-Romain en février. En janvier, c’est une octogénaire ruelloise qui a été percutée mortellement par un automobiliste tandis qu‘un jeune homme s’est tué à Lésignac-Durand. Cette semaine, un autre piéton, qui marchait au bord de la RN10 à hauteur de La Couronne, a perdu la vie.

« Le mois de février 2016 a été endeuillé par des accidents de la route particulièrement dramatiques, comme ceux de Montflovin et de Rochefort où huit adolescents (au total) ont perdu la vie dans des autocars », a souligné l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR).

Mais « sur les deux premiers mois de l’année, le nombre de personnes tuées reste en recul de 1,6%, par rapport aux deux mois correspondants de l’année précédente », a précisé l’ONISR dans un communiqué.

En janvier, le nombre de morts sur les routes françaises avait baissé de 10,7% par rapport à janvier 2015.

Les autres indicateurs pour le mois de février sont également à la hausse. Les accidents corporels ont augmenté de 6,5% avec 3.899 cas en février contre 3.660 en février 2015, soit 239 accidents supplémentaires.

Le nombre de personnes blessées sur les routes a augmenté de 4,3% avec 4.817 personnes le mois dernier contre 4.618 en février 2015, soit 199 personnes blessées de plus.

Quant aux personnes hospitalisées, le chiffre a augmenté de 3,7% avec 1.653 personnes qui ont dû être soignées plus de 24 heures dans un établissement hospitalier après un accident de la route en février 2016, contre 1.594 en février 2015, soit 59 personnes hospitalisées de plus.
« En ces périodes de météo instable, prudence et vigilance s’imposent à tous les usagers de la route »,
 a rappelé la Sécurité routière.

Alcool, tabac… : les Français exaspérés par les interdits

http://www.planet.fr/societe-alcool-tabac-les-francais-exasperes-par-les-interdits.890849.29336.html?xtor=ES-1-886094[Planet-a-la-Une]-20150709
NDLR : bravo pour ce sondage qui, enfin, traite des sujets importants et nous fiche la paix avec les humeurs des nos dirigeants.  Oui, on en a marre, mais il faut aller plus dans le refus de ces lois qui sont juste là pour faire semblant de montrer qu’on s’occupe de notre bien-être, et de votre sécurité. Oui, je l’ai déjà dit souvent : nous sommes entés en dictature, la pire qui soit car elle s »attaque à notre vie intime. Elle nos infantilise et nous prendre pour des c… que nous sommes il faut bien le dire. Certes je suis assez partisan d’empêcher (si on peut) une personne de taper des textos en conduisant, ou pire, de lire son journal, mais qu’on me démontre quelle étude sérieuse a pu déterminer que recevoir un message téléphonique au volant avec une oreillette est plus dangereux que de regarder sa jolie voisine, ou de se retourner pour gronder les enfantas qui chahutent à l’arrière de l’auto ! Ou alors il faut interdire la radio qu’on écoute au lieu de regarder la route, interdire de penser à ses impôts qu’on ne peut pas payer. Il est vrai que la manipulation est sournoise et bien menée car, pendant que nous sommes en colère contre des lois stupides qui,en effet nous invite à désobéir, nous oublions de l’être contre cette Justice qui punit sévèrement le pauvre papy qui se fait cambrioler et qui a le tort de se défendre, et qui relâche le violeur sous prétexte qu’il ne l’a pas fait exprès… J’arrête là car je pourrais en faire un livre entier. TIENS si je faisais un livre ?
Comme l’indique Le Figaro, selon un sondage réalisé par l’Institut Viavoice pour La Revue civique, les interdits et contraintes exaspèrent de plus en plus les Français. A tel point que certains estiment que ces restrictions « donnent envie de faire ce qu’on ne devrait pas », autrement dit outrepasser la loi.

Dans le détail, les personnes interrogées sont 35 % à mettre les restrictions en matière de sécurité routière en haut du classement. Il faut dire que le 1 juillet, de nouvelles mesures ont été annoncées comme l’interdiction de porter une oreillette, de se maquiller ou de manger un sandwich en conduisant.

A lire aussi – Ce que vous ne pouvez plus faire au volant

L’OMS appelle à une hausse des prix du tabac…

Les Français sont ensuite 29% à placer en deuxième position les législations en matière de consommation (alcool, tabac, etc.). Dernièrement, le taux d’alcoolémie est passé de 0,5 g d’alcool par litre de sang à 0,2 g pour tous les jeunes permis et l’Organisation mondial pour la santé (OMS) a appelé les pays membres, dont fait partie la France, à augmenter le prix des paquets de cigarettes pour combattre le tabagisme.

Viennent ensuite le sentiment d’être écouté et les outils de vidéosurveillance (25%) et enfin la surveillance sur Internet (14%). Des résultats sans doute induits par l’adoption récente de la controversée loi sur le renseignement qui accorde plus de marges de manœuvre au service de renseignement français. Certains, à droite comme à gauche, craignent à terme que cette loi aboutisse à « une surveillance de masse » des citoyens, notamment via Internet.

Un sentiment de rébellion en retour

En réaction à ces interdits, huit Français sur dix estiment qu’ils « donnent envie de retrouver une part de liberté ». « Ce qui me frappe, c’est le développement d’un monde souterrain, un univers de libertés occultes et transgressives, commente François Miquet-Marty, président de Viavoice. Il y a finalement un effet pervers, puisque 45 % des Français pensent que cela donne envie de faire le contraire de ce qui est demandé ! Il existe un malaise, voire une exaspération, notamment chez les plus modestes, face à des messages à sens unique de la France d’en haut vers celle d’en bas. »

Pollution, vous avez dit « pollution » ? Daniel MOINIER

http://www.economiematin.fr/news-pollution-mesures-gouvernement-environnement-protection

Nous sommes alertés de plus en plus depuis quelques années par des pics de pollution ou maintenant de particules ultra fines avec des formules qui frappent.

« Les rues de Paris étaient aussi polluées qu’une pièce de vingt mètres carrés occupée par huit fumeurs »
« Que seriez-vous prêts à faire ou à ne plus faire pour réduire la pollution. Aller au travail en vélo ou à pieds, prendre le bus »
« A Paris, respirer nuit gravement à la santé »
« Pensez à ce que votre ville et environnement va ressembler quand vos enfants auront votre âge »
« Le ciel de Paris comportait six millions de particules fines par litre d’air ».

Environnement : le gouvernement joue sur les peurs

Alertes qui veulent convaincre par la peur tous les lecteurs, auditeurs, téléspectateurs de rester chez soi. Les journées d’interdiction de sortir les voitures impaires ou paires amplifient encore le malaise. Mais pour certains c’est aussi une sorte de ras le bol de toutes sortes d’interdictions. Et pourtant, si l’on fait l’étude de ces chiffres, on s’aperçoit que cela est beaucoup moins effrayant. Un seul litre de diazote (Le diazote est un produit naturel, c’est un des constituants majeur de l’atmosphère terrestre) ou de dioxygène (Le dioxygène est un élément indispensable à la vie cellulaire) comprend 27.000 milliards de particules, ce qui rend négligeable la dite toxicité à un pourcentage très très faible.

Pollution : la guerre des chiffres

Jean de Kervasdoué, ingénieur et professeur émérite au CNAM, auteur de l’ouvrage « Ils ont perdu la raison », annonce que c’est toujours, comme en politique, un peu le problème des chiffres. C’est beaucoup plus marquant de dire que la pollution atmosphérique est la cause de 1400 morts supplémentaires à Paris que d’apprendre que seul 0,0007% de la population parisienne est particulièrement concernée. Un grand quotidien, nous a annoncé, sans que cela repose sur des protocoles suffisamment solides, qu’il y aurait 42000 décès prématurés. Ces chiffres sont toujours les mêmes, issues de l’organisation mondiale de la santé, de l’Agence européenne de l’environnement. Ce sont en général des traductions chiffrées suite à des études qui ont été menées dans des circonstances qui n’ont rien à voir avec celles du contexte local. Read the rest of this entry »

A quoi servent VRAIMENT les radars ?

http://www.planet.fr/magazine-auto-marine-le-pen-il-faut-supprimer-les-radars.668577.1501.html?xtor=ES-1-667941[Planet-a-la-Une]-20140803

NDLR : les spécialistes de ce sujet, quand ils ne sont pas inféodés au  Gouvernement, affirment que les morts sur les routes ont diminué bien avant l’arrivée des radars (les courbes officielles des accidents de la route le montrent à l’évidence), et que le nombre de tués ou d’accidentés sur les routes ont des causes multiples. La preuve en est que si on additionne les chiffres officiels donnés par ceux-là mêmes qui nous gouvernent et nous taxent, on obtient bien plus que 100%. Une des vraies causes de la diminution des morts est l’amélioration spectaculaire de la sécurité des autos, et de l’état des routes. Pourquoi meurt-on sur la route ? Parce qu’il y a des gens qui ne savent pas conduire et qui roulent fatigués, énervés par une vie de cons qui les stressent, ou  distraits par des enfants turbulents à l’arrière. Alors, où la répression va-t-elle s’arrêter ? Si on interdit le téléphone faut-il aussi interdire de parler à sa passagère, surtout si elle est mignonne ? Faut-il interdire d’emmener les enfants en balade ? Ne peut-on pas, là comme ailleurs, prendre modèle sur les allemands, plus près des réalités que nous ? Et pourquoi certains ont voté socialiste si c’est pour subir une politique tyrannique ? Voici, en ce dimanche orageux, quelques questions que je me pose, juste pour m’énerver ! Et c’est à ce moment-là que je lis cet article que je vous laisse savourer.

Invitée ce matin sur RTL, Marine Le Pen s’est prononcée en faveur de la suppression des radars. Une position qui interroge au regard des progrès constatés en terme de sécurité routière.

Alors que les excès de vitesse sont la cause principale d’au moins 25% des accidents mortels, la présidente du Front National, entend, selon ses termes, « supprimer les radars« . Rien que ça.

C’est en tout cas ce qu’elle a affirmé ce matin au micro de RTL, comme ceci a été repéré par Le Lab. Déjà militante d’une « sécurité routière moins punitive« , Marine Le Pen va plus loin expliquant que derrière les sanctions, se cache en réalité un « impôt supplémentaire« .

« Tous les Français savent que les radars ne sont pas là pour empêcher les accidents, ils sont là pour remplir les caisses de l’État » a-t-elle ainsi soutenu considérant que les appareils « ne sont pas mis sur les routes accidentogènes« . Pour la leader extrême droite, il s’agit tout simplement d’un « impôt supplémentaire » que l’on « habille » pour faire semblant de « préserver des vies« .

4 vérités sur les radars

http://www.liguedesconducteurs.org/index.php?option=com_content&view=article&id=1362&tmpl=component&ctc=00268665&ca=12KF02

4 vérités sur les radars

En 2003, quand les radars ont été installés, la grande majorité des conducteurs approuvaient leur mise en place. On leur avait dit que les radars sanctionneraient les grands délinquants de la route, et amélioreraient la sécurité routière.

Aujourd’hui, un sondage montre que deux conducteurs sur trois refusent la mise en place de nouveaux radars. Pourquoi ce changement ? Parce qu’on sait désormais que les radars ne sauvent pas de vies, qu’ils flashent en majorité les conducteurs qui n’ont pas une conduite dangereuse mais dépassent d’un km/h ou deux la limitation de vitesse, et que l’argent ponctionné par les radars ne sert pas à améliorer la sécurité routière.

Voici quatre grandes vérités sur les radars, à garder en tête et à diffuser le plus largement possible :

Vérité n°1 : la baisse de la mortalité routière est bien antérieure à la mise en place des radars


Le nombre de tués sur les routes est en baisse depuis plus de 30 ans : il est passé de quatorze mille en 1973 à cinq mille en 2003. Cette amélioration de la sécurité routière d’année en année est due principalement à l’optimisation de la sécurité dans les véhicules, à la modernisation du réseau routier, à la lutte contre l’alcoolisme au volant, aux campagnes de sensibilisation et à une répression ciblée et mesurée. Read the rest of this entry »

La somnolence au volant première cause de mortalité sur autoroute

http://www.menly.fr/auto-moto/38532-somnolence-volant-accidents/

subaru-trezia-auto-voiture-automobile

L’excès de vitesse stigmatisé lorsqu’il s’agit de trouver une des causes majeures aux accidents de la route en France, va prendre du plomb dans l’aile après la publication d’une enquête scientifique menée par l’Hôpital Raymond Poincaré de Garches et financée par la fondation Vinci.

Cette étude démontre en effet les ravages causés par la somnolence au volant. A telle enseigne que selon ladite étude  la première cause de mortalité sur autoroute ( un accident sur trois) et dans 15 à 20% des accidents sur l’ensemble du réseau routier, serait la… somnolence au volant. Read the rest of this entry »

Cacher les radars, un pas en avant pour la sécurité routière ?

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/cacher-les-radars-un-pas-en-avant-96309

Alors que le gouvernement adopte une méthode dure sur la sécurité routière, mais refuse d’en supporter le poid en confiant aux collectivités locales la mission son application, la nouvelle loi sur les radars fixes et les radars « préventifs » fais débat. quelques questionnements d’un automobiliste sur la question pour y voir plus clair…

La route tue ! première cause de mortalité chez les jeunes, la sécurité routière est un point crutial de la politique de nôtre glorieuse période !

Le gouvernement a récemment décidé de supprimer les paneaux indicateurs de radars fixes et d’interdire les « coyotes », ces petits appareils de détection des radars.
Puis il a reculé, en choisissant d’opter pour une application locale de cette loi. Read the rest of this entry »

Haute-Loire – Faits divers. Morts sur la route : l’alcool et la vitesse souvent impliqués

http://www.leprogres.fr/haute-loire/2011/06/22/morts-sur-la-route-l-alcool-et-la-vitesse-souvent-impliques

Un énième accident mortel est survenu en Haute-Loire lundi soir au lieu-dit «Ribains» sur la commune de Landos.La victime est Michel Frévol, qui demeurait au hameau de «Freycenet». Sa voiture a quitté la route et percuté un arbre avant de terminer sa route en contrebas contre un muret. Une perte de contrôle inexpliquée… Et hier, les gendarmes étaient encore dans l’expectative quant aux raisons de cet accident, les analyses n’ayant pas indiqué si l’alcool était présent.

Alors qu’on se situe quasiment à mi-parcours de l’année 2011, la Haute-Loire affiche désormais dix tués sur la route. Si les chiffres sont légèrement supérieurs à ceux de 2010 à la même époque (huit morts dans sept accidents) ils se situent en deçà de la moyenne annuelle établie sur les cinq dernières années, de vingt-quatre morts par an. Avec seulement seize tués au total, l’année 2010 avait été « exceptionnellement bonne » et la comparaison est d’autant plus difficile. Read the rest of this entry »

“Pas de limitation, pas d’amende !”

http://www.clicanoo.re/11-actualites/15-societe/287443-pas-de-limitation-pas-d-amende.html

 “Pas de limitation, pas d'amende !”

Pour Dominique, le panneau d’entrée n’indique pas une vitesse à 50 km/h.

Prenant la “défense” d’un ami contrôlé à deux reprises en excès de vitesse par un radar embarqué alors qu’il traversait Saint-François, Dominique, un ancien policier à la retraite, conteste vigoureusement les deux PV. Selon lui, tout panneau d’entrée d’agglomération doit être accompagné d’une indication de la limitation de vitesse, ainsi que “d’un panneau de rappel quelques centaines de mètres plus loin”. Ce qui n’est pas le cas ici. “On est dans la confusion, avec la présence 30 mètres avant d’un panneau à 70 km/h”, affirme Dominique. Autre grief : “dans le cas d’un contrôle par un radar mobile, il faut placer l’engin sur une ligne droite et après un panneau rappelant la vitesse et il n’y en a pas”. Fort de ses arguments, il compte obtenir gain de cause auprès de l’Officier du ministère public. Contacté, le capitaine Stéphane Meyblum, commandant l’escadron départemental de sécurité routière est catégorique : “En l’absence d’autre indication, le panneau d’agglomération (blanc bordé de rouge alors que celui d’un lieu-dit est noir et écrit en blanc, ndlr) indique une vitesse obligatoire de 50 km/h”. Et concernant les contrôles mobiles ? “Rappeler la vitesse n’est plus une obligation. Maintenant tout verbalisé à le droit d’émettre des observations”. Le responsable de la Direction des routes de l’Est va dans le même sens : “Le panneau d’entrée d’agglomération indique automatiquement une limitation de 50 km/h, sauf autre indication . Et, s’il n’y pas de rappel après, c’est simplement parce que la traversée est ici très courte. Ce n’est d’ailleurs pas une obligation, nous installons les panneaux de rappel à la demande des mairies ou de la Région, souvent pour des raisons de sécurité”. Des réponses qui n’empêcheront pas l’automobiliste de contester les deux amendes. P.M.

Sécurité. Les motards dénoncent la répression

Manif!!! C’est le cri de guerre lancé par la FFMC (*) pour protester, samedi, contre les nouvelles mesures de sécurité routière. Des associations d’automobilistes vont aussi exprimer leur colère dans la roue des motards.

Interdiction des avertisseurs de radars, suppression de panneaux de signalisation des radars remplacés par endroits par des radars pédagogiques, renforcement des sanctions en cas de grand excès de vitesse ou d’alcool au volant… Et, pour les motards, port du gilet jaune obligatoire, agrandissement des plaques d’immatriculation… 62% des Français se disent opposés à ces nouvelles mesures annoncées par le gouvernement. Read the rest of this entry »

Sécurité routière : causes réelles des accidents de la route

Comme indiqué dans la news “radars pédagogiques : comment faire passer la pilule”, l’association “40 millions d’automobilstes” souligne qu’il est temps de prendre des mesures sur les causes réelles des accidents.

En effet, pour “40 millions d’automobilstes” les indicateurs de mesure actuels ne sont pas adaptés.

C’est pourquoi l’association a décidé de créer un Institut d’Etude des Accidents de la Route, dont la mission est d’analyser l’accidentalité sur les routes de France. Read the rest of this entry »