Archive

Posts Tagged ‘Internet’

Comment se servir des réseaux sociaux pour booster sa campagne ?

http://tousnosprojets.bpifrance.fr/Marche-du-crowdfunding/Actualites/Comment-se-servir-des-re-seaux-sociaux-pour-booster-sa-campagne#.VXFmtEb_Y_g

Lorsque l’on lance une campagne de financement participatif, il est indispensable de réunir une large communauté autour de son projet. Et c’est grâce à une campagne de communication agressive que le porteur réussira à atteindre son but. Heureusement, aujourd’hui, il n’est pas nécessaire d’être expert en communication pour y arriver, des outils existent pour se faire connaître du plus grand nombre : les réseaux sociaux. Mais comment s’en servir le plus efficacement possible pour booster sa campagne de financement participatif ?

1) Pourquoi se servir des réseaux sociaux ?

Avec l’arrivée à maturité  d’internet, les réseaux sociaux sont utilisés par une très large communauté. Facebook par exemple est utilisé par près d’une personne sur cinq dans le monde et Twitter par 284 000 000 de personnes selon les chiffres de Novembre 2014. Ces deux réseaux sont les plus utilisés, ils permettront au porteur du projet, s’il est actif de toucher un maximum de monde. De plus, une actualité originale peut vite devenir virale étant donnée l’étendue de la communauté d’utilisateurs. En effet, une campagne relayée par un contributeur, touchera, potentiellement, l’ensemble des personnes avec qui il est en relation.

Ces personnes pourront relayer la campagne à leur tour et toucheront encore plus de monde provoquant ainsi un effet boule de neige qui fera connaître la campagne de financement participatif à une communauté très large.

Hormis les deux géants américains d’autres réseaux sociaux sont importants dans la bonne conduite de la collecte.

  • Youtube par exemple peut être un réseau efficace pour partager la vidéo de présentation du projet. Une vidéo réussie sera relayée par de nombreuses personnes, et même par certains médias !
  • Linkedin, en tant que réseau professionnel pourra porter l’attention de certains investisseurs ou entrepreneurs sur le projet.
  • Google + enfin permettra de référencer l’actualité du projet dans le moteur de recherche Google ce qui permettra de trouver la campagne plus facilement et donc d’en augmenter son audience.

Les autres réseaux sociaux comme Tumblr ou instagram ne sont pas non plus à négliger car ils apportent tous une audience supplémentaire à la campagne de financement participatif. De plus, tous ces outils de communication sont gratuits, alors pourquoi s’en priver ?

2) Comment se servir efficacement des réseaux sociaux ?

Si le porteur de projet est assez libre de choisir ce qu’il publie sur ses réseaux, il y a quand même quelques codes à respecter. D’abord, la publication de l’actualité du projet doit être très régulière pour se rapprocher des contributeurs et leur rappeler qu’ils n’ont pas donné à un robot mais à une vraie personne.

Il est ensuite conseillé de mettre des images qui attirent l’œil dans ses publications. En effet, la plupart des actualités seront noyées dans la masse d’informations. Pour éviter cela, il faut qu’elles sortent du lot et une photo ou une illustration donne plus envie de s’y arrêter qu’un post nu.

Enfin, solliciter sa communauté peut être très utile pour se rapprocher d’elle. Poser des questions ou lui demander son avis sur l’orientation du projet lui montrera qu’au delà du simple remerciement sous forme de contrepartie, le contributeur est impliqué dans le projet.

Pour terminer, il faut savoir que l’entretien et le développement de sa communauté sur les réseaux sociaux est un travail de tous les jours ! Une actualité de temps en temps ne suffira pas. Et même si ce travail est fait correctement, il ne sera pas suffisant. L’organisation d’un événement par exemple ou la préparation de l’après-campagne seront aussi à prévoir.

10 stats Inbound Marketing à tomber de votre chaise

http://ludismedia.com/10-stats-inbound-marketing-infographie/

Dans mon article précédent, je vous ai parlé d’inbound Marketing, tout en chiffres. Pour faire suite à cette publication, j’ai demandé à mon collègue Kaven Murray de nous créer un visuel plus attrayant qui nous permettrait de mieux envisager les données dans leur ensemble.

Étant des marketeurs, nous pouvons être créatifs et intuitifs tout en étant rationnels et stratégiques. L’objectif étant de pouvoir prendre des décisions plus éclairées, et répondre à des objections du type, «mais ça ne marche pas ça» ou des «non non, pas besoins de bloguer tous les jours» basées souvent sur des expériences personnelles et des perceptions que nous nous faisons nous même de nos produits ou services.

Ces données sont issues de plusieurs études combinées, et résument bien le paysage du Inbound marketing de nos jours.

Si comme moi, vous préférez les chiffres aux devinettes, cette infographie répondra certainement à quelques questionnements

Read the rest of this entry »

Le saviez-vous ? Internet a été imaginé par un Belge en…1934 !

http://www.planet.fr/technologies-le-saviez-vous-internet-a-ete-imagine-par-un-belge-en1934.651363.29339.html?xtor=ES-1-648593[Planet-a-la-Une]-20140703

Paul Otlet, bibliographe à l’origine de la classification décimale universelle, avait publié en 1934 les plans d’un projet de réseau de communication ultra-connecté et surdéveloppé. Le Belge avait imaginé les prémices de l’Internet. Son travail a hélas été détruit par les Nazis en 1940.

©Dessin Paul Otlet

Le Festival de la Science, lequel a récemment eu lieu à New York, a permis d’en savoir un peu plus sur la naissance d’Internet. Si les Américains en sont à l’origine dans la réalisation, c’est un Belge qui a eu l’idée originale en… 1934 !

Le « Mundaneum », un réseau de communication mondial

Paul Otlet, bibliographe belge, aurait été le précurseur d’Internet. Dès 1934, il a publié de nombreux schémas et plans, lesquels représentaient un réseau de communication très sophistiqué permettant de connecter les consoles (ordinateurs) et les téléphones entre eux partout à travers le monde. Le bibliographe avait même intitulé son projet le « Mundaneum ». Le hic, les Nazis ont, en 1940, brûlé les travaux du chercheur, à qui nous devons également l’invention de la classification décimale universelle.

Ce sont les recherches d’Alex Wright, auteur d’un livre sur le recueillement et la classification des informations, qui ont permis de remonter aux croquis de Paul Otlet et son invention : l’Internet.

Pour mettre en place un tel système, le chercheur envisageait d’expérimenter ce réseau à l’aide des libraires. Ces derniers étaient supposés envoyer des pages de lecture à l’aide de signaux télévisés : cette idée est l’ancêtre de l’ebook, le livre numérique !

Internet : les 10 sites les plus consultés au travail

http://www.planet.fr/dossier-de-la-redaction-internet-les-10-sites-les-plus-consultes-au-travail.594729.1565.html?page=0%2C3

Selon une étude publiée jeudi par Olféo, un employé passe en moyenne 1h48 par jour sur internet. La moitié de ce temps, l’usage d’Internet est consacré au loisir plutôt qu’au travail. Planet.fr vous propose de découvrir les 10 sites les plus consultés au travail.

1 Facebook

Sans grande surprise, le réseau social Facebook arrive en tête des sites les plus consultés.

L’étude conduite par Olfeo précise que le temps passé par les employés à surfer sur le web au lieu de travailler entraine une chute de productivité de 14% pour les entreprises. Toujours selon cette étude, le développement du Wifi au sein des entreprises serait responsable de l’augmentation du temps passé sur Internet par les salariés. En effet, « Le WiFi est le mode de connexion privilégié pour accéder aux actualités, aux réseaux sociaux et à la messagerie. » constate Alexandre Souillé, président d’Olfeo. Ainsi, au lieu de lire les mails sur son écran d’ordinateur, l’employé utilise discrètement son téléphone.

Internet en France en 2011 : 11 infographies qui comptent

http://www.netpublic.fr/2011/12/internet-en-france-en-2011-11-infographies/

Peut-on résumer l’année 2011 pour l’Internet en France en infographies ? Certainement pas. Dans la valse des chiffres et statistiques publiées en 2011, NetPublic a retenu 11 infographies qui comptent et offrent un panorama des pratiques connectées d’aujourd’hui… De quoi illustrer des présentations ou mieux saisir quels sont les enjeux du Web qui se dessine jour après jour et surtout des internautes et mobinautes de notre pays. En complément, voir notre article : 11 infographies sur les réseaux sociaux en France en 2011.
Facebook en France vs. États-Unis

Facebook est devenu au 3e trimestre le réseau social grand public le plus utilisé en France. Début juillet 2011, l’agence Media Ventilo publiait une infographie comparative sur Facebook USA vs. France avec une brève analyse des marques présentes, du paysage des internautes utilisateurs (temps passé, âge, sexe…).

Infographie Facebook en France

Le jeu vidéo en France Read the rest of this entry »

L’éducation, clef de la désintox aux nouvelles technos?

Depuis quelques années, on voit apparaître des expériences de “sevrage numérique temporaire“. Très récemment, plusieurs initiatives sont allées dans ce sens dans le monde scolaire et ont fait débat. En parallèle et au même moment sont publiés des avis qui invitent le monde scolaire à faire encore plus pour les technologies. Ainsi l’initiative de l’association Pasc@line ou encore celle de l’UNESCO s’inscrivent-elles dans ce projet, comme bien d’autres précédentes. Read the rest of this entry »

Fin du monde, cancer : les sectes utilisent le Net

mercredi 15 juin 2011

Les dérives sectaires font aussi florès sur la Toile. Attention aux groupes annonçant la fin du monde en 2012 ou vantant les traitements alternatifs aux cancers.

Un quart des Français auraient déjà été approchés par une secte et 500 000 personnes seraient actuellement « happées » par l’une d’elles. Ce sont les estimations publiées par la mission interministérielle de vigilance et de luttes contre les dérives sectaires (Miviludes), dans un rapport qu’elle remet aujourd’hui au Premier ministre.Cette année, la Miviludes met en garde contre deux dérives. Tout d’abord, le retour annoncé d’une énième fin du monde qui, cette fois-ci, interviendrait le 21 décembre 2012. La date aurait été établie à partir de l’hypothétique fin du calendrier maya. « Une fantaisie de plus », selon l’université autonome du Mexique. Selon l’historien Luc Mary, depuis la fin de l’empire romain, il s’agit de la 183e fin du monde programmée. Read the rest of this entry »