Archive

Posts Tagged ‘entreprises’

Médias sociaux : pourquoi les entreprises ont du mal ?

http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/high-tech-medias/internet/221164365/medias-sociaux-pourquoi-entreprises-ont-mal?goback=.gde_1416777_member_209587499

LE CERCLE. Quelques entreprises commencent à acquérir une véritable courbe d’expérience dans l’usage des médias sociaux. Une majorité d’entre elles n’en sont qu’à des expériences limitées, ou n’ont pas encore fait le grand saut. Force est de constater que la plupart des entreprises rencontrent des difficultés à appréhender ces nouveaux espaces d’expression et leurs règles propres. 4 grandes raisons à cela.

Je lis trop souvent des propos tels que « mais elles n’ont rien compris à leur marché », « elles ne se rendent pas compte que le monde change », « elles vont devenir des repoussoirs pour les Gen Y »…, propos qui stigmatisent les entreprises, mais surtout induisent que la transformation est facile alors que c’est d’une vraie transformation d’entreprise dont il s’agit, pas d’une simple révision de ses habitudes de communication, contrairement au web ou au mail. Je vois 4 divergences essentielles entre les entreprises et les médias sociaux.

L’inversion du sens des flux d’information

Les entreprises sont traditionnellement organisées pour gérer des flux d’informations sortants : campagnes de communication, communiqués de presse, discours, brochures… Des services internes dédiés, aidés de prestataires spécialisés, vont décider des messages appropriés aux objectifs (c’est la stratégie de communication), définir le contenu et le style (c’est-à-dire la création), organiser la diffusion (le plan média), dans une logique essentiellement de puissance et de répétition (le fameux GRP, pour ceux à qui cela parle), en s’appuyant sur les grands canaux de communication.

La différence de tempo

Conséquence de la situation évoquée plus haut, les entreprises ont une totale maîtrise du calendrier de diffusion, tant qu’il s’agit de messages sortants : peu importe si les délais initiaux ne sont pas tenus, si les différentes étapes de validation s’éternisent. À moins qu’il ne s’agisse de communiquer sur un événement particulier, le rythme de la communication est celui de l’organisation et la préparation de ces messages.

La difficile posture de la justification

Les entreprises qui sont présentes sur les médias sociaux travaillent sur deux fronts : premièrement, et c’est le volet le moins difficile, prendre l’initiative des sujets, susciter les échanges, par exemple en créant des plates-formes dédiées (ex. le blog d’entreprise), ou en ouvrant des espaces ad hoc (page Facebook). Deuxièmement, les entreprises agissent en posture réactive, suite aux échanges initiés par les internautes, et c’est là une contrainte supplémentaire.

Le rationnel contre l’émotionnel

L’entreprise et l’internaute vont très rarement échanger sur un registre identique. Ce décalage, induit par la différence dans le ton et dans les arguments utilisés, va souvent tourner au désavantage de l’entreprise. En effet, l’internaute réagit à une situation personnelle, donc fortement empreinte d’émotions, avec parfois des sentiments forts : exaspération, déception, colère, injustice… Read the rest of this entry »

Les entreprises adoptent en masse les réseaux sociaux

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202243979847-les-entreprises-adoptent-en-masse-les-reseaux-sociaux-358317.php

Les réseaux sociaux sont entrés dans les moeurs. Selon le « Global Social Media Check-up », une étude réalisée au niveau mondial par l’agence Burson-Marsteller sur les 100 premières entreprises du classement Fortune, 87 % des grandes entreprises utilisent aujourd’hui au moins un réseau social. Le chiffre est en légère augmentation par rapport à l’an dernier (84 %) mais il cache surtout une utilisation accrue : 70 % des entreprises animent quotidiennement leur présence sur Facebook, Twitter ou YouTube. « On assiste à une segmentation des outils, note Maxime Drouet, directeur exécutif et responsable du département digital chez Burson-Marsteller France. Facebook est surtout utilisé à des fins marketing, pour offrir des goodies ou organiser des jeux-concours, par exemple  ; et Twitter dans une logique de relations publiques, pour aller chercher des leaders d’opinion. » Read the rest of this entry »

Réseaux sociaux et emploi : LinkedIn privilégié à 93% par les recruteurs La suite sur Clubic.com : Réseaux sociaux et emploi : LinkedIn privilégié à 93% par les recruteurs

http://pro.clubic.com/blog-forum-reseaux-sociaux/linkedin/actualite-500954-reseaux-sociaux-emploi-linkedin-privilegie-93-recruteurs.html

Partager cette actu
Jobvite sondage

Selon une étude publiée par le site Jobvite, LinkedIn est le réseau social le plus plébiscité par les recruteurs lorsqu’il s’agit de s’informer sur des candidats potentiels. Le réseau social professionnel se situe loin devant Facebook et Twitter.

Ce n’est sans doute pas un hasard si cette étude, commandée et mise en ligne par le site Jobvite, apparaît sur la Toile alors que les rumeurs autour de Facebook et des offres d’emploi s’intensifient. Ce qui semble acquis, c’est que LinkedIn a aujourd’hui une longueur d’avance face à la concurrence lorsqu’il s’agit pour les recruteurs de s’informer sur les candidats à un emploi. Mais quoi de plus normal, dans le fond, pour un réseau social professionnel ?

L’étude met en avant qu’aujourd’hui, les réseaux sociaux font partie de la stratégie de travail de 92% des personnes évoluant dans le milieu du recrutement. Un chiffre en évolution constante ces dernières années : il était de 82% en 2010 et de 89% en 2011. Read the rest of this entry »

L’usage des réseaux sociaux dans les entreprises

http://culture-rp.com/2012/02/21/l%E2%80%99usage-des-reseaux-sociaux-dans-les-entreprises/#more-8783

Afin de mieux comprendre l’impact des médias sociaux sur l’activité professionnelle, la Cegos (leader international de la formation professionnelle) et son Observatoire ont mené une enquête auprès de 1 200 salariés et 300 responsables de réseaux sociaux dans les entreprises.

Un usage des réseaux sociaux réservé au domicile car jugé chronophage sur le lieu de travail
Le premier volet de l’enquête révèle que les salariés sont très présents sur les réseaux sociaux, surtout les plus jeunes, et que Facebook domine largement dans les usages (61% des salariés déclarent détenir et utiliser un compte Facebook, 9% un compte Viadeo et 6% un compte Linked In) Toutefois, l’usage des réseaux sociaux reste réservé à la sphère privée car près de 41% des connexions s’effectuent au domicile des salariés, tandis que 55% d’entre eux déclarent ne jamais se connecter depuis leur lieu de travail. Les préjugés concernant l’usage personnel des réseaux sociaux sur le lieu de travail n’auraient finalement pas lieu d’être puisque 18% des salariés considèrent que l’usage des réseaux sociaux a une incidence négative sur la gestion du temps de travail.
A l’inverse, près d’un tiers des salariés estime que les réseaux sociaux ont une incidence positive sur l’accès à l’information.

Même en l’absence de règles, les salariés s’auto-disciplinent

Autre enseignement de cette étude, 80% des salariés expliquent ne pas avoir de crainte vis-à-vis de leurs employeurs lorsqu’ils s’expriment sur les réseaux sociaux.  Selon Philippe Gérard, responsable des formations digitales chez Cegos, « si les salariés n’ont pas peur de s’exprimer, c’est sans doute parce qu’ils ont tendance à s’auto-discipliner (…). Les salariés sont en réalité plus prudents que ce qui leur est demandé ». Ce d’autant que seuls 13% d’entre eux déclarent connaître l’existence d’une charte ou de règles au sein de leur entreprise qui précisent la manière de s’exprimer sur les réseaux sociaux. Read the rest of this entry »