Archive

Archive for the ‘pouvoir d’achat’ Category

L’étude qui dérange : être riche rend-il plus intelligent ?

http://www.planet.fr/revue-du-web-letude-qui-derange-etre-riche-rend-il-plus-intelligent.829387.1912.html?xtor=ES-14-816801[Planet-Mi-journee]-20150404

Le journal Neuroscience publie une étude qui affirme que l’argent pourrait aussi acheter l’intelligence : les enfants dont les parents sont riches ne jouiraient pas seulement d’un accès à une meilleure éducation et des vacances plus exotiques, mais auraient effectivement un cerveau plus gros. Comment comprendre le développement du cerveau sous l’éclairage monétaire ?

L’étude qui dérange : être riche rend-il plus intelligent ?

Atlantico: Une étude publiée par le journal Neuroscience montre que la situation financière des parents auraient un impact sur le développement du cerveau des enfants et donc sur leur réussite scolaire. Les chercheurs estiment même que l’origine sociale et l’éducation des parents ont moins d’influence que la situation financière dans laquelle ils se trouvent. Quelles sont effectivement les zones du cerveau qui apparaissent plus développées ?

Alain Lieury: C’est un vieux résultat qui date de plusieurs dizaine d’années, mais qui a pour originalité aujourd’hui de n’être vue que sous un angle financier.  L’intelligence est pour partie déterminée par les gènes, et d’autre part par l’environnement. Quand les parents ont un patrimoine génétique plus élevé, ils ont en général un diplôme plus élevé, qui les amène à avoir un meilleur salaire et donc de meilleures dispositions financières, grâce auxquelles ils vont pouvoir envoyer leurs enfants dans des écoles bilingues, ou fournir des cours supplémentaires…Tout ces à côtés éducatifs sont facteur d’un développement accentué du cerveau par une stimulation plus efficace. Le cerveau et les facultés intellectuelles se développent par l’apprentissage et la répétition: si un enfant à l’occasion d’apprendre à l’école puis chez lui une leçon, alors les neurones liés à cet apprentissage vont se renforcer, les filaments se multiplier et donc l’intelligence va être accrue.

De plus, une meilleure situation financière donne un meilleur accès au soin, mais aussi à la nourriture. Si les études sur l’effet de l’alimentation sont peu nombreuses, il a été clairement établi que les protéines sont indispensables dans la construction et le développement du cerveau: une étude réalisée au Guatemala ou des enfants exposés à différentes doses de protéines ont été suivi l’a clairement prouvé. Or la viande, le poisson coûtent cher, et ne sont pas accessibles en quantité égale..

Lire la suite :

Non, le Pouvoir d’achat ne diminue pas !

http://www.economiematin.fr/news-le-pouvoir-dachat-a-t-il-vraiment-baisse?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2014-11-20

« Ah le pouvoir d’achat, depuis l’euro c’est le bordel, il baisse en permanence! ». Vrai ou faux? La bataille du pouvoir d’achat fait rage au sein des médias et de la classe politique depuis maintenant quelques années. Mais qu’en est-il en réalité, le pouvoir d’achat des français a t-il réellement diminué? Pour évaluer l’évolution du pouvoir d’achat, il faut analyser trois variables (1) l’évolution du revenu disponible brut, (2) l’évolution de l’indice des prix à la consommation finale des ménages et (3) l’évolution démographique.

Le revenu disponible brut correspond à la part du revenu primaire (=revenus d’activités et placements immobiliers et mobiliers) qui reste à la disposition des ménages pour la consommation ou l’épargne, auquel on ajoute les transferts sociaux (aides en tout genre) et l’on retranche les cotisations salariales et les impôts. Toujours rien compris, voici donc la formule de l’INSEE: « Revenu disponible brut = salaires nets (salaires bruts – cotisations sociales salariales) + excédents bruts d’exploitation des entrepreneurs individuels + prestations sociales + autres (revenus de la propriété) – impôts. »

Le revenu disponible brut (RDB) est donc un meilleur indicateur que le salaire pour évaluer l’évolution du pouvoir d’achat, car il prend en compte l’intégralité des revenus des ménages. Le salaire net ne représente d’ailleurs qu’environ 50% du RDB; les prestations sociales (RSA, chômage, allocations…) correspondant environ à 30% du RDB en France et les excédents des entrepreneurs individuels (professions libérales, auto-entrepreneurs…) à 20%. Les autres revenus (intérêts, revenus des terrains) sont à peu près égaux égaux aux impôts (environ +12% et -12% du RDB) et stable dans le temps, nous allons donc laisser ça de coté.

Et donc ça donne quoi en France l’évolution du revenu disponible brut en valeur? Et bien il augmente d’environ 3,4% annuellement depuis 20 ans ; heureusement d’ailleurs car avec l’augmentation de la population et l’inflation, le RDB doit augmenter sous peine de baisse systématique du pouvoir d’achat.  En 2008 par exemple, le Revenu Disponible Brut global des ménages était de 1257 mds d’euros, soit environ 20.000 euros par habitant par an. Il existe cependant de nombreuses disparités régionales; en Ile-de-France, le RDB est de 24139 euros par habitant (top région RDB), tandis qu’il n’est que de 17259 en Nord Pas-de-Calais (pire région RDB). Le salaire net représente environ 50% du RDB en France (voir graphique ci-dessous), mais les disparités sont là aussi fortes ; de 58% en Ile-de-France à seulement 39% dans le Limousin.

Ok cool, ça c’est fait. Passons donc maintenant à (2) l’évolution de l’indice des prix à la consommation finale des ménages. Derrière cet intitulé barbare, se cache tout simplement l’inflation (entre 1,5% et 2% par an en France en moyenne). Et donc il ne nous manque plus que (3) l’évolution démographique ; selon l’INSEE le nombre de ménages augmente en France en moyenne de 1,2% par an depuis 1990. Read the rest of this entry »

les sentiments des Français vis-à-vis de l’argent.

http://www.planet.fr/actualites-le-rapport-complexe-des-francais-a-largent.662270.1557.html?xtor=ES-1-648594[Planet-a-la-Une]-20140722

Les Français seraient-ils moins méfiants vis-à-vis de l’argent ? C’est en tout cas ce que révèle une enquête réalisée par Sociovision dont RTL rapporte aujourd’hui les résultats. Si le rapport des Français à l’argent semble s’être apaisé, subsistent tout de même quelques tabous.

Si vous faites fortune, il est vous est visiblement déconseillé d’en faire état autour de vous. En effet, 67% des Français considèrent qu’il est mal vu d’afficher sa réussite ou sa richesse.

Selon la présidente de Sociovision interrogée par la radio généraliste, ce sont les traditions catholiques et marxistes de notre société égalitariste qui expliqueraient en partie ce sentiment de défiance à l’égard de l’argent.

En revanche, nous sommes 74% à considérer qu’il n’est pas choquant de dépenser beaucoup lorsqu’on en a les moyens (ce qui permet de relativiser ce scepticisme). De surcroît, 75% des Français pensent que la réussite financière n’est pas assez encouragée dans notre pays.

Côté fiscalité, une majorité (faible certes) comprend « tout à fait » que l’on puisse quitter le territoire pour des raisons fiscales. Ils sont en effet 55% à considérer qu’il est normal de vouloir s’exiler pour payer moins d’impôts. À l’instar des frontières hexagonales, Gérard Depardieu ne quittera visiblement pas le coeur des Français de sitôt..

90% des chômeurs ne dépensent rien pour leur recherche d’emploi

http://fr.locita.com/societe/90-des-chomeurs-ne-depensent-rien-pour-leur-recherche-demploi-113487/

Être sans emploi ne signifie pas être sans activité. Et dans notre contexte économique, les chômeurs doivent investir tout leur temps et aussi énormément du peu d’argent dont ils disposent. Qapa a interrogé plus de 7 00 000 demandeurs d’emploi pour connaitre les montants des frais qu’ils engagent chaque mois sur les principaux postes“. Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr

Les transports, un poste de dépenses importantes

Qui dit recherche d’emploi dit entretiens et qui dit entretien dit déplacement. Si quelques rares entretiens se font à l’heure actuelle par webcam, la majorité a encore lieu dans les bureaux des entreprises qui recrutent. Selon le baromètre Qapa du mois de mai 2013, chaque mois, les chômeurs dépensent entre 50 et 100 euros pour leurs déplacements dans le cadre de leur recherche d’emploi.

Pourtant, il existe des tarifs pour les chômeurs , comme la carte solidarité de la RATP ou le coupon gratuité transport qui permet d’utiliser les services du réseaux gratuitement à condition de justifier de ses ressources chaque trimestre. 21,4% connaissent vraisemblablement ces aides.

Barometre-Qapa-2013-transports-chomeurs

Moins de 20€ pour l’envoi des CV Read the rest of this entry »

Réveillez-vous et redescendez sur terre

http://strategies-et-influence.com/reveillez-vous.htm

C’est le titre d’un nouvel e-book dont voici l’introduction et la conclusion.
Cliquez sur le lien pour en connaître le plan et vous le procurer pour seulement 8 €

Introduction

Quel est le sujet de ce livre ?

C’est l’histoire d’une révolution souhaitée et qui aurait lieu dans nos esprits. C’est l’histoire de ce qui pourrait se passer, si demain, au lieu de penser et d’agir en référence à des principes abstraits, en nous servant d’opinions, de concepts, de croyances et de jugements, nous utilisions un langage concret décrivant au plus près ce qui se passe réellement dans nos vies quotidiennes. C’est l’histoire d’un monde dans lequel personne ne dirait plus : « Il fait froid », mais seulement « J’ai froid », d’un monde où aucun dialogue n’aurait lieu sans avoir préalablement précisé de façon la plus fine possible, quel sera le sujet du débat et le sens des mots employés.
Bref, l’histoire d’un monde où personne ne confondra plus les mots et les choses qu’ils désignent, où le mot chien ne mordra plus personne, et où on aura enfin compris que le mot bonheur n’a jamais rendu heureux personne.

Ce petit texte comprend trois chapitres : Read the rest of this entry »

Pouvoir d’achat : l’étonnante bourde de Que choisir

http://www.marianne2.fr/Pouvoir-d-achat-l-etonnante-bourde-de-Que-choisir_a213884.html?TOKEN_RETURN

L’UFC-Que Chosir publie une enquête sur « la vérité du pouvoir d’achat ». Le magazine de l’association de consommateurs disculpe l’euro comme principale source d’augmentation des prix et incrimine le manque de concurrence. Marianne revient sur les calculs de l’UFC. Pour déterminer le temps de travail nécessaire a l’acquisition d’un bien, l’UFC a choisi le Smic brut, nous lui préférons le salaire moyen d’un employé net de charges sociales. Et les résultats sont détonants.

qwrrty (Flickr - cc)
Combien de temps doit-on bosser pour se payer son pain quotidien ? Cette question de l’UFC dans son mensuel de janvier, qui ne se l’est pas posée ? Pour une baguette de 250 grammes, calcul l’UFC, un smicard devait travailler 5 minutes et 53 secondes en 2002, contre 5 minutes et 33 secondes en décembre 2011. Bref une baisse de 20 secondes de la quantité de travail nécessaire à l’acquisition d’un quart de kilo de pain. Si le résultat, une baisse, est contre intuitif, il est cependant confirmé par d’autres exemples de produits (riz, Chocolat en poudre, etc…). Read the rest of this entry »

Le pouvoir d’achat : Une des clés majeures de l’élection de 2012 ?

http://www.marianne2.fr/SlovarMarianne/Le-pouvoir-d-achat-Une-des-cles-majeures-de-l-election-de-2012_a399.html

L’UMP et le Président « pas encore candidat » sont assez discrets sur le thème du pouvoir d’achat. Et pourtant, une enquête d’IPSOS montre que les français sont inquiets ou en colère par rapport aux promesses non tenues du « Président du pouvoir d’achat » !

Le pouvoir d'achat : Une des clés majeures de l'élection de 2012 ?
Argument choc de 2007, l’amélioration du pouvoir d’achat par la formule magique du « travailler plus pour gagner plus » a disparu, tant à l’UMP qu’à l’Elysée. Car, comme l’expliquait Sylvain Lapoix sur Marianne2 en janvier 2009 : Pour quelques heures supplémentaires défiscalisées, on ce sont surtout les attributaires du bouclier fiscal qui ont fait la meilleure affaire. Read the rest of this entry »

Élysée 2012 Marine Le Pen, et maintenant, le pouvoir d’achat

http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/marine-le-pen-et-maintenant-le-pouvoir-d-achat-13-05-2011-1330310_324.php

 

Marine Le Pen, et maintenant, le pouvoir d'achatVendredi 13 mai, au siège du Front national, Marine Le Pen organise une conférence de presse consacrée aux questions de pouvoir d’achat. © Richard Pohl / Sipa

 

  • Par Jean-David Raynal
Click here to find out more!

« Halte au bla-bla! Des actes ! » Et des paroles… Marine Le Pen veut être la prochaine candidate du pouvoir d’achat. Et celle qui est désormais la favorite des ouvriers – elle recueille 36 % de voix parmi eux, selon un sondage Ifop – n’a pas fini d’en parler. Alors que le Parti socialiste est soupçonné d’abandonner les classes populaires, la patronne du Front national convoque, vendredi après-midi, une conférence sur ce thème, un mois après avoir dévoilé les grandes lignes de son programme économique. Pour détailler ses propositions ? « Non, ce n’est qu’un avant-goût. Il s’agit plutôt de parler de ce qui se passe actuellement, du pouvoir d’achat, de l’état de la France… », avance son service de communication.

Dans une vidéo postée à la mi-avril sur le site internet du Front national, Marine Le Pen livrait déjà, seule face à la caméra, la bande-annonce de son projet en faveur du pouvoir d’achat. Pas moins de sept minutes trente de discours – dont plus de trois consacrées à dénoncer « l’inaction presque criminelle » et les « annonces électoralistes » du gouvernement – pour quatre « mesures concrètes ». « Nous proposons la baisse immédiate de 20 % de la TIPP, la taxe sur l’essence, compensée par une vraie surtaxe des superprofits des grandes entreprises pétrolières et gazières. » Deuxième proposition : « Rétablir l’échelle mobile des salaires », autrement dit, indexer les revenus au cours de l’inflation. Troisième urgence, selon Marine Le Pen : « Revaloriser les petites pensions de retraite. » Dernière mesure applicable immédiatement : mettre fin au gel des revenus de la fonction publique, hormis les plus élevés.

« Elle en fait des tonnes » (Roland Cayrol) Read the rest of this entry »

Moins de croissance et de pouvoir d’achat au 1 er trimestre, selon l’Insee

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0201475375561-moins-de-croissance-et-de-pouvoir-d-achat-au-1-er-trimestre-selon-l-insee-187462.php

L’Insee a révisé légèrement à la baisse la croissance du premier trimestre. Le PIB a progressé de 0,9% et non de 1% comme annoncé mi-mai. Le pouvoir d’achat des ménages a décéléré par rapport à fin 2010. Mais les entreprises sont moins prises à la gorge et leur taux de marge se redresse très légèrement.

Ecrit par
Claude FOUQUET

Claude FOUQUET
Journaliste

Les optimistes y verront l ‘épaiseur du trait… les pessimistes, au contraire, que la reprise de l ‘économie française est moins bien assurée que certains le proclament. Quant au commun des mortels, il retiendra sans doute le fait que son pouvoir d’ahat a bien été moins dynamique au premier trimestre qu’au cours des derniers mois de l’année. C’est en effet la principale information qu’apporte ce matin la publication des résultats détaillés du PIB du 1er trimestre. Selon l’Insee en effet, celui-ci n’a progressé que de 0,9%, et non de 1% comme annoncé à la mi-mai. Rien de très dramatique pour l’avenir puisque ce niveau de croissance ne remet pas véritablement en cause les scénarios élaborés par les conjoncturistes et le gouvernement pour l’ensemble de l’année. Après un premier trimestre qui restera malgré tout exceptionnel, la croissance devrait en effet marquer le pas au deuxième trimestre (+0,2% selon la dernière note de conjoncture de l’Institut de la statistique) avant de se redresser sur la seconde partie de l’année et connaître des progressions de l’ordre de 0,5% aux 3e et 4e trimestres. Permettant à la croissance de progresser toujours à un rythme proche de 2,1% , soit une prévision proche de celle du gouvernement qui table, comme le FMI, sur une hausse du PIB de 2%. Read the rest of this entry »

Pouvoir d’achat et pratiques écologiques font bon ménage

http://www.latribune.fr/green-business/l-actualite/20110627trib000632447/pouvoir-d-achat-et-pratiques-ecologiques-font-bon-menage.html

Une étude, réalisée par Nantes Métropole auprès de 150 ménages, montre que ces derniers verdissent leurs comportements en fonction de leur pouvoir d’achat.

Copyright Reuters

Copyright Reuters Copyright Reuters

Peut-on changer les habitudes des ménages pour les rendre plus vertueuses d’un point de vue environnemental ? Peut-on influer sur leurs comportements quotidiens pour qu’ils émettent moins de gaz à effet de serre ? Des questions auxquelles a voulu répondre l’étude réalisée par la communauté urbaine Nantes Métropole et que publie en exclusivité « La Tribune ».

L’enquête, menée entre l’été 2010 et le printemps 2011 auprès de 150 ménages de l’agglomération nantaise, fait ressortir un enseignement majeur : la problématique du pouvoir d’achat est le premier des freins qui s’opposent à l’évolution des comportements. Les ménages évoquent aussi, dans une moindre mesure, « des situations laissant peu de marge de manoeuvre » ou encore « la force des habitudes », voire « le manque d’information ».

« Coach carbone » Read the rest of this entry »

Bernard Tapie : Nouveau « président du pouvoir d’achat » ?

« Fichés, surendettés et débancarisés » unissez-vous ! … sous la bannière de Bernard Tapie. C’est le sens de l’appel insolite que l’on peut trouver sur le site bernardtapie.com, fondé par Laurent Tapie en avril 2009

Sur ce site, on peut aussi lire la profession de foi du fondateur : « (…) Depuis la crise des subprimes, qui n’a épargné personne, il y a aujourd’hui, plus que n’importe quand depuis 20 ans, un véritable problème de pouvoir d’achat en France (…) » et précise t-il : « (…) Bernard et Laurent Tapie ont décidé d’unir leurs efforts (…) » et un peu des … 285 millions d’euros, attribués par une décision, qui pourrait valoir, à Christine Lagarde, le 8 juillet prochain, une éventuelle enquête de la Cour de Justice de la République, pour abus d’autorité. Read the rest of this entry »

« Nous avons fait des propositions pour revaloriser le pouvoir d’achat de nos salariés »

Publié le 12/06/2011 à 00:00


Jacques Guillot, DRH de l’enseigne Carrefour Market  / Photo DR

>> Les grévistes exigent une revalorisation salariale de 8 %. Comment réagissez-vous à cette revendication ?

À l’issue de nos négociations annuelles le 31 mai, nous avons fait une proposition qui permet de revaloriser le pouvoir d’achat de nos employés de 4 à 7 %. C’est un ensemble de mesures, composé d’une revalorisation de salaire de 2 à 2,5 %, de la mise en place de tickets restaurant et d’une remise sur achat de 10 % dans les magasins Carrefour. Nous estimons avoir fait un réel effort. Read the rest of this entry »

Incroyable mais vrai : notre pouvoir d’achat continue d’augmenter

 

Tous les secteurs économiques ont profité de l’embellie / Photo Claude EssertelTous les secteurs économiques ont profité de l’embellie / Photo Claude Essertel 

Économie. Selon l’Insee, les Français ont même puisé dans leur épargne pour maintenir leur consommation au-delà de la hausse du pouvoir d’achat. Et ce, dans tous les secteurs Read the rest of this entry »

Pas de baisse du pouvoir d’achat des Français

Contrairement à l’idée répandue, le pouvoir d’achats de nos compatriotes n’a pas fondu comme neige au soleil. C’est d’ailleurs ce que confirme l’INSEE en précisant que les Français n’ont pas hésité à prélever dans leur épargne afin de maintenir leur consommation, et ce, dans quelque domaine que ce soit.

La dernière enquête de l’institut précise que, si nos compatriotes ont pourtant la réputation d’être un des peuples européens les plus épargnants, ils n’ont malgré tout pas hésiter à consommer l’année dernière. Pas dans les grandes mesures, certes,  mais le constat fait tout de même état d’une chute des taux d’épargne de 0,5 points, ce qui constitue un seuil toujours assez élevé (16%) après plusieurs années consécutives de hausse. Read the rest of this entry »

Salaire mensuel à la traîne

La hausse du salaire mensuel de base (SMB) dans les entreprises de 10 salariés et plus a progressé moins rapidement en 2010. Elle est de 1,8% contre 1,9% en 2009.

Selon une étude du ministère du Travail publiée mercredi 15 juin, la hausse du salaire mensuel de base (SMB) dans les entreprises de 10 salariés et plus a progressé moins rapidement en 2010. Elle est de 1,8% contre 1,9% en 2009.  Mais les disparités ont été fortes entre des secteurs comme le commerce alimentaire, nettement touché, et d’autres comme les transports, qui ont mieux tiré leur épingle du jeu.
Par ailleurs le gain du pouvoir d’achat lié à ce salaire a été fortement rogné en 2010 par une inflation soutenue, sa progression se limitant à 0,2%, après +1% en 2009, souligne une étude du ministère du Travail publiée mercredi. Au total, le SMB a ralenti dans environ une branche professionnelle sur deux.

Certains secteurs plus touchés que d’autres

La moindre progression a concerné le secteur du « nettoyage, manutention, récupération et sécurité » (+1,2% en 2010, après 2,3% en 2009). Le ralentissement a touché plus fortement les ouvriers qui constituent les deux-tiers des salariés de la branche, souligne l’étude. Read the rest of this entry »