Archive

Posts Tagged ‘mensonge’

Seuls 3% des français comprennent les hommes politiques quand ils parlent d’économie

http://www.economiematin.fr/news-seuls-3-francais-comprennent-hommes-politiques-economie?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2014-11-17

NDLR : quand on vous dit que c’est un problème de langage ! Oui, mais le langage obscur des politiques est une excellente façon de cacher leurs incompétences tout en se montrant compétents et savants. Ainsi, les hommes politiques peuvent dire sans mentir : nous vous expliquons tout, nous ne vous cachons rien, tout en sachant qu’il ont créé ainsi un rideau de fumée pour cacher… qu’ils ne comprennent pas toujours ce qu’ils viennent de dire.

L’économie est une matière difficile à expliquer au grand public : même si Economie Matin vous propose chaque jour de lever le coin du voile le plus simplement possible, l’information économique en elle-même reste complexe à appréhender.

Un intérêt marqué pour l’économie

C’est l’enseignement de l’étude de Martin Fournier, enseignant-chercheur à l’Université de Lyon 2 qui a présenté durant les conférences lyonnaises des Journées de l’Économie, a présenté les résultats de son étude sur la compréhension des enjeux de l’économie par les Français au travers des médias. Le résultat est sans appel : si 53% des personnes interrogées indiquent s’intéresser à l’économie, 45% des sondés précisent aussi être incités à se désintéresser des questions économiques lorsque celles-ci sont difficiles à comprendre.

Cette incompréhension, ou cette mauvaise compréhension, dépend du sujet abordé : les thèmes consacrés à la macro-économie ou la finance sont jugés difficiles à saisir (pour respectivement 61% et 73% des interrogés). Les questions sur l’emploi, le pouvoir d’achat, la situation économique régionale ou la vie des entreprises sont en revanche plus aisés à comprendre.

Des responsables pointés du doigt

Ces thèmes sont explicités par des médias qui suscitent dans leur globalité une grande méfiance. Ainsi, ils se disent 56% à faire peu ou pas du tout confiance aux informations économiques qui paraissent dans la presse traditionnelle ou en ligne (même si les Français estiment que les économistes et les journalistes sont les plus facilement compréhensibles sur ces questions, à respectivement 40% et 33%). Cette défiance s’incarne aussi et surtout du côté des responsables politiques, qui ne sont jugés compétents sur ces questions que par 3% de la population…

Parmi les points qui pourraient aider à améliorer cette situation, l’étude propose une formation à l’économie à l’école, plus de vulgarisation des questions économiques dans les médias et surtout, une information plus en phase avec la réalité quotidienne des Français.

Pourquoi on ment plus aux femmes qu’aux hommes?

http://www.medisite.fr/a-la-une-pourquoi-on-ment-plus-aux-femmes-quaux-hommes.671089.2035.html?xtor=EPR-26-667753[Medisite-A-la-Une]-20140816

NDLR : voilà bien une étude inutile et très psy ! Naïves les femmes ? Il n’y a qu’une autre femme pour penser ça, car cela lui donne une occasion d’en demander encore plus. La plupart des hommes savent très bien, parce qu’ils le vivent dans leur quotidien, qu’il est quasi impossible de mentir à une femme. Elles le ‘sentent‘ à tous les coups. Attention : ne nous laissons plus gruger par ces soi-disant études qui ont été faites sans protocole sérieux juste pour favoriser une thèse quelconque. Il faut être bien folle pour être féministe de nos jours, quand on a déjà tout gagné et que l’on commande aux hommes depuis belle lurette. Ça risque juste de réveiller en nous, pauvres hommes, le désir de se rebeller et de défendre notre condition masculine trop bridée, trop brimée et bien malmenée par certaines. Heureusement il y a les autres, plus futées, qui ne réclament rien.

Selon une étude comportementale, (NDLR : où est-elle cette étude ?), on raconte plus de mensonges aux femmes parce qu’elles sont considérées comme  moins vindicatives que les hommes.

Les femmes auraient elles plus tendance à se faire avoir que les hommes ? C’est ce qu’affirme Laura Kray, professeur à la Berkeley University (Etats-unis). Pour cela, elle a étudié le comportement d’étudiants en plein exercice de négociation, dans une école de marketing. Résultat ? Pour convaincre, 24% des hommes ont avoué utiliser le mensonge face à une femme. De leur 17% des femmes ont avoué faire la même chose avec leurs camarades féminines. En revanche, lorsque l’interlocuteur est un homme, 3% des hommes et 11% des femmes ont usé du mensonge.

Une question de stéréotypes !

Selon le professeur Laura Kray tout est une question de préjugés car « la société considère les femme comme naïves ». Du coup, on croit qu’il suffit de les duper pour gagner. « On pense que les conséquences ne seront pas les mêmes que face à un homme », explique Harris Glo, coach pour de nombreuses femmes chefs d’entreprise, dans le DailyMail. Selon elle, lorsqu’une femme s’aperçoit qu’on lui a menti elle a moins tendance à essayer de se venger qu’ un homme. Pour Laura Kray, il est important que les femmes montrent les dents et inversent la tendance.

 

Le mensonge : condamnable, certes, mais très répandu en entreprise

http://www.lavieeco.com/news/la-vie-eco-carrieres/Le-mensonge–condamnable-certes-mais-tres-repandu-en-entreprise-19750.html

Obtenir un avantage, se protéger, manipuler, cacher des faits graves…, les circonstances propices au mensonge sont légion. Une communication interne et externe défaillante crée un environnement propice aux pratiques condamnables.

Le mensonge

Ne jamais mentir, ne jamais voler, ne jamais dire du mal de ses prochains dans leur dos. Très jeunes, ces conseils nous ont toujours été  ressassés par les parents. Si l’on peut se garder de commettre l’un des deux derniers manquements aux règles de la vie communautaire, il en est autrement pour le mensonge. Comme le souligne le sociologue Ahmed Al Motamassik, «le mensonge fait partie de notre quotidien». Aucun groupe humain n’y échappe ; l’entreprise, émanation de la société, a fortiori. Nombre d’experts en management sont intraitables sur le sujet. Ils considèrent que tout le monde ment : les dirigeants, tout comme les collaborateurs, alors que le respect et la transparence sont érigés par presque toutes les entreprises en valeurs cardinales. Dire le contraire n’est autre que du mensonge, une transgression qui a plusieurs sens. Read the rest of this entry »