Archive

Posts Tagged ‘travail’

Les salariés français parmi les moins motivés au monde

http://www.economiematin.fr/news-les-francais-comptent-parmi-les-salaries-les-moins-motives-au-monde

57 %

En France, plus d’un salarié sur deux se dit désengagé

Ils ne sont pourtant pas les moins bien payés, ni les moins valorisés, encore moins les plus mal traités. Pourtant, les salariés français font partie de ceux qui se disent les moins engagés au travail !

Le bureau, la clef du bonheur ?

D’après une étude réalisée par Ipsos pour le compte de Steelcase et parue le 29 février 2016, les Français sont parmi les moins motivés au monde. Un comble.

Mais loin d’aller chercher des raisons liées au type de management, au montant du salaire, à la santé des entreprises ou au dynamisme du marché de l’emploi, l’étude s’intéresse aux espaces de travail. Et à la lire, on comprend que le libre choix de son lieu de travail est la condition sine qua none pour qu’un salarié s’épanouisse et s’investisse.

Qu’il puisse travailler en open space ou à la maison, dans une petite salle de réunion à l’abri des regards et du bruit pour passer un coup de fil délicat ou dans un espace de retrait, compte grandement dans sa motivation.

Seul un salarié sur deux va au bureau de bon cœur

Or en France, les salariés sont souvent contraints de travailler du matin au soir à leur poste de travail, le derrière cloué sur leur chaise à roulettes, devant un écran d’ordinateur. Manque de diversité, absence de flexibilité, impression de cloisonnement : les employés français se sentent prisonniers et ont le blues, selon cette enquête menée auprès de 12 500 salariés répartis dans 17 pays.

Plus d’un salarié sur trois (37 %) dans le monde se dit désengagé. Mais en France, ils sont plus de la moitié dans ce cas (54 %) !

En France, seuls 11 % des salariés iraient au travail de bon cœur, contre 61 % uniquement intéressés par le salaire et le reste complètement désengagés, d’après l’auteur du livre Isaac Getz (Professeur à l’ESCP Europe) dans Le Monde, auteur du livre « Liberté & Cie : Quand la liberté des salariés fait le succès des entreprises ».

L’hypocrisie des 35 heures Par Jean-Baptiste Giraud

https://fr.finance.yahoo.com/actualites/l-hypocrisie-des-35-heures-170116376.html

 

NDLR : toutes les lois, toutes les décisions politiques,…etc. qui ne s’appuient pas sur la réalité du terrain, mais sur des idées, humaines certes, partant d’une bonne intention certes, sont et resteront utopiques. Et nous parler d’égalité entre les hommes, alors qu’on ne voit partout que  des inégalités, des privilèges datant de la dernière guerre et autres favoritismes, d’avantages en nature divers… c’est non seulement de l’hypocrisie mais de la malhonnêté. Une loi juste ne peut être qu’une loi qui tient compte de la diversité des situations, de la diversité des gens, de leurs aspirations véritables, bref de ce qui se passe réellement, tout en favorisant une forme d’égalité des chances. Où trouve-t-on une telle loi en ce moment ? Cela supposerait des politiques qui tiendraient compte de nos avis, donc des politiques de notre monde, pas des professionnels.

Depuis l’élection de François Hollande, la France compte 500 000 chômeurs de plus. 5,5 millions de nos compatriotes en France et outre-mer sans emploi ou pour quelques centaines de milliers d’entre eux, à temps partiel, n’ayant pour seule ressource qu’une allocation chômage ou les minima sociaux. Et pendant ce temps là, on glose (encore) sur les 35 heures…

Oui, je connais des gens qui sont aux 35 heures. Pas beaucoup remarquez. Les caissières de mon supermarché, quand elles ne travaillent pas moins, 30, ou 25, quand elles préféreraient travailler 40 pour gagner un peu plus. Mais l’assistante de l’orthodontiste des enfants, je doute qu’elle « fasse » 35 heures. L’orthodontiste aussi d’ailleurs, on vient d’en parler, et elle est bien obligée de s’adapter aux horaires des petits patients qui ont école. Alors elle finit très tard, surtout le mercredi, et travaille bien entendu le samedi aussi. Mon médecin ? Il donne des rendez-vous à 8h du matin, jusqu’à 20h30 le soir. On peut continuer longtemps à ce petit jeu là. J’ai beau chercher, autour de moi, les 35 heures, je ne vois pas qui les fait. Ou alors, du lundi au mercredi soir.

Parler des 35 heures comme s’il s’agissait d’une extraordinaire avancée est la plus grande escroquerie qui soit. Pour quelques millions de salariés qui « font » effectivement 35 heures, parce que leur métier, de l’ouvrier spécialisé à la serveuse de chez Mac Do en passant par la femme de ménage ou l’hôtesse d’accueil, s’organise avec un planning, combien d’autres travaillent bien plus, et trouvent en plus cela parfaitement normal, car ils aiment leur job, leur entreprise ou leur employeur, et ne veulent pas les perdre ?

Ah, si, il y a bien un secteur d’activité où les 35 heures s’appliquent à plein, c’est la fonction publique. Et encore, pas pour tout le monde. Prenez les policiers par exemple. Je sais bien qu’ils ‘ont pas une excellente réputation, mais enfin, une chose est sûre, ils bossent, et plus que 35 heures pour nombre d’entre eux. Sans (trop) se plaindre. Parce qu’ils aiment leur métier, et que faire la police, ca ne se fait pas avec le nez rivé sur la montre. En revanche, et sans rentrer dans les clichés faciles, tout usager standard des services publics au sens large, ceux de la fonction publique nationale, et de la fonction publique territoriale (soit plus de 5 millions de personnes) connaissent par coeur les horaires d’ouverture. Et quel délai exige toute démarche administrative. On compte en semaines, quand ce n’est pas en mois. Read the rest of this entry »

Travail et vie de couple ne font pas bon ménage

http://www.journaldesfemmes.com/societe/magazine/travail-vie-de-couple-0814.shtml?een=16f10afd13a15ae0cf3a1a12545c705a&utm_source=greenarrow&utm_medium=mail&utm_campaign=ml85_katemiddletonen

NDLR : voici un article issu d’un journal féminin (!) qui me semble curieux et caractéristique de notre civilisation individualiste. On se plaint que le travail empiète sur la vie de couple (et de famille), mais jamais que la vie de famille empiète sur le travail. Et quand on cite ce proverbe imbécile : « Il faut travailler pour vivre et non pas vivre pour travailler » on dit en même temps que le travail ne fait pas partie de la vie. Dommage ! Quand on sait qu’on y passe les 2/3 de son temps de vie ! Oui, l’avenir est sombre.

Un salarié français sur trois estime que son travail nuit à sa vie sentimentale, d’après un sondage réalisé pour le site Monster.

Le combo métro-boulot-dodo n’est pas qu’un cliché ! Bon nombre de Français se laissent submerger par leur carrière au détriment de leur vie privée et au grand dam de leur conjoint. 29 % des salariés de l’Hexagone ont déclaré que leur job a eu de mauvaises conséquences sur leur vie de couple, d’après une étude réalisée par OpinionWay pour Monster, site de mise en relation entre les personnes et les opportunités de carrière.
Pour concilier la passion amoureuse à l’ambition professionnelle, il y a plusieurs écoles. Quinze pour cent des sondés ont affirmé qu’ils changeraient de métier s’il empiétait sur leur vie sentimentale… Quelles fleurs bleues ! Les plus carriéristes (7 % des interrogés) ont quant à eux déjà vécu une rupture à cause de leur travail qui avait nettement pris le dessus.
La manière de gérer ces deux aspects de la vie diffère selon les sexes, le statut professionnel, la région et l’âge. Une femme sait mieux faire la part des choses que son chéri (on s’en doutait). Soixante-seize pour cent des bosseuses assurent être partisanes d' »il y a un temps pour tout » contre 66 % des hommes.
C’est dans le Sud-Ouest que les actifs préservent au maximum leur amour ! Quatre-vingt-un pour cent des sondés qui habitent vers Toulouse affirment que leur emploi n’a aucun impact dessus… Peut-être qu’un bon vin et un appétissant plateau de charcuterie partagé le soir viendrait régler tous les petits différends ?
Pour finir, les plus âgés seraient empreints de sagesse : 73 % des plus de 50 ans préservent leur vie amoureuse contre 65 % des 18-29 ans.
Heureusement que Monster est là pour conseiller ses internautes. Pour le site, il faudrait prendre les devants : parler à son employeur pour aménager son emploi du temps afin de passer plus de temps avec son ou sa chéri(e). Autre conseil : parler à un ami pour évacuer son stress. Pour finir, regarder si l’herbe est plus verte ailleurs en envisageant carrément de changer de job…
Travailler pour vivre ou vivre pour travailler ? Telle est la question.

Temps de travail : les Français travaillent beaucoup moins que leurs voisins européens

http://www.planet.fr/emploi-retraite-temps-de-travail-les-francais-travaillent-beaucoup-moins-que-leurs-voisins-europeens.646980.1401.html?xtor=ES-1-639312[Planet-a-la-Une]-20140626

Qui ose encore parler d’égalité ?

Les Français seraient-ils des fénéants ? Oui, à en croire le rapport de l’institut Coe-Rexecode (proche des patrons)… En étudiant les données européennes, ils ont établi que les salariés français à temps complet travaillaient en moyenne 1 661 heures par an, avec 6,6 semaines de congés payés et RTT.

Mais lorsqu’on compare les données françaises avec celles des voisins européens, le constat est accablant… Seuls les Finlandais travaillent moins que les Français, avec 1 648 heures par an, alors que les 26 autres pays de l’Union européennes, eux, font plus d’heures.

2 372 heures de travail par an pour les indépendants…
Prenons par exemple l’Allemagne, où les salariés travaillent en moyenne 1 847 heures par an à temps plein et ne profitent que de 3,9 semaines de congés payés et RTT… Au final, les Allemands se retrouvent à travailler 5 semaines de plus que les salariés français.

Mais le rapport ne s’arrête pas à la comparaison entre pays. Des inégalités existent aussi entre les salariés d’un même pays. Il note ainsi qu’en France, les salariés à temps plein des services non marchands tels que les fonctionnaires administratifs, ou les salariés de l’enseignement privé, sont au travail 140 heures de moins que les autres chaque années… Ce qui représente tout de même 4 semaines de congés en plus.

A l’inverse, les travailleurs indépendants travaillent beaucoup plus puisque selon l’étude, ils sont à l’oeuvre 2 372 heures par an. Michel Didier, président du Coe-Rexecode, explique que « la baisse du temps de travail a joué un rôle important dans le décrochage économique du pays, même si la dérive des salaires a pesé aussi ».

Les nouveaux pères jonglent entre le travail et les enfants

http://www.clicanoo.re/11-actualites/15-societe/287433-les-nouveaux-peres-jonglent-entre.html

ls assistent aux accouchements, se réveillent la nuit pour les biberons, prennent un congé paternité : les pères réunionnais ont franchi le cap et s’impliquent de plus en plus dans l’éducation des enfants. Une situation dont se félicite l’Union des associations familiales. Les mères, elles, sont encore un peu sceptiques même si elles confirment cette évolution des mentalités chez les « nouveaux pères ».

Une enquête américaine publiée cette semaine montre que les pères sont tiraillés entre les impératifs de leur carrière professionnelle et leur volonté de compter autant que la mère à la maison. L’enquête menée par le Centre du travail et de la famille du Boston College présente le portrait d’un père qui s’efforce de progresser dans sa carrière tout en cherchant l’égalité dans la vie du foyer. “Mais ces hommes reconnaissent ouvertement qu’ils n’y arrivent pas encore”, affirme le rapport. Read the rest of this entry »

Nouveaux pères aux USA : enfants ou carrière, il faut choisir ?

http://www.plurielles.fr/parents/enfants-bebes/nouveaux-peres-aux-usa-enfants-ou-carriere-il-faut-choisir-6538747-402.html

En France, il y a de plus en plus de papas qui prennent un congé paternité après la naissance de leur bébé. Le papa, peu impliqué dans l’éducation de ses enfants, est en voie de disparition.

De nos jours, l’éducation des enfants n’est plus une affaire de femmes. Tous les jours, nous, les femmes, nous cotoyons de jeunes pères de famille qui n’hésitent plus à s’investir dans l’éducation de leurs adorables têtes blondes. Ils vont les chercher à la crèche, ils préparent leur repas, ils les conduisent chez le pédiatre, etc.
Read the rest of this entry »

Changez-vous de personnalité au travail ?

http://www.ciao.fr/Changez_vous_de_personnalite_au_travail__Avis_1335669

Cet avis a été évalué par 8 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Malgré que je n’ai pas beaucoup travaillé..

La personnalité

Définition : ensemble des comportements, attitudes, etc, qui caractérisent une personne.

On y tient beaucoup dans la vie de tous les jours. A avoir sa propre façon d’être, que ce soit dans n’importe quel endroit. Que ce soit n’importe quand. Notre personnalité permet aux autres d’avoir en quelque sorte une opinion sur nous-même. Que ce soit positif ou négatif. Read the rest of this entry »