Archive

Posts Tagged ‘influence’

Le jeu subtil du marketing d’influence

http://www.e-marketing.fr/Marketing-Magazine/Article/Le-jeu-subtil-du-marketing-d-influence-41769-1.htm

Marketing Magazine N°154 – 01/12/2011 – Amelle Nebia

C’est l’expression tendance. Le marketing d’influence est l’objet de toutes les discussions. Cette stratégie de communication subtile s’impose aux marques face à l’exigence de transparence et d’immédiateté née du Web. Quels sont ses mécanismes d’action?

L’influence n’est pas, en France, une notion économiquement correcte. Elle fascine autant qu’elle inquiète. On imagine des secrets d’alcôve, des intrigues complexes et des manipulations en tous genres. Pourtant, cette démarche, qui consiste à persuader les consommateurs, sort de l’ombre. Le marketing d’influence a déjà son forum: la seconde édition du Hub Forum a eu lieu les 6 et 7 octobre (avec un nombre de visiteurs multiplié par trois, ce qui prouve le succès de cette tendance), ses best practices (avec l’exemple, souvent cité, de VitaminWater), ses spécialistes… Il a aussi ses adeptes! Mercedes Erra, présidente d’Euro RSCG Worldwide, ne soulignait-elle pas devant le Hub Forum l’enjeu essentiel de l’influence? «L’influence ne se cantonne pas aux médias de masse et aux discours de personnalités. La vraie et belle influence est vaste, puissante. Mais surtout elle donne du sens, elle apporte une vision, elle est utile. » Car l’annonceur doit aujourd’hui apporter des preuves concrètes de ce qu’il déclare et faire preuve de moralité dans ses relations avec son environnement. Read the rest of this entry »

Guide de l’influence

Amélie NEBIA dans http://www.e-marketing.fr/Marketing-Magazine/Article/Le-jeu-subtil-du-marketing-d-influence-41769-1.htm

dit :

Au-delà de la communication, ce qui restera, c’est l’influence, se plaît à rappeler l’organisateur du Hub Forum, Vincent DucreyAuteur du Guide de l’influence aux éditions Eyrolles et conseiller internet de l’Elysée. .C’est bien le digital qui donne ses lettres de noblesse au mécanisme, car la transparence du Web ne peut flirter avec l’obscur. Investir le champ digital est moins une question de ROI que de «RONI», pour «retour sur non investissement» », confirme-t-il à destination de ceux, encore très nombreux, qui n’ont pas pris le virage de la Toile. Tout en ajoutant « Le buzz est mort, vive l’influence! » Car, à ses yeux, buzzer n’équivaut pas à influencer