Archive

Posts Tagged ‘Changer le monde’

Nous sommes tous des gamins pourris gâtés, égoïstes et prétentieux

http://www.economiematin.fr/news-societe-critique-coup-gueule-enfant-gate?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2014-10-04

NDLR : je ne sais pas qui est ce Jack Use, pas Zola certainement, mais moi qui me croyais un peu provocateur et jusqu’au-boutiste, je suis battu à plates coutures. Bravo Monsieur Use, dommage que vous ayez mis un masque d’anonymat sous ces belles paroles… qui seraient un beau programme dans l’idéal, et mécontenterait tout le monde dans la réalité. A quand un groupe de pression avec ce programme ?

OPINION

Vous, nous, ils… tout le monde. Tous des gamins pourris gâtés qui veulent tout tout de suite sans rien donner en échange. Qui estiment que tout leur est dû. Qui croient que leur seule présence sur terre justifie toutes leurs actions et leurs prétentions. Qui se cachent derrière des acquis d’un autre siècle, d’une autre éternité, sans comprendre que tout change, aujourd’hui plus vite que jamais.
Les gamins pourris-gâtés sont les politiciens, les énarques, les Maîtres du monde, qui décident sans connaissance de cause du comment et du pourquoi. Qui cherchent à faire des « économies budgétaires » un peu partout sans comprendre que le premier déficit de l’Etat ce sont eux. Eux, qui ont fait de la politique non pas la vocation du travail pour le Bien Commun mais un statut : « je suis Député », « je suis Sénateur »…
Vous voulez des économies ? Supprimez le Sénat, supprimez les privilèges, réorganisez la République, l’Etat. Accordez-vous un salaire minimum : 2000 euros nets et tickets restos, pas de cantine… voir pas de salaire du tout si vous avez un autre travail. Et que l’absentéisme soit sanctionné, que toute faute grave soit sanctionnée, que le député puisse être déchu aussi facilement qu’il peut être élu, par vote populaire. On parie qu’aux élections se présenteront des gens qui ont des idées et l’envie de les réaliser ?

Les gamins pourris gâtés sont les patrons, les millionnaires, les milliardaires, qui en veulent toujours plus : plus d’argent pour leur salaire, plus d’argent pour leur boîte, plus d’aides par l’Etat. Qui en période de crise disent « c’est la faute aux impôts trop élevés » et qui en période de croissance se pavanent de leur réussite. Ceux qui gagnent, en un an, ce que les ouvriers de leurs usines espèrent gagner au Loto.
Vous voulez de l’argent pour investir, pour la recherche, pour l’innovation ? Réduisez votre salaire à des niveaux raisonnables et mettez les quelques millions d’euros ainsi trouvés dans de nouveaux projets. D’ailleurs, pourquoi ne pas limiter le salaire à, disons, 300 000 euros par an ? Qui n’arriverait pas à vivre bien avec une telle somme ? Attention, pas une taxe à 75% bizarre ou je ne sais quel tour de passe-passe. Une loi qui dit simplement « Tous salaires, primes et bonus confondus, une personne ne peut toucher plus de 200 000 euros ». Vous allez voir que l’entreprise va rapidement en trouver du cash
Les gamins pourris gâtés sont les syndicats qui se battent pour des droits acquis il y a plus de 50 ans, à une autre époque. Qui ne se rendent pas compte que la société a changé, que le travail a changé, que le monde a changé. Qui ne veulent pas donner de droits aux autres parce que ça touche leurs droits. Mais de quel droit ?
Les gamins pourris gâtés sont les gays, lesbiennes, trans… toute la communauté LGBT qui espère que par un miracle divin elle va changer 5000 ans d’histoire au bas mot en 5 minutes. La lutte est justifiée, elle doit continuer. Mais l’abolition de l’esclavage s’est faite en plus de cent ans et a culminé avec la Guerre de Sécession… Le racisme ? encore présent aujourd’hui malgré l’Apartheid et des personnages tels que Mandela. On ne change pas la culture en 50 ans, il faut au moins une génération. Et il faut l’accepter.

Read the rest of this entry »