Archive

Posts Tagged ‘influencer’

Tous nos produits en affiliation !

L’Analyse Relationnelle est notre méthode ; elle existe depuis plus de quarante ans et a été implantés dans un grand nombre d’entreprises depuis.

Elle est maintenant disponible aux particuliers aussi bien qu’aux entreprises, sous la forme de stages, de livres, e-books, serious game… et diverses opérations concrètes. La plupart des éléments théoriques et textuels se trouvent dans ce blog, mais si vous voulez voir les affiliations que nous proposons et que vous êtes intéressés à devenir affilié, alors allez visiter notre site des affiliations :

Nous vous conseillons particulièrement d’examiner le mini-stage appelé entretien dirigé ou entretien d’influence qui vous apprend rapidement et simplement à faire changer d’avis les gens en moins de 15 minutes. C’est la meilleure porte d’entrée pour commencer à comprendre la méthode.

influencer, faire changer d'avis, persuader

Très riche en apprentissage, accompagné d’un animateur de l’AR, vous progressez rapidement dans cette technique utile au quotidien. Pour une mise de fond modeste de 60 € (jusqu’au 31 décembre 2012) vous recevez 30 € de commission chaque fois que vous nous apportez un nouveau stagiaire.

La Stratégie de l’Illusionniste, ou l’art de manipuler les consciences pour mieux convaincre

Les Éditions de L’Alambic annoncent la parution d’un nouveau livre atypique écrit par un illusionniste qui dévoile des techniques de persuasion largement méconnues du grand public.

Intitulé « La Stratégie de l’Illusionniste ou l’art de manipuler les consciences pour mieux convaincre », ce livre explique comment, à l’aide d’astuces psychologiques savamment employées, et une grande maîtrise de la mystification, les illusionnistes sont capables de nous persuader qu’ils accomplissent des miracles sous nos yeux.

L’auteur révèle ainsi les techniques mentales et les qualités personnelles que ces artistes développent depuis la nuit des temps pour provoquer en nous l’étonnement, la surprise et même parfois la fascination. Détournement d’attention, suggestion, contrôle de la perception, maîtrise de soi, adresse manuelle ou encore éloquence, autant de compétences qu’on retrouve à la base de nombreux tours de magie, mais qui peuvent aussi se montrer déterminants dans bien des domaines professionnels. L’auteur décrypte d’ailleurs étape par étape un exemple d’approche commerciale utilisant les méthodes de persuasion tirées de l’art des illusionnistes. Read the rest of this entry »

Citations de l’art de manipulation, de Edmüller et Wilhelm

1. Ne faites pas l’erreur d’établir des généralités sur les individus à partir d’un comportement que vous observez comme : « C’est vraiment un râleur » ou «Qu’est-ce qu’il peut être susceptible ! ». En caractérisant ainsi les individus etn en les jugeant par avance, vous influencez toutes vos perceptions et vous ne remarquez que ce qui tend à confirmer que votre interlocuteur est un râleur ou un hypersensible. (p 14)

2. Nombreux sont les gens qui ont le sentiment que s’ils commencent par poser des questions avant de formuler leur propre point de vue, ils ne pourront a ros plus s’imposer dans la conversation. C’est précisément le contraire : en posant des questions, vous augmentez vos chances d’établir une relation positive avec votre interlocuteur et d’atteindre votre objectif…. » (p 24) Read the rest of this entry »

L’art de la manipulation, de Edmüller et Wilheim

 

L’ART DE LA MANIPULATION
Andreas EDMÜLLER et Thomas WILHELM
Ixelles éditions, 2011, 11,90 €

Encore un livre sur la manipulation, sujet semble-t-il à la mode, mode encore renforcée par celle du mentalisme, (télé oblige), qui n’est finalement qu’un ensemble de techniques préparatoires à la manipulation.

Ces deux auteurs allemands n’en sont pas à leur coup d’essai puisqu’ils ont déjà publiés sur le même sujet deux ouvrages :
– La manipulation, l’art d’influencer à votre portée, Ixelles, 2009
– la Manipulation, Théorie + Training, Ixelles, 2010.
Nous nous sommes d’ailleurs inspiré de ces livres pour créer POLEMIOS®, principalement la création de certains stratagèmes.
C’est dire si, parmi les nombreux livres sur la manipulation, que ceux-ci ont droit à notre respect. Read the rest of this entry »

L’AR au service des compagnies d’assurance

Introduction méthodologique :

Comment adapter nos stages à un type d’entreprises
L’enseignement de l’Analyse Relationnelle peut être généraliste quand il s’adresse à des individus en particulier à qui nous donnons des moyens nouveaux pour maîtriser leur environnement, ou bien quand il s’applique à des domaines d’activité particulier ou à résoudre un problème spécifique : conflits avec une personne, objectif précis et particulier…
Mais, quand nous organisons des stages d’entreprises, chaque fois que nous changeons de domaine d’activité, nous devons faire une adaptation de la méthode à l’entreprise concernée.
Ainsi, on peut dire qu’il n’y a pas deux stages d’entreprise semblables.
Le travail d’adaptation est nécessaire pour chaque type d’activité pour au moins deux raisons :

– d’une part, il est rare que les stagiaires d’entreprise aient besoin d’un stage complet.
Par exemple un visiteur médical qui n’est pas un vendeur, au sens strict du terme, un inspecteur d’assurances qui ne vend pas non plus mais doit posséder un certain ascendant sur ses contacts agents, n’auront pas besoin des mêmes compétences que le vendeur en porte à porte, le vendeur d’automobiles, ou encore un télévendeur.
Mais toutes nos formations en entreprises sont orientées efficacité plus que développement personnel ; Read the rest of this entry »

La grande et petite histoire de la naissance de l’AR

L’Analyse Relationnelle (ou AR) est une méthode pragmatique permettant à tout un chacun d’améliorer son efficacité relationnelle.
J’ai créé cette méthode à partir de l’observation, puis de la modélisation, des personnes réussissant presque tout ce qu’elles entreprennent, (et aussi de ceux qui réussissent souvent à échouer). Grâce à cela, notre équipe est parvenue à créer une grille d’analyse permettant de définir, avec précision, quelles sont les compétences que chaque personne doit acquérir pour améliorer ses résultats, et cela quels que soient ses objectifs.

En tant que tel, l’AR s’adresse tout particulièrement aux entreprises, aux commerciaux et aux managers.
L’AR existe maintenant depuis les années 1975 et a été introduite dans un grand nombre d’entreprises. Mais ce que l’on sait moins c’est qu’elle a vu le jour au sein des laboratoires pharmaceutiques.
Laissez-moi vous raconter la petite histoire de la naissance de l’AR.
Read the rest of this entry »

La Sémantique Générale

La Sémantique Générale a été inventée dans les années 1930 par le comte polonais Alfred KORZYBSKI. Il faudrait un livre entier pour décrire sa méthode de pensée et les utilisations que l’on peut en faire dans la vie quotidienne.
Dans le cadre de ce court manuel, nous nous contenterons de faire référence à une idée phare de sa méthode : l’opposition Carte et Territoire. (Dont Houellebecq n’est nullement l’inventeur, disons-le haut et fort).
De quoi s’agit-il ? Nous raisonnons tous les jours en utilisant deux types d’éléments cognitifs : nos pensées, croyances, opinions et jugements d’un côté (nos cartes) et nos comportements de l’autre (le territoire).
Pour parler de ce que nous faisons tous les jours, nous nous servons des ‘cartes mentales’ qui sont, quelque part, dans nos esprits. L’ennui est que ces cartes, qui ne sont que des abstractions nous apparaissent la plupart du temps comme des réalités, qui viennent masquer ce qui se passe réellement. Autrement dit, notre culture même nous prédispose à croire que la réalité est dans nos interprétations, et non pas dans ce que nous faisons.
Pour paraphraser De Saussure, l’inventeur de la linguistique moderne, c’est comme si nous pensions que le portrait ou une photo de notre fiancée est plus réel que la fiancée elle-même, assise à côté de nous.
Ce que KORZYBSKI énonce d’une façon qui fait rire les stagiaires : le mot chien ne mord pas.
Pour revenir à POLEMIOS®, ce jeu relationnel, nous apprend que si nous restons au niveau des cartes, et des façons abstraites et généralisantes de poser la polémique, celle-ci ne peut avoir de solutions, elle est sans fin et génère des conflits. Read the rest of this entry »

La technique du bélier

Coleman dans : « Cultiver l’intelligence relationnelle » ([1]) dit que la seule activité de nos cerveaux, quand nous sommes au repos, est « de ressasser les évènements de notre vie sociale ».

C’est pourquoi il semble que nous ayons des avis sur tout ou presque, et des avis auxquels nous tenons, car nous croyons qu’ils font partie de ce que nous nous entêtons à appeler notre Moi. Il suffit d’écouter et d’observer des amis parlant politique à la fin d’un repas – la fin des repas est un moment propice pour l’observation car les esprits sont suffisamment échauffés par la nourriture et l’alcool pour caricaturer les relations antagonistes et envenimer les polémiques -, il suffit donc d’une observation attentive pour constater qu’il n’arrive (presque) jamais que deux personnes en désaccord sur un point finisse par s’entendre après quelques minutes, voire quelques heures, de dispute. Read the rest of this entry »